Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à Albi

Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à Albi

Message non lupar Vox Populix » 05 Juil 2014 12:20

Une institutrice de 34 ans a été poignardée à mort vendredi matin devant ses élèves à Albi par une déséquilibrée, immédiatement placée en psychiatrie, un drame qui s'est produit au dernier jour de l'année scolaire suivant les premiers éléments de l'enquête, la meurtrière présumée, âgée de 47 ans, est mère de deux enfants. Elle n'avait à sa charge que la cadette de 6 ans, scolarisée depuis un mois et demi à l'école primaire Edouard-Herriot d'Albi où s'est produit le drame.



Répondant au prénom de Rachida, elle serait déjà connue des services de police. Elle avait déjà été signalée début 2014 au parquet pour des «troubles psychiques» et une enquête pour délaissement de mineur avait été ouverte, conduisant à son hospitalisation en milieu psychiatrique jusqu'au 18 mars. Elle avait ensuite récupéré sa fille en Espagne et l'avait scolarisée à Albi en mai.


La suite : http://www.leparisien.fr/faits-divers/a ... ogle.fr%2F
Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 911
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

...
 

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar alain deloin » 05 Juil 2014 12:31

2 orphelines, un mari et un pays entier te remercient rachida !
quelle dommage que la peine de mort (lente) n'existe plus en france.
dans moins de 5 ans, cette pourriture est dehors et ne sera jamais allée en prison, juste en psy !

rachida :twisted:
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 667
Inscrit le: 20 Mai 2011 09:42

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar rfanny » 05 Juil 2014 17:52

alain deloin a écrit:2 orphelines, un mari et un pays entier te remercient rachida !
quelle dommage que la peine de mort (lente) n'existe plus en france.
dans moins de 5 ans, cette pourriture est dehors et ne sera jamais allée en prison, juste en psy !

rachida :twisted:



Une institutrice de 34 ans a été poignardée à mort vendredi matin devant ses élèves à Albi par une déséquilibrée, immédiatement placée en psychiatrie...


Elle a été poignardée par une déséquilibrée,donc on va l'interner en asile psychiatrique et ce n'est pas le 1er acte criminel du genre.c'était un acte commis par Rachida,mais ça pourrait être Michelle ou une autre personne...
rfanny
 
Messages: 256
Inscrit le: 27 Déc 2011 16:20
Localisation: Paris et là où il y a des Français !

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar alain deloin » 05 Juil 2014 18:59

ben oui mais c'est rachida, il y a un mois en belgique c'était mehdi, les pauvres femmes flics exécutée avec leur arme de service c'était abdallah, toulouse et la tuerie dans l'école juive c'était mohamed et les deux policiers tués sur le périph c'était malamine et mehdi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ouais ouais, ça aurait pu être charles, edmond, lucien ou rené mais c'est pas le cas à l'image de ce que contiennent nos prisons à 99%.
pur hasard sans doute, la vie est mal foutue.
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 667
Inscrit le: 20 Mai 2011 09:42

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar Berurix » 05 Juil 2014 19:44

Dans une société où l’ignorance crasse s’étale fièrement, et pas seulement chez les footballeurs mais aussi chez les animateurs télé, les chanteurs à la mode, les journalistes et même les politiques, ceux qui ont fait leur métier de la transmission du savoir ne peuvent qu’être méprisés. Dans une société qui ne valorise que le plaisir immédiat, la jouissance facile, qui prône l’extase obligatoire devant les poncifs éculés de la pensée chamallow, ceux qui demandent aux élèves d’étudier, de travailler, de faire des efforts pour une perspective un peu plus lointaine que demain ne peuvent être perçus que comme des empêcheurs de bonheur instantanée, des « méchants » donc.

Si de plus leur hiérarchie même semble dire que ce sont des sadiques se plaisant à mettre des mauvaises notes à leurs élèves, à les sanctionner plutôt qu’à les encourager, au point d’interdire le zéro, de limiter les punitions, d’envisager la suppression des notes, comment les parents et les élèves ne s’insurgeraient-ils pas contre ces bourreaux d’enfants, ces salauds qui empêchent la jeunesse de France de s’épanouir ?....

