Nicolas Sarkozy battu ... et maintenant ?

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar VR-HMS » 24 Mai 2012, 18:23

En tous les cas ,depuis que Sarkozy les a lachés , ils commencent à se fritter grave au sein de l' UMP . C'est de mauvaise augure à la veille des legislatives :mrgreen: ; si le départ de copé était confirmé et que Fillon soit nommé à la tête de l' UMP , ce ne serait pas pour me déplaire du tout ! :D
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1225
Inscrit le: 03 Juil 2011, 15:57

...
 

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar GIOU31 » 02 Juin 2012, 10:08

Sincèrement , je n'y crois pas une seconde à la retraite politique de Nicolas Sarkozy . Connaissant le personnage comme nous le connaissons , il ne doit rêver qu'à un retour triomphal , certain que sans lui le pays ne peut plus être . Pour confirmer cette option , la création d'un club de ses amis vient de voir le jour . Manoeuvre très politique bien entendu . Le problème Sarkozien à venir est quand même le désir des Fillon , Copé et compagnie de ne surtout pas voir revenir l'ancien président et on comprend aisément pourquoi . Peut-être aussi que son électorat l'aura vite oublié et que les mois à venir changeront considérablement l'échiquier politique au sein duquel il lui sera compliqué de retrouver une place de premier rang .

Savoir sortir dignement est une chose , ne pas revenir petitement en est une autre .
Ad usque fidelis !
Avatar du Gaulois
GIOU31
 
Messages: 1427
Inscrit le: 27 Mai 2011, 18:29

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar VR-HMS » 02 Juin 2012, 12:15

Bonjour Giou ,
le fait que Sarko ne " lâche pas le morceau " et qu ' il reviendrait par la grande porte ne me surprendrait pas .
Cependant , il est parti dignement , à nul doute , mais Sarkozy est parti un peu vite ( remarquez , devant la défaite , c est quand même (humainement) légitime .

Malgré la guéguerre des chefs , je persiste à croire que Sarkozy a encore des " Amis sur lesquels il peut toujours compter : Fillon , Estrosi, Juppé, Baroin ( pour ceux que je connais le moins mal ) bref , des gars qui politiquement tiennent la route( je vais pas vous faire l'injure de vous préciser , " pas de parades pailletée ", mais au boulot au service ( pas tjrs populaire) du pays ) . N' oublions pas MAM , peut être moins " amie " mais une Dame qui inspire le respect .

En conclusion , se " remettre aux travaux pratiques " en prêchant moins " d' ouverture à Gauche" , mais plus " de fermetures aux piques- assiettes " dans son nouvel entourage , serait une nouvelle voie vers la grande porte , quelqu ' elle soit .

Bon week end
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1225
Inscrit le: 03 Juil 2011, 15:57

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar VR-HMS » 03 Juin 2012, 13:21

@ GIOU : Sarkozy , un break pour l instant .

Sur lepoint.fr :
Sarkozy, "un Français parmi les Français"
L'ex-président Nicolas Sarkozy, qui a regagné Paris samedi après trois semaines de repos au Maroc, "s'inscrit dans une volonté de discrétion durable", a affirmé dimanche Brice Hortefeux, l'un de ses proches.
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1225
Inscrit le: 03 Juil 2011, 15:57

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar avechelice » 11 Juin 2012, 03:17

Salut,

Bonne caricature .... :D

Image

A+
Avatar du Gaulois
avechelice
 
Messages: 1211
Inscrit le: 09 Nov 2011, 18:29

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar avechelice » 11 Juin 2012, 16:03

Salut,

BHL et son avocat (N.Sarkosy) se préparent pour un voyage en Libye ?

http://fr.news.yahoo.com/libye-%C3%A9qu ... 21817.html
Quatre membres d'une délégation de la Cour pénale internationale (CPI), détenus depuis jeudi en Libye, ont été placés dimanche en détention préventive pour 45 jours, a indiqué à l'AFP un responsable du bureau du procureur général libyen.

"Ils ont été placés en détention préventive pour 45 jours dans le cadre de l'enquête", a indiqué ce responsable sous couvert de l'anonymat, sans donner de détails.

