Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 26 Août 2017 19:53

Grand Rassemblement le 9 septembre 2017

Image

Le gouvernement d’Edouard Philippe s’est bien moqué de nous.

La nouvelle équipe gouvernementale savait que le Conseil d’Etat avait épinglé l’ancienne Ministre de la Santé, Marisol Touraine pour n’avoir pas respecté les règles en matière de vaccination obligatoire.

(Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’affaire, retrouvez mon compte rendu des faits ici).

Plutôt que de travailler le dossier et de proposer aux français une solution intelligente, constructive et concertée sur la vaccination, le gouvernement a décidé de passer en force.

Ce faisant, il n’a fait que exacerber la défiance qui s’était installée à l’égard des autorités sur le sujet des vaccins depuis le scandale de la campagne hépatite B et le fiasco de celle sur la grippe H1N1.

Il est temps de se mobiliser physiquement face aux autorités.

Je vous transmets donc sans attendre le communiqué de presse du collectif EPVL qui organise la grande manifestation du 9 septembre 2017. Vous trouverez dans ce texte toutes les infos pratiques dont vous aurez besoin pour votre organisation !

Combativement vôtre,

Augustin de Livois

PS : N’oubliez pas de signer notre grande pétition ici.

******************************************************
Communiqué du collectif EPVL
Madame, Monsieur
Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, veut faire passer en force à l'Assemblée Nationale et au Sénat à l'automne, le projet de loi liberticide permettant de rendre obligatoires 11 vaccins pour les enfants de moins de 2 ans, dont l’hépatite B ou le ROR, et de poursuivre pénalement les parents récalcitrants.
Ce projet de loi bafoue les droits fondamentaux de chaque personne, notamment celui de la liberté thérapeutique, de la liberté de disposer de son corps, sans qu'il y ait la moindre justification épidémiologique. L'état ne doit pas se substituer à l'autorité parentale en matière de santé. Face à la défiance, la pédagogie doit primer sur la coercition.

La loi Kouchner dispose qu’ “Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment”

la Convention d'Oviedo stipule : art 3 «Primauté de l'être humain – L'intérêt et le bien de l'être humain doivent prévaloir sur le seul intérêt de la société ou de la science.»

L'arrêté Salvetti / Italie de la Cour Européenne des Droits de l’Homme Arrête qu’« en tant que traitement médical non volontaire, la vaccination obligatoire constitue une ingérence dans le droit au respect de la vie privée, garanti par l’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales».

Et enfin, la déclaration des droits de l’homme “Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.”

NOUS NE POUVONS PAS NOUS LAISSER VOLER NOTRE DROIT FONDAMENTAL A LA LIBERTÉ DE DISPOSER DE NOTRE CORPS

Nous faisons appel à votre mobilisation, pour une

Grande Manifestation Nationale

Qui aura lieu le

Samedi 9 Septembre 2017 à 14 h

devant le Ministère de la Santé

pour protester contre ce projet LIBERTICIDE

Pour en savoir plus rendez-vous sur la page évènements de l’organisation, des moyens de covoiturage sont éventuellement possibles.

Venez nombreux à cette manifestation, pour montrer au gouvernement Macron que vous n'allez pas laisser faire ça.

Ne sous estimez pas votre pouvoir citoyen. Au fronton de nos édifices, est écrit LIBERTE EGALITE FRATERNITE, défendons ce jour-là le premier de ces principes.

Si vous souhaitez aider à l'organisation de cette manifestation, vous pouvez participer au pot commun ou commander des T-shirts sur le site web.

Quel que soit l'endroit où vous serez, vous pourrez arborer ce T-shirt le jour de la manifestation, mais aussi avant la manifestation ou après.

Vous pouvez également afficher ou distribuer près de chez vous l’affiche à télécharger ici.

MOBILISONS NOUS, avant qu’il ne soit trop tard. Nous le devons pour nos enfants, nos petits-enfants et pour leur avenir.

L’équipe EPVL

Ensemble Pour une Vaccination Libre

« La liberté est un droit, Vacciner est un choix »


Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association loi 1901 sans but lucratif
21 rue de Clichy
75009 PARIS
http://www.ipsn.eu
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

...
 