...D’ici la rentrée le drame sera oublié, les enseignants continueront de souffrir en silence et le pays de Voltaire et Hugo à glisser irrémédiablement vers l’illettrisme.


http://www.bvoltaire.fr/pierrevanommesl ... eves,92608
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2110
Inscrit le: 31 Mai 2011 00:33

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar Yenaraslebolix » 05 Juil 2014 23:51

Bonjour,

Je ne me suis jamais étendu sur le sujet : je suis professeur des écoles. C'est donc une collègue qui a été assassinée devant ses élèves par un monstre. Je peux vous affirmer que ceci se reproduira. Vous n'avez pas idée de ce qu'est devenu l'environnement scolaire au XXIème siècle en France. C'est une pure folie. Un véritable scandale d'état, une honte, de la bouillie. Je pense qu'aucun ministère public au monde, dans un quelconque pays développé (et j'irai même jusqu'à dire, même dans un pays pauvre) ne se contrefiche autant du confort de ses personnels que le ministère de l'Éducation nationale en France. Les rectorats et les inspections académiques sont peuplés à leur tête par des saloperies qui se contrebranlent de la santé, de la vie et de la sécurité de leurs personnels. Ces derniers peuvent crever la bouche ouverte, ça leur est complètement égal. La seule chose qui compte pour eux, c'est la carrière et le pouvoir et, à la manière d'un slalom, pouvoir éviter toutes les embûches et s'élever le plus haut possible dans la hiérarchie de l'Éducation nationale qui est architecturée comme l'URSS de Staline.

Pour moi, les enseignants, qui au passage sont parmi les plus mal payés de toute l'OCDE, qui au passage bénéficient d'un des pires taux d'encadrement de l'OCDE (donc les plus mal payés et avec les conditions les plus dures, pas de quoi s'étonner que le dernier rapport de l'OCDE sur le niveau des élèves place la France dans les derniers), sont devenus de véritables esclaves. Oui, j'ai bien dit des esclaves. Les esclaves d'un état qui veut à tout prix sauver la face en se trémoussant avec ses "importants", cravatés jusqu'au cul, qui sont là pour serrer des mains et signer des papelards, passer de séminaires en colloques et de commissions en comités de pilotage, mais qui ne servent à rien et sont de véritables nuisibles. L'enseignement en France, c'est d'une manière générale (il y a bien-sûr quelques exceptions ici et là, naturellement) un véritable naufrage. Plus rien ne va. Les recteurs et les inspecteurs d'académie le savent, mais ferment les yeux : agressions verbales, agressions physiques, classes surchargées, hétérogénéité des effectifs ingérable, Scolarisation des enfants handicapés des plus précaires, une fois sur deux sans auxiliaires de vie, surcharge écrasante de paperasserie complètement débile demandés par les autorités académiques qui se masturbent avec et qui, en pensant suradministrer leur académie, croient probablement (c'est le plus grave) que l'on est sur la bonne voie ; corps d'inspection complètement azimutés qui n'ont pour certains JAMAIS enseigné dans le domaine où ils inspectent (oui !) et sont là pour mettre une lourde pression psychologique et jouir de leur position hiérarchique qu'ils ont si chèrement acquise, lors du concours, en faisant le beau devant les sexagénaires avancés de l'inspection général, véritable cancer et têtes pensantes du ministère.