Ils doivent absolument faire libérer les membres du CPI .. car c'est bien a la suite de leurs actions que ceux-ci sont emprisonnés
Et d'une pierre deux coups .. BHL pourra faire un nouveau film :D
Libye ... le retour

A+
Avatar du Gaulois
avechelice
 
Messages: 1211
Inscrit le: 09 Nov 2011, 18:29

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 13 Juin 2012, 21:22

Du beau monde :lol: :lol:


Un roman sur la face cachée du monarque Sarkozy alias "Rocky"



Image


Un roman susceptible de dévoiler la face cachée de la politique de Nicolas Sarkozy dans le département des Hauts-de-Seine paraît jeudi.
"Le Monarque, son fils, son fief" s'annonce comme un mauvais scénario pour l’entourage de l’ancien président.

Par Jon FROSCH (texte)

Bien qu’il ne soit plus président, Nicolas Sarkozy est toujours d’actualité. "Le Monarque, son fils, son fief", roman à paraître jeudi 14 juin, dévoilerait la face obscure de l’ancien chef d'État français. Selon la presse hexagonale, le livre prend la forme d’un roman à clés, genre littéraire dans lequel les personnages représentent des individus réels aisément identifiables.

Retraçant les quatre années de conflit politique qui ont opposé Patrick Devedjian à Nicolas Sarkozy et ses alliés dans les Hauts-de-Seine, l’auteure y décrit "Rocky" comme une personne narcissique, tyrannique et assoiffée de revanche et va jusqu’à raconter une scène où "le monarque" réclame des faveurs sexuelles à une collègue.

Le roman suscite d’autant plus de polémiques que son auteure, Marie-Célie Guillaume, est non seulement membre de l'UMP, parti de l'ancien président, mais directrice de cabinet de Patrick Devedjian. Ce dernier, ancien allié de Nicolas Sarkozy, s'est ouvertement brouillé avec l'ancien chef d'État en 2010 pour n'avoir pas obtenu le poste de président de la fédération UMP des Hauts-de-Seine. D'après Marie-Célie Guillaume, les évènements et dialogues rapportés dans le livre sont basés sur des faits.

Sexe et violence dans la vie politique

"Le Monarque, son fils, son fief", s’attache en grande partie à livrer des détails sur les relations entre Nicolas Sarkozy et d’autres représentants de l’UMP dans les banlieues des Hauts-de-Seine, où l'ancien président avait été élu maire en 1983.

L’une des scènes qui risque de créer le plus de remous est celle dans laquelle "Rocky", le personnage inspiré par Sarkozy, sollicite une faveur sexuelle de la part d’une élue UMP venue lui demander une subvention pour un musée.

Au moment où l’élue entre dans le bureau, "Rocky" est en train de mimer des mouvements de boxe face à un miroir, selon Marie-Célie Guillaume qui décrit ensuite comme bref l’échange sexuel entre les deux protagonistes, "le monarque étant pressé".

Certaines figures de l’UMP dans les Hauts-de Seine se sont d’ores et déjà dressés contre ce portrait d’un homme qu’ils considèrent comme l’un des leurs. Isabelle Balkany, député-maire de la banlieue cossue de Levallois et proche de Nicolas Sarkozy, a jugé, dans un entretien dans le journal "Le Monde", "hallucinant qu'un directeur de cabinet se permette un bouquin pseudo-satirique et limite diffamatoire sur des élus d'une collectivité qui l'emploie".

L’auteur, ciblée par des menaces et des insultes

Marie-Célie Guillaume, qui n’a pas souhaité répondre aux questions de FRANCE 24, a déclaré à l’hebdomadaire "Marianne", qu’elle avait fait l’objet d’insultes et de menaces dès lors que des articles au sujet de son livre ont été publiés dans la presse.

Et alors qu’elle s’efforce de sauver les meubles en vue du second tour des législatives le 17 juin, l’UMP redoute le scandale qui risque d’accompagner la sortie de ce pamphlet. Une médiatisation dont le parti se passerait.

Mais l'auteure ne s’en soucie guère, insistant sur le fait qu’elle n’a pas voulu se venger de l’homme qui a trahi Patrick Devedjian. "J’avais besoin d’un exutoire", a-t-elle justifié. Elle n’a cependant pas mâché ses mots en dévoilant quel personnage symbolisait le plus la "violence politique" dénoncée dans le livre. Elle a, sans hésiter, cité "Rocky", en référence au personnage de Nicolas Sarkozy. "Parce que sa violence est d’autant plus frappante et choquante qu’il est le monarque, celui qui doit rassembler et pacifier", a-t-elle expliqué.