Les vrais dangers de l’Aluminium

Message non lupar Jumbofan » 11 Sep 2017 03:19

Professeur Joyeux

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d'information indépendant sur la santé. Pour en savoir plus rendez-vous sur le site officiel du Professeur Joyeux.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

✉️ Cette lettre gratuite d’information santé indépendante vous est offerte par votre association FamillesSantéPrévention. Soutenez sa mission sociale et hippocratique d’éducation à la prévention santé en considérant une adhésion annuelle ! Pour plus d’informations : cliquez ici.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les vrais dangers de l’Aluminium

A propos de l’Aluminium

On me trouve partout : dans l’eau, dans nos casseroles, dans les canettes de boisson, les emballages de type Nespresso, les barquettes en aluminium… Je suis aussi bien sûr dans vos papillotes qui libèrent de l’aluminium si elles enrobent des aliments acides ou gras – en particulier, donc, les produits animaux –, mais également dans vos déodorants, anti-transpirants, gels douche, crèmes pour le corps et, curieusement dans vos vaccins…tandis que les vaccins vétérinaires n’en contiennent plus !

L’aluminium a fait l’objet dès 2003, en France, d’un rapport très complet de l’Institut de veille sanitaire [1].

C’est la première fois que je parle en mon nom propre, ”Aluminium”. En général les chimistes m’appellent par mon petit nom, « Al ». À travers ces lignes, je vais vous aider à y voir clair et à être plus prudents encore que les meilleurs médecins, quand vous me verrez sur la notice d’un médicament ou l’enveloppe d’un vaccin.

Qui suis-je, moi, l’aluminium, et où me trouve-t-on ?

Je suis un métal non essentiel, très résistant à l’oxydation, donc au vieillissement, réactif, malléable, de couleur argentée. Je suis un oligo-élément, cela veut dire présent en très petite quantité dans votre corps.

Je suis davantage présent dans la nature puisque je suis le troisième élément le plus abondant à la surface rigide de la terre (8 %), après l’oxygène (42 %) et le silicium (28 %).

On ne me trouve pas à l’état libre dans l’environnement, mais toujours combiné à d’autres éléments pour former des composés tels le minerai de Bauxite [2] (dont on extrait l’alumine), mais aussi dans l’argile, les micas [3]. Dans les Alpes, la vallée de la Maurienne a porté mon nom : on l’appelait « la vallée de l’aluminium » en raison de ses nombreuses usines.

Je suis insoluble dans l’eau, sauf mélangé à des matières organiques : nitrates, sulfates, chlorures…

Présent dans les sols, je me concentre dans les végétaux, surtout quand les sols sont acides. Je suis présent dans les eaux de drainage suite aux pluies acides où l’acidité des roches me mobilise.

Je suis donc en contact avec vous, chers humains, par les plantes et les eaux de source notamment. Heureusement pour vous, c’est toujours à très petites doses, car vous savez très vite me rendre à la terre.

En effet, je ne suis pas fait pour rester dans votre corps. Normalement, si vous ne me consommez pas à forte dose, vous ne me stockez pas. Je suis recyclable à l’infini [4] sans perdre mes qualités, donc non gaspillable.

On m’utilise beaucoup, et pour toutes sortes de choses. On se sert donc de moi pour traiter les eaux (sulfate d’aluminium), mais aussi comme additif alimentaire (dans les gâteaux, crêpes, fromages industriels, bière, pâtes congelées..) et je me retrouve même comme adjuvant dans vos vaccins ainsi que dans de nombreux produits pharmaceutiques, cosmétiques et ustensiles, récipients, matériaux d’emballage de produits alimentaires.

Je suis le métal le plus utilisé après mon cousin le fer, car je suis plus léger, et aussi parce que j’ai une excellente conductivité thermique et électrique.

Moi, l’aluminium, dans votre alimentation


Je suis présent par voie alimentaire à raison de 2,5 à 13 mg par jour, mais heureusement pour vous, surtout si je suis sous forme de phosphates, citrates, hydroxyde, sulfates, je ne passe pas ou très très peu dans le sang.

Si votre intestin n’est pas poreux (leaky gut des Anglosaxons), vous m’éliminez pour plus de 99,5 % de ce que vous prenez dans votre alimentation. C’est dire que vous n’avez pas vraiment besoin de moi !

Attention cependant : vous risquez de me consommer en trop grande quantité avec les médicaments dits anti-acides que je vous déconseille de prendre trop longtemps. Alors votre apport alimentaire est multiplié de 100 à 1000 et l’absorption serait d’environ 0,2 % pour chaque prise. Là, il y a évidemment un risque que je m’accumule dans votre corps où je n’ai rien à faire, car je suis fait pour la terre.