Dans les services rectoraux ou des IA, ces messieurs dames ont leur directeur de cabinet, leur secrétariat, le secrétariat de leur secrétariat, le secrétariat de leur directeur de cabinet, leur secrétaire général, le secrétariat du secrétaire général... Savez-vous comment cela se passe dans une école primaire ?? Le directeur est un enseignant, qui n'a pas de secrétariat, le plus souvent a encore une classe à mi temps ou trois quart temps, qui enseigne, répond en même temps, de sa classe, au téléphone, pour apprendre que le petit Mourad fait le ramadan et sera absent parce qu'il est fatigué, tout en répondant à l'interphone pour ouvrir à Mme Truc qui vient chercher sa petite qui a eu la gastro et a dégueulé dans le couloir (mais comme les agents d'entretien ne sont plus là, il répand lui-même la sciure - la pelle d'une main, sa craie encore dans l'autre), reçoit dans sa classe le petit connard de neuf ans qui tape tout le monde et que son enseignant de la classe d'à côté, avant de lui mettre une baffe qui pourrait l'envoyer tout droit à la gendarmerie voire en garde à vue, a préféré confier au directeur. Naturellement, le directeur n'a pas le droit de renvoyer un élève, de le déplacer dans une autre école, il peut à l'inverse recevoir, seul, dans son bureau, le père du gamin, aviné, connu de l'assistante sociale (laxiste et utopiste) et prêt à lui mettre un marron voire un coup de couteau. Oui mais voilà, il a déjà signalé à l'inspection académique le danger que représente ce père d'élève. Si les différents services de cette dernière oeuvrent effectivement, l'inspecteur, directeur académique, ne bouge pas le petit doigt depuis des mois. En revanche pour ce qui est des directives, il en balance tous les jours. Et c'est souvent qu'il faut répondre "par retour du courrier", faute de quoi, l'IEN (le supérieur direct des enseignants et du directeur) va râler car il est lui-même sous pression du directeur académique qui ne veut rien savoir, un fonctionnaire, c'est là pour fonctionner, pas pour penser. Oui mais arrive la fin de journée, il faut encore appeler l'entreprise de cars pour le devis de la sortie scolaire, recevoir les parents qui n'apprécient pas la jeune remplaçante et qui vont, si ça continue, porter plainte contre elle car elle a laissé la fenêtre ouverte et le gamin s'est enrhumé. Puis arrive le conseil des enseignants, jusqu'à 19h30. Et pas question de déplacer ladite réunion à demain midi car demain midi, c'est l'équipe éducative avec la psy et le médecin scolaire, concernant Moktar qui est violent, car il est élevé par sa tante puisque son père est en taule pour avoir agressé sa mère, et le pauvre petit, il est perdu. Mercredi, enfin quand il y en avait, c'est formation pédagogique avec une illuminée qui n'a pas vu une classe depuis 25 ans et prétend vous apprendre à enseigner la géométrie en CM1 (ce que vous faites depuis 10 ans sans rien demander à personne). L'après-midi, on corrigera les copies, comme dimanche dernier d'ailleurs.


Le lendemain, tiens, la maîtresse des CE1 apporte un courrier concernant la petite Fatia : dans un français catastrophique, le père annonce qu'ils partiront une semaine avant la fin de l'année, en Algérie et rentreront un peu après la rentrée de septembre. Il faut surtout photocopier le courrier, c'est une preuve que l'effectif de classe atteindra tel nombre, sans quoi, on perdra une classe faute d'effectif et on retombera à 28. Ne nous plaignons pas, en maternelle juste à côté, ils en ont 33 dans la classe de petits de 3 ans. Officiellement, ce genre d'absence est soumis à l'autorisation de l'inspecteur d'académie, sans quoi des mesures (qui soi-disant pourraient aller jusqu'au retrait des allocations familiales) seraient prises. Que la famille se rassure : ça n'arrive jamais. Moins il y aura de vague, mieux l'IA sera vu par le recteur et le ministère. Et il pourra prétendre bientôt à un département plus grand. Alors notre pauvre directeur fait mine de prévenir le père... qui de toute façon s'en bat les couilles et partira quand même quand il l'a décidé.