"Le Monarque, son fils, son fief", de Marie-Célie Guillaume, aux Éditions du moment

sur le site de france 24
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012, 02:22

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar alain deloin » 14 Juin 2012, 18:54

je pense à la tronche de l'autre disparu volant , elle est moins magnifique du coup son idole . en plus du bouquin c'est j-1 avant que les juges n'appellent le nain pour des entretiens pas trop courtois .
il aurait dû rester au maroc rocky la terreur de la république . :lol:
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 718
Inscrit le: 20 Mai 2011, 08:42

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar VR-HMS » 14 Juin 2012, 22:45

alain deloin a écrit:je pense à la tronche de l'autre disparu volant ,:lol:
.


... Qui "-ressemblait pleinement à son avatar ;) de torchon de drapeau (AF?) en berne en train de flétrir de haut en bas , comme un avertissement du naufrage du Radeau de la Méduse ! " .. :lol: ( Que les Force Divines Germaniques païennes nous éloignent à jamais de ce cancer ! :twisted: :twisted:
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1225
Inscrit le: 03 Juil 2011, 15:57

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 16 Juin 2012, 21:00

Tenez les Gaulois, j'ai trouvé un dossier pour monsieur l'ex-président de la République, où il pourrait se rendre encore utile, pour un individu de son bord politique :lol: :lol:

PAUVRE FRANCE :cry: :cry:



Vallauris: la mairie visée par une plainte
AFP Publié le 16/06/2012 à 19:31 Réactions (3)


Une plainte pour corruption a été déposée dans le scandale dit du "Château Robert", impliquant un émir saoudien et la municipalité UMP de Vallauris (Alpes-Maritimes), selon un récépissé de plainte consulté aujourd'hui par l'AFP.

L'association de lutte contre la corruption Anticor O6, l'Association de défense de l'environnement de Golfe Juan Vallauris (ADEGV) et Jean-Noël Falcou, un militant Europe Ecologie Les Verts (EELV) de la région, ont déposé plainte contre X le 23 mai auprès du tribunal de grande instance de Grasse (Alpes-Maritimes). La plainte vise des faits de détournement de fonds publics, corruption, recel, trafic d'influence ou encore déclassement illégal d'espaces boisés classés. Les plaignants mettent en cause la municipalité de Vallauris et l'émir saoudien Mohammad Bin Fahd Bin Abdulazziz al Saud, neveu de l'actuel roi d'Arabie saoudite.

Au coeur de ce litige révélé fin 2010 par le Canard Enchaîné: le parc du Château Robert, un immense terrain de 13 hectares sur les collines de Vallauris. Selon Jean-Noël Falcou, dès 2005, l'émir al Saud et le maire UMP Alain Gumiel "s'entendent en dehors de tout processus démocratique (...): l'émir obtiendra la constructibilité d'une partie du terrain, en échange de quoi il donnera 9 hectares de zone naturelle à la mairie".

D'après le plaignant, en 2006, le plan local d'urbanisme "est modifié pour satisfaire l'émir, avec l'accord de la Préfecture. En 2007, le permis de construire pour deux villas de 1.000 m2 habitables chacune est accordé. En 2008, la ville achète les 9 hectares promis pour la somme de 300.000 euros (somme proposée par le maire alors que l'émir voulait donner le terrain), le maire niant toujours le rapport de cause à effet entre ces deux opérations". Aujourd'hui, les deux villas seraient "à la vente pour 60 millions d'euros".

Dans un communiqué, "EELV dénonce la destruction de 2,5 hectares de zone naturelle, au mépris de l'intérêt général, en violation des procédures légales; affaire qui a coûté plus de 300.000 euros au contribuable tout en permettant une plus-value de plusieurs dizaines de millions d'euros à l'émir". Tandis qu'Alain Gumiel évoquait samedi dans Nice-Matin "une affaire ancienne et complètement classée", le procureur de la République de Grasse, Jean-Michel Cailliau, estimait le dossier "ultra-prescrit".

Sur le Figaro.fr




Pendant que j'y suis....on ne sait plus s'il faut en rire ou en pleurer :lol: :cry: décidément, excellentes relations entre les "citoyens" saoudiens et les membres du parti,
qui trouve que "Nadine Morano aurait du raccrocher, on ne parle pas aux dirigeants du FN" (François Fillon, candidat dans le VIè-VIIè :lol: :lol: )

Bravo Monsieur Fillon, pour votre "bravoure" ("Courage, fillons", telle pourrait être votre devise :lol: :lol: ), vous allez en avoir besoin,
pour cette journée électorale qui s'ouvre, avec la 6è défaite consécutive de votre "Parti" qui pourra bientôt se réunir dans une cabîne téléphonique, en compagnie du gros
pouf du centre, désavoué lui aussi par les électeurs, qui en ont ras-le-bol de vos mensonges, combînes, voire escroqueries et forfaîtures, comme la Justice aura bientôt
à en traîter...dans de multiples affaîres!