Dans l’eau potable je suis présent au maximum à 100 microgrammes par litre !

Dans votre corps, je peux être présent à la dose de 30 à 50 mg, ce qui est beaucoup trop. Je risque alors d’aller me nicher pour 50 % dans les os, 25 % dans les poumons, 20 à 25 % dans le foie, le reste dans la rate et le système nerveux central, votre cerveau.

Moi, l’aluminium, par voie respiratoire

Ce sont surtout les personnes qui travaillent avec moi qui sont particulièrement exposées, comme dans la vallée de la Maurienne.

Pour ceux qui travaillent dans l’industrie de l’aluminium, l’apport est 3 à 10 fois supérieur à la normale. La valeur limite d’exposition est de 5 mg par mètre cube pour les fumées et poussières qui peuvent être inhalées et prendre le chemin de vos voies respiratoires. Parmi tous vos organes, ce sont vos poumons qui peuvent avoir les concentrations les plus élevées. Ils retiendraient 35 % de la quantité totale inhalée, dont 45 % seraient éliminés dans la même journée.

Cette élimination se fait par vos expectorations. Elle est retrouvée dans la salive, d’où un passage par voie digestive et mon élimination dans vos déchets.

Les concentrations pulmonaires augmentent cependant avec l’âge, d’où la nécessité de stimuler la respiration des personnes âgées afin de les aider à expectorer régulièrement pour ne pas garder dans les poumons les produits nuisibles, dont je fais partie hélas… Vous le comprenez, je cherche votre bien !

Cependant je ne peux pas vous le cacher, si vous expectorez peu, 3 à 4,5 % du dépôt pulmonaire passera dans le sang pour se distribuer dans l’organisme et aller jusque dans votre cerveau où il ne peut vous être bénéfique. C’est démontré depuis longtemps.

Je suis aussi utilisé, pas vraiment pour votre bien – les fumeurs actifs ou passifs ne le savent pas assez – comme accélérateur de combustion dans vos cigarettes sous forme d’hydroxyde, oxyde, silicate, sulfate d’aluminium. Vous allez vite comprendre pourquoi l’Alzheimer vous guette quand vous êtes fumeur actif ou passif.

Quand je vois le nombre de jeunes fumeurs, je suis effrayé par ce qui va leur arriver plus tôt qu’ils ne le pensent. La perspective « génération sans tabac » est scientifiquement justifiée. On peut ajouter Madame la ministre, génération sans drogue, ce qui serait beaucoup plus efficace que des salles pour se shooter proprement, comme celle qui vous a précédée le prônait dans tous les médias.

Moi, l’aluminium, sur votre peau


Votre peau peut m’absorber. Ainsi, quelle que soit la dose de chlorhydrate d’aluminium passé sous les aisselles comme antiperspirant, l’absorption est immédiate, et l’élimination commence le premier jour et durerait plus d’un mois (44 jours) si la dose est élevée. Depuis l’aisselle je n’ai pas un long chemin à faire pour irriter la glande mammaire. C’est pour cela qu’on m’a suspecté d’être en cause dans les cancers du sein, en plus des autres facteurs de risques [5], car le fléau des cancers du sein ne tombe pas du ciel même si les risques génétiques existent dans 5 à 8% des femmes atteintes.

Des irritations cutanées après utilisation de déodorants contenant des sels d’aluminium ont été décrites, ce qui n’est pas étonnant, nous le verrons avec les vaccins qui m’injectent sous la peau et même dans le muscle. On a même évoqué le psoriasis pour l’instant sans certitude. Vous le comprenez, je ne suis vraiment pas fait pour votre peau.

Moi, l’aluminium, à partir de votre sang je diffuse partout


Evidemment, comme l’affirment les chercheurs,
« En évaluation de risque, il est classique de considérer que la dose d’exposition à prendre en compte, pour une voie de pénétration donnée, correspond à la somme des quantités apportées par les différents vecteurs »
Si je suis apporté par voie veineuse de manière expérimentale, 99 % de ma dose d’aluminium est dans le plasma et se lie pour au moins 80 % à une protéine fabriquée par le foie, la transferrine. Le couple Al-transferrine se dépose alors dans la rate et le foie.

Je me lie aussi à l’albumine pour 