Merde, une collègue est malade et le service des remplaçants n'a plus de remplaçants. Il faut dire que comme il n'y a pas de visite médicale pour les enseignants en quarante ans d'exercice, il ne sont jamais vaccinés contre la grippe. Donc les élèves qui la prennent la refilent à leur prof qui tombe malade (heureusement, le jour de carence de Sarkozy a été enlevé). Comme il n'y a pas de remplaçant, il faut répartir les élèves de l'enseignant absent dans les autres classes. Comme il n'y a aucun secrétariat dans les écoles, le directeur le fait ou confie la chose à un autre collègue. Oui mais les autres gueulent, au lieu d'avoir 27 mômes sous leur responsabilité, voilà qu'ils se retrouvent avec 30 élèves et ça commence à être dur quand il faut gueuler pour qu'ils se rangent dans les couloirs sans s'insulter.
En fait ce n'est pas dur, c'est tout simplement impossible : drogués à la console de jeux et aux "experts miami" (quand ce n'est pas au film X que leur demi-frère de 17 ans, puisque c'est une famille recomposée, mate dans leur chambre commune) leur cerveau est fébrile, s'arrêter de parler est pour eux impossible. Mais ne nous plaignons pas, ce n'est pas pire que dans l'école d'à côté classée REP, et où les CE1 de 7 ans ont fumé dans les cabinets. Leur enseignante est d'ailleurs partie en dépression. Une fainéante, sûrement, rien de plus. Elle n'a pas assez de vacances, cette conne ?

La veille, ladite enseignante a été menacée de mort par un père d'élève qui lui a affirmé, "qu'il s'occuperait de son cas". Encore un qui serait de toute façon expertisé irresponsable de ses actes donc ne nous affolons pas.

Et ne nous plaignons pas. c'est la fin de l'année. Elle pourra se reposer dans sa clinique. Ou au cimetière.
Ça commence à faire !
Avatar du Gaulois
Yenaraslebolix
 
Messages: 143
Inscrit le: 21 Mai 2011 09:40

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar politix » 06 Juil 2014 01:07

Cette lettre est l'exact reflet de ce qu'est devenue la France. Un pays en plein déclin et ce qui est valable pour l'éducation nationale l'est aussi pour tous les autres secteurs de cette société qui se meurt inexorablement.
Notre pays est dans un tel état que je ne crois plus que nous puissions redresser quoi que ce soit tant la situation est grave et désespérée. Plus de trente longues années de gouvernance suicidaire sont la cause de ce naufrage national.
Que dire de plus ? Même les meurtres d'innocents ne font plus réagir personne, c'est affligeant.
politix
 
Messages: 1042
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar Jeanraoul » 06 Juil 2014 11:31

Image
Jeanraoul
 
Messages: 30
Inscrit le: 27 Juin 2014 14:15

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar rfanny » 06 Juil 2014 12:58

Une femme déséquilibrée de 47 ans qui avait mortellement poignardé l'institutrice de sa fille devant des élèves de maternelle, vendredi à Albi, a été mise en examen samedi pour assassinat, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Cette femme avait été placée dès vendredi en milieu psychiatrique, une première expertise ayant conclu à «des troubles psychiques ayant aboli son discernement». L'expertise avait mis en évidence des «troubles mentaux sévères sous forme d'idées délirantes de persécution», alors qu'elle avait déjà été placée en hospitalisation sous contrainte en milieu psychiatrique, en début d'année.



http://www.20minutes.fr/societe/1415187 ... stitutrice


La question que l'on se pose : pourquoi cette dame,malade mentale,avait elle la garde d'un enfant ?
rfanny
 
Messages: 256
Inscrit le: 27 Déc 2011 16:20
Localisation: Paris et là où il y a des Français !

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar Gerald Blazer » 06 Juil 2014 16:09

Encore une victime de la diversité dont on nous vante les mérites chaque jour !
Condoléances tout de même à la famille et aux collègues.
Avatar du Gaulois
Gerald Blazer
 
Messages: 3
Inscrit le: 23 Mai 2014 11:21

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar alain deloin » 06 Juil 2014 19:54

Gerald Blazer a écrit:Encore une victime de la diversité dont on nous vante les mérites chaque jour !
Condoléances tout de même à la famille et aux collègues.