Karachi : la thèse des rétrocommissions confortée

Mots clés : Karachi, Pakistan, France, Suisse, Edouard Balladur, Ziad Takieddine, Mustafa Al-Jundi, Thierry Gaubert, Nicolas Sarkozy, Nicolas Bazire

Par Gary Assouline
Mis à jour le 09/05/2012 à 16:01 | publié le 09/05/2012 à 13:05 Réactions (153)


Un bordereau retrouvé par les juges en charge du volet financier de l'affaire atteste d'un retrait de 10 millions de francs en avril 1995, deux semaines avant le versement d'une même somme sur le compte de campagne d'Edouard Balladur et dont l'origine est jugée douteuse.

Au lendemain du 10e anniversaire de l'attentat de Karachi, au cours duquel onze Français ont été tués, une nouvelle pièce apparaît dans le volet financier de l'affaire. Selon Le Parisien, les juges ont retrouvé un bordereau daté du 7 avril 1995 faisant état d'un retrait de 10 millions de francs (1,5 million d'euros) dans une banque suisse. Or une somme d'un montant identique a été versée quelques jours plus tard, le 26 avril 1995, sur le compte de campagne du candidat Édouard Balladur. Les juges estiment l'origine des fonds douteuse. Selon eux, cette somme pourrait provenir du détournement de commissions. Édouard Balladur avait expliqué ce versement par la vente de t-shirts et de gadgets ou de dons de sympathisants. Le Conseil constitutionnel avait failli empêcher la validation des comptes de campagne de Balladur à cause de ce dépôt d'argent.


Le bordereau de la banque de Genève SCS Alliance, daté du 7 avril 1995, atteste d'un retrait de 10 millions de francs
Les juges Van Ruymbeke et Le Loire recherchaient ce document depuis le mois de mars, selon le journal. «Sans le bordereau, il était impossible de savoir si le retrait avait été effectué, si oui comment, et s'il était antérieur au dépôt effectué le 26 avril sur le compte de Balladur», souligne une source proche de l'affaire citée par Le Parisien. La somme était disponible au retrait pour la période du «7 avril au 25 avril».

La destination finale non prouvée
Cet argent, mis à disposition d'un cheikh saoudien à la banque SCS Alliance de Genève, retiré en liquide par un «prête-nom» de Ziad Takieddine, un certain Mustafa al-Jundi, proviendrait du détournement de commissions, connues sous le nom de rétrocommissions, issues de contrats d'armements signés sous le gouvernement Balladur dans la vente de sous-marins au Pakistan. Ziad Takieddine, l'entremetteur qui a assuré la vente de frégates françaises en 1994, avait évoqué le nom de l'homme d'affaires libanais Abdul Rahman al-Assir comme le commanditaire d'un premier retrait de 5 millions de francs (760.000 euros).

Les juges sont pour l'instant dans l'incapacité d'établir la destination finale de la somme. Entre 1994 et 1995, Ziad Takieddine et Thierry Gaubert, alors chef adjoint du cabinet du ministre du Budget de l'époque, Nicolas Sarkozy, qui était également porte-parole de la campagne de Balladur, ont réalisé des allers-retours entre la France et la Suisse, selon deux témoins du dossier dont l'identité n'a pas été dévoilée. Thierry Gaubert, déjà inculpé pour «recel d'abus de biens sociaux» et «subornation de témoins» dans l'affaire Karachi, est suspecté notamment d'avoir récupéré des valises d'argent liquide qu'il pourrait avoir remises à Nicolas Bazire, alors directeur de campagne de Balladur.

Le 4 mai, la Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN) a émis un avis favorable à la déclassification de 65 documents du ministère de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Défense relatifs à l'attentat de Karachi.

Par Gary Assouline (Figaro.fr)





Allez, une petite douceur, avant de reprendre la route!!! Est-ce que c'est pas marrant ça? Lefebvre en Amérique, avec le demi-frère de Balkany,
la mère Montchamp au Bénélux :lol: :lol: Ah! Y'en a qui savent se placer :lol: :lol: Et dire que l'on est venu nous chanter les louanges de tous ces..... :D


Français de l’étranger : Montchamp et Lefebvre (UMP) se prennent une gifle aux législatives
Pascal Riché | Redchef



Mis à jour le dimanche 3 juin 2012 à 16h54

Frédéric Lefebvre à Paris, le 30 novembre 2011 (ERIC PIERMONT/AFP)
Les Français de l’étranger votaient dimanche pour le premier tour des législatives. Surprise : dans cette population électorale plutôt à droite, la gauche arrive en tête dans sept circonscriptions sur onze.

Il faut dire que l’UMP a donné, dans certaines d’entre elles, un spectacle peu attrayant pour les électeurs. En Amérique du Nord, le parachuté Frédéric Lefebvre, mordu aux talons par un autre sarkozyste, Julien Balkany, le jeune demi-frère de Patrick, est largement distancé par la candidate du PS et des Verts, Corinne Narassiguin (22% contre 39%). Lefebvre se vantait du soutien de Nicolas Sarkozy, Julien Balkany a mis en avant celui de son ami d’enfance Jean Sarkozy...

L’UMP se déchire

Dans la quatrième circonscription, celle du Benelux, le socialiste Philip Cordery a pris la tête avec plus de 30% des voix. Face à lui, Marie-Anne Montchamp, candidate de l’UMP, n’a récolté que 21%.


Marie-Anne Montchamp à l’Elysée, le 19 octobre 2011 (ERIC PIERMONT/AFP)
Avec plus de violence encore qu’aux Etats-Unis, l’UMP s’est déchirée à belle dents. Marie-Anne Montchamp, ex-secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale et femme politique implantée jusque-là dans le Val-de-Marne, a en effet été parachutée comme Lefebvre, ce qui n’a pas eu l’heur de plaire au délégué UMP local, Georges-Francis Seingry.

Résidant en Belgique depuis trente ans, il a maintenu sa candidature, furieux, sous l’étiquette Rassemblement des Français de l’étranger. Puis il a cogné comme un sourd contre la candidate officielle, ex-villepiniste ayant finalement mis fin à sa disgrâce en rejoignant en 2010 le gouvernement Fillon.

Seingry a ainsi envoyé la semaine dernière aux électeurs, par e-mail, un témoignage [PDF] emphatique et venimeux signé par l’actuel maire de Nogent-sur-Marne, dont Montchamp était la rivale dans les années 2000.

Jean-Pierre Martin décrit Montchamp comme une sorte de Milady passant sans cesse de la séduction à la trahison, mante religieuse jouant de son « charme » et de ses « capacités exceptionnelles de séduction » pour mieux flinguer ses « bienfaiteurs » :

« Le réveil a été souvent brutal pour tous ceux qui l’ont crue à chaque opération de séduction. [...] C’est une aventurière [...]. Opportuniste à l’aplomb exceptionnel qui utilise en permanence l’ambiguïté dans ses relations, [...] véritable caméléon de la politique. [...] Mais attention, si vous êtes sur son chemin, si vous contrariez ses objectifs, elle peut passer de la séduction à l’agressivité [...]. »

A la fin de sa lettre, Jean-Pierre Martin assure, bien sûr, que son témoignage « se veut personnel, sans intention de (s)’impliquer en quoi que ce soit dans la campagne des législatives du Benelux ».

« Une campagne d’un autre siècle »

Toutes griffes dehors, Montchamp/Milady a répondu à ces attaques sur son site :

« Voilà des semaines que certains, en mal de dynamique de campagne, font le choix d’offrir aux électeurs un pitoyable programme d’aigreur. Une campagne politicarde : indigne, totalement à côté des enjeux, irrespecteuse de la démocratie, méprisable sur le fond. Une campagne d’un autre siècle [...]. Laissons aux cuistres le plaisir du vide politique »

Avec un débat aussi élevé, on comprend que les électeurs UMP du Benelux ne se soient pas mobilisés en masse. Seigry n’a obtenu que 5% des voix.

La Sarkozie a collectionné les claques dans cette même 4e circonscription du Bénélux : autre candidat, Dominique Paillé, ancien porte-parole de l’UMP (et membre du Parti radical) n’a réuni que 645 voix, soit 2,7% des suffrages exprimés.

(sur le site de Rue89)
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012, 02:22

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar alain deloin » 18 Juin 2012, 16:19

et c'est parti . première plainte contre sarko dans l'affaire karachi . les familles des victimes l'attaquent !
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 718
Inscrit le: 20 Mai 2011, 08:42

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar VR-HMS » 18 Juin 2012, 16:28

Lundi 18 juin 2012, 10:31
Affaire Karachi: Nicolas Sarkozy visé par une plainte

DELALANDE/SIPA
Nicolas Sarkozy (à droite) quitte l'Elysée, à Paris, le 15 mai 2012.
L’ex-président de la République est nommément visé par une plainte avec constitution de partie civile, rapporte Le Monde ce lundi. Elle a été déposée ce lundi 18 juin devant le doyen des juges d'instruction du TGI de Paris par Me Olivier Morice, avocat des familles de victimes de l'attentat de Karachi, qui avait fait 14 morts, dont 11 Français en 2002. Cette plainte, pour «violation du secret de l’instruction» et «violation du secret professionnel» viserait également Franck Louvrier, l’ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, ainsi que l’ancien ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux.