magnifiques effets de la libre circulation des personnes à travers l'europe ! une marocaine de nationalité espagnole vient assassiner en france une institutrice mère de famille pour rien, rien de rien ! faut arrêter de vouloir mélanger l'huile et le vinaigre comme disait de gaulle.
triste si c'était arrivé au maroc, pays d'origine, mais j'aurais préféré que cette ordure fasse ça là-bas plutôt que chez moi.

c'est que le début jsuqu'à la guerre civile inévitable quand on sera moitié/moitié !
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 667
Inscrit le: 20 Mai 2011 09:42

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar Berurix » 07 Juil 2014 10:32

Soyez heureux, à partir de maintenant vous allez payer pour les soins de Rachida, les médicaments de Rachida, les médecins de Rachida, les psys de Rachida. Vous allez payer pour sa chambre d’hôpital, ses draps bien blancs, ses repas qu’on aura sans doute la délicatesse de lui fournir halal, la prise en charge de ses gosses par l’ASE. Vous allez payer pour son avocat commis d’office, pour le magistrat bienveillant qui ne l’épinglera jamais au mur des cons, vous allez payer pour toute sa ruineuse prise en charge. Et vous êtes sommés de payer avec le sourire.

http://ripostelaique.com/je-prends-ma-r ... legue.html
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2110
Inscrit le: 31 Mai 2011 00:33

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar Rotule » 07 Juil 2014 12:55

Pour info, En Suisse :shock:
Zurich paie 29'000 francs par mois pour offrir un logement, des leçons privées et des cours de boxe
à un délinquant mineur et violent. Pendant que sa victime doit se battre pour ses droits.


http://www.24heures.ch/suisse/La-justic ... y/11101002
Avatar du Gaulois
Rotule
 
Messages: 425
Inscrit le: 03 Août 2011 09:13

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar Yenaraslebolix » 07 Juil 2014 17:19

Berurix a écrit:[b]Soyez heureux, à partir de maintenant vous allez payer pour les soins de Rachida, les médicaments de Rachida, les médecins de Rachida, les psys de Rachida. Vous allez payer pour sa chambre d’hôpital, ses draps bien blancs, ses repas qu’on aura sans doute la délicatesse de lui fournir halal, la prise en charge de ses gosses par l’ASE. Vous allez payer pour son avocat commis d’office, pour le magistrat bienveillant qui ne l’épinglera jamais au mur des cons, vous allez payer pour toute sa ruineuse prise en charge. Et vous êtes sommés de payer avec le sourire.


Et pour l'instit de sa fille qui remplacera à la rentrée celle que sa mère a assassinée...
Ça commence à faire !
Avatar du Gaulois
Yenaraslebolix
 
Messages: 143
Inscrit le: 21 Mai 2011 09:40

Re: Une institutrice poignardée à mort en salle de classe à

Message non lupar politix » 08 Juil 2014 11:26

Superbe récupération politique de l'assassinat de l'enseignante par un gouvernement français en dessous de tout !

Le meurtre de l'institutrice d'Albi a-t-il joué dans la régularisation d'une famille béninoise ? L'enseignante, Fabienne Terral-Calmès, se battait depuis trois ans pour que cette famille, dont les cinq enfants sont scolarisés dans son école, obtienne des papiers. C'est désormais chose faite ; Benoît Hamon, le ministre de l'Éducation, l'a confirmé à RTL.

Pourtant, quelques jours plus tôt, cette famille s'était vu signifier une obligation de quitter le territoire. L'État est revenu sur cette décision en raison de l'intervention des parents de l'institutrice poignardée. Ils ont demandé à la préfète du Tarn de donner gain de cause à l'engagement de leur fille.


Si je compte bien, 7 personnes ont été régularisées à la suite du meurtre d'une enseignante. Bravo, les socialistes, fidèles à leur lâcheté légendaire, augmentent d'autant les risques posées par cette immigration qui n'a pas lieu d'être.
politix
 
Messages: 1042
Inscrit le: 16 Sep 2011 19:59

...
 
Suivant

Retour vers ACTUALITE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 13 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->