Cette plainte vise un communiqué de l'Élysée, publié en septembre 2011. La présidence avait alors assuré, après la mise en examen de Nicolas Bazire, l’ancien directeur de campagne d’Edouard Balladur, que «Nicolas Sarkozy n’apparaît dans aucun des éléments du dossier». Cette publication, sensée mettre un terme à la polémique autour du rôle de Nicolas Sarkozy dans le supposé financement occulte de la campagne d’Edouard Balladur en 1995, en lien avec le volet financier de l’affaire Karachi, avait au contraire suscité de vives réactions. Comment la présidence avait-elle pu être aussi sûre, sans avoir eu accès aux éléments du dossier, comme c'est pourtant d'usage avec la séparation entre les pouvoirs?

Désignation d'un juge d'instruction

Cette plainte, qui intervient trois jours seulement après la levée de l'immunité de l'ancien président la République, ne devrait pas pour autant viser Nicolas Sarkozy en sa qualité de chef de l'État. D'après l'avocat Olivier Morice, cité par Le Monde, «il est manifeste à travers le communiqué que la présidence de la République que Nicolas Sarkozy n'est pas mis en cause, dans l'affaire dite de Karachi, en sa qualité de président de la République, mais du fait des fonctions qui étaient les siennes, en qualité de ministre du budget du gouvernement dirigé par Edouard Balladur de 1993 à 1995».

Dans ce dossier tentaculaire, l'ex-ministre Renaud Donnedieu de Vabres a également été mis en examen, de même que deux proches de Nicolas Sarkozy, Nicolas Bazire et Thierry Gaubert. La désignation d'un juge d'instruction devrait intervenir, pour conduire les investigations.
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1225
Inscrit le: 03 Juil 2011, 15:57

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar Hyères-Le-Palyvestre » 19 Juin 2012, 01:04

Quelques détails croustillants....selon la formule désormais consacrée: "du beau monde" :lol: :lol:

Nicolas Sarkozy aurait demandé une fellation à une élue avant un discours....juste avant de remettre la Légion d'honneur à... Isabelle Balkany
et trois jours avant son mariage avec Carlita :D








Après les dérapages sexuels de DSK, c'est Nicolas Sarkozy qui est en ligne de mire concernant ses exigences sexuelles dans le cadre de sa fonction. Une véritable bombe qu'a lancé Marie-Célie Guillaume, directrice de cabinet de Patrick Devedjian au Conseil général des Hauts-de-Seine, sur le plateau du Grand Journal de Canal + mercredi soir 13 juin.



Elle était invitée pour parler de son livre "Le monarque, son fils, son fief", qui devait sortir en librairie le lendemain jeudi 14 juin (Editions du Moment). Un livre qui sous des apparences de fable politique, dresse un portrait au vitriol de Nicolas Sarkozy, présenté sous les traits de "Rocky" ou du "Monarque" : un homme cynique, brutal, pervers doublé d'un obsédé sexuel. (voir vidéo ci-dessous à partir de 12:53 à 21:12).


LE GRAND JOURNAL du 13/06/12 - Part. 2 Les dessous du 92
Ce livre révèle sur quelques lignes seulement une scène troublante, une "scène microscopique", minimise l'auteur, mais qui va déclencher un scandale.

La scène se déroule dans le bureau du président de la République. Nicolas Sarkozy attend une élue locale qui vient lui demander des subventions pour un musée. Lors de son arrivée, elle découvre le chef de l'État très excité sexuellement. Il lui aurait alors réclamé "une gâterie" :

"Sois gentille, tu vois bien que j’ai besoin de me détendre. Allez… C’est pas grand-chose. Tu ne peux pas me laisser comme ça ! " a-t-il imploré. L'acte sexuel qui s’ensuit aurait été "bref ", le "monarque", comme le surnomme l'auteur Marie-Célie Guillaume, "étant pressé", car il doit remettre la légion d'honneur à Isabelle Balkany, c'était le 30 janvier 2008, soit trois jours avant son mariage avec Carla Bruni !

Sur Canal + elle explique : "Tout le monde fait semblant et se voile la face. Ce sont des choses qui existent. Dans les milieux du pouvoir, certains hommes se permettent des choses. Toutes les femmes qui sont dans cet environnement sont exposées à des situations qui ne sont pas toujours très agréables et qu'elles doivent affronter."

Essentiellement basé sur les coulisses de la guerre à droite entre Patrick Devedjian, baptisé "l'Arménien" dans le livre et l'ex-locataire de l'Élysée. L'auteur nous dépeint la chronique des règlements de compte (notamment à travers l'affaire de l'EHPAD) dans ce département, pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Marie-Célie Guillaume a mis des surnoms sur les protagonistes du roman, mais qui sont facilement reconnaissables. Ainsi Nicolas Sarkozy devient Rocky, Claude Guéant, Préfet Tigellin et Henri Guaino est surnommé Maitre Jourdain, les époux Balkany deviennent ainsi les Thénardier et Patrick Devedjian, c’est l’Arménien.

Par ce stratagème, elle voulait poser un regard distancié sur ces événements, qui ont été d'une extrême violence pour elle. Le Monarque, baptisé Rocky, s'est acharné sur une petite collaboratrice, "la baronne", Marie-Célie Guillaume en l'occurrence. Dans une interview à France Info hier jeudi, elle nous raconte : "Ce livre a été une façon pour moi de m'extraire de cette violence, en y jetant un regard satirique. Et la forme de la fable politique m'a permis d'atteindre ce but." (voir vidéo ci-dessous)



D'après Marie-Célie Guillaume, les événements et dialogues rapportés dans le livre sont basés sur des faits. Elle a déclaré à l’hebdomadaire "Marianne", qu’elle avait fait l’objet d’insultes et de menaces dès lors que des articles au sujet de son livre ont été publiés dans la presse.

L'UMP redoute le scandale qui risque de se déclencher à la sortie de ce livre, alors qu'elle tente désespérément de sauver les meubles en vue du second tour des législatives ce 17 juin 2012.





Pendant qu'on y est, une broutille, en passant....c'est une vieille rumeur, rien n'étant avéré:


Sarkozy a-t-il reçu comme cadeau de Mohamed VI ou d’un riche homme d’affaires des Emirats Arabes Unis une villa à Marrakech ?

Une rumeur persistante selon laquelle Nicolas Sarkozy serait bénéficiaire d'un somptueux cadeau au Maroc, court sur la toile ainsi que dans la presse marocaine et la presse suisse, une presse qui publie souvent ce que la presse française ne peut pas ou n’ose pas publier.

Une information était parue initialement en novembre dans l’hebdomadaire Al Ousboue cité par Biladi, qui par ailleurs n'avait jamais été démentie ni confirmée, selon laquelle l’ancien président de la République aurait reçu en cadeau, fin 2011, une villa luxueuse de près de 700m2 de la part d’un richissime homme d’affaires des Émirats arabes unis. Un superbe palais faisant partie du projet immobilier de luxe Amelkis à Marrakech.

Pour être précis, cette information dans l'hebdomadaire marocain, reprise par d’autres sites marocains, n’avait pas cité le nom de Nicolas Sarkozy, mais avait dit qu’il s’agissait d’un cadeau à un "chef d’État européen à l’occasion de la naissance récente de son bébé"... Or si on consulte l’état civil du moment on découvre qu'il y a qu’un seul chef d'État européen qui est devenu père !

On peut en comprendre pourquoi l'hebdomadaire Al Ousboue avait évité de préciser le nom de l'ex-président français, pourtant une information capitale. La raison était qu' un président français en exercice acceptant un présent royal aurait créé de sérieux remous politiques avec des conséquences fâcheuses pour un organe de presse marocain…

Cette superbe villa de près de 700m2 est construite dans une enclave VIP et ouvre de plein pied sur l’un des plus beaux golfs de la ville. Ce type de villa se négocient actuellement autour de 4.000 euros le m2, soit la bagatelle de 3 millions d’euros en moyenne.

Elle serait similaire à celle que s’étaient fait construire en 2004, sur le même site, Jean-Louis Borloo, ex-ministre de Sarkozy et son épouse, la journaliste de télévision Béatrice Schonberg. Elle avait été concue par l’architecte d’intérieur toulousaine Elizabeth Drapeaud, qui a signé en autres les suites du Sofitel de Marrakech. Selon des sources immobilières à Marrakech, l’ex-ministre et la journaliste de télévision avaient revendu leur bien quatre ans plus tard.

Le projet Amelkis avait été à l’origine lancé par Onapar, la filiale immobilière de l’Omnium nord-africain (ONA), aujourd’hui Société nationale d’investissement (SNI), une puissante holding multisectorielle contrôlée par le roi du Maroc. La SNI englobe l’essentiel de la fortune de Mohammed VI.

Plus tard, le groupe emirati Emaar, développeur de mégaprojets à l’échelle internationale tels que Burj Khalifa, le plus haut gratte-ciel du monde et Dubaï mall, la première destination shopping et loisirs du monde, avait acquis 50% du projet Amelkis. Emaar Morocco, la filiale marocaine de ce groupe immobilier, est engagée dans de nombreux projets touristiques au Maroc.

Si l’information de l’obtention par Nicolas Sarkozy d’une villa à Amelkis fin 2011 se confirme, cela voudra dire qu’il l’aurait reçue du temps où Amelkis était la propriété conjointe des investisseurs émiratis et du roi du Maroc.

Actuellement le groupe Emirati, se refuse de confirmer ou d’infirmer que Nicolas Sarkozy figure parmi ses "clients", invoquant "des raisons de confidentialité".

On se souvient que Carla Bruni-Sarkozy avait séjourné à partir du 17 décembre 2011 dans une propriété privée à Marrakech, accompagnée "d'une dizaine de personnes dont des agents français de la sécurité". Aurait-elle visité, à ce moment là, dans la plus grande discrétion, ce somptueux cadeau fait à son époux ?

Pour l’instant, c’est le silence complet du côté de Nicolas Sarkozy. Il en est de même peu ou prou de la presse française, qui n'ose pas divulguer cette rumeur marocaine pour ne pas se salir les mains.

Il est vrai qu'au moment où les membres du gouvernement signent une Charte déontologique, cette rumeur sur ce cadeau démesuré fait au chef de l'État sortant est plutôt malsaine et peut faire des remous au sein de la population française. Remous qui peuvent être néfastes au retour à la politique de Nicolas Sarkozy.

Ce cadeau serait dans la lignée des nombreux autres cadeaux ou logements abusifs reçus par les présidences précédentes. Souvenez-vous : de Valéry Giscard d’Estaing et ses diamants de Bokassa, de François Mitterrand et le logement de sa " deuxième famille" aux frais de l’État, ou de Jacques Chirac et l’appartement "prêté " par la famille Hariri à son départ de l’Élysée et dans lequel il vit toujours.

Pour l'instant ce n'est qu'une rumeur. La seule certitude que nous ayons est que Nicolas Sarkozy et sa petite famille sont partis se reposer au Maroc dès la passation des pouvoirs à François Hollande.

Mais le proverbe dit : "Il n'y a pas de fumée sans feu", alors .......

Sources : Le Matin ch, bladi.net, jeuneafrique.com, emaar.com, France-Soir, Rue 89, Wikipédia, 20minutes.fr, (fin de citation)

Sur le site d'Agoravox
Avatar du Gaulois
Hyères-Le-Palyvestre
 
Messages: 1411
Inscrit le: 24 Mars 2012, 02:22

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar avechelice » 19 Juin 2012, 03:05

Salut,

Miam miam .. j'aime ce qui est croustillant Image

A+
Avatar du Gaulois
avechelice
 
Messages: 1211
Inscrit le: 09 Nov 2011, 18:29

Re: Nicolas Sarkozy arrête la politique et redevient avocat

Message non lupar VR-HMS » 03 Juil 2012, 16:47

hélas , ce que l' on pressentait est en train d' arriver : ça la fout mal !

Affaire Bettencourt : 3 perquisitions chez Nicolas Sarkozy

Dans le cadre de l'affaire Bettencourt, Nicolas Sarkozy a été perquisitionné trois fois mardi 3 juillet, annonce le journal "Le Monde". Des agents de la brigade financière et Jean-Michel Gentil, le juge de Bordeaux, se sont d'abord rendus au domicile de l'ancien président, la Villa Montmorency, dans le 16e arrondissement de Paris.
Ils ont enquêté après au cabinet d'avocats "Arnaud, Claude et associés" où l'ancien président, avocat de formation, détient des parts. Les policiers se sont ensuite concentrés sur les nouveaux bureaux de Nicolas Sarkozy, situés 27, rue de Miromesnil, qu'il détient en sa qualité d'ancien chef de l'Etat.
VR-HMS
VR-HMS
 
Messages: 1225
Inscrit le: 03 Juil 2011, 15:57

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers POLITIQUE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 9 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->
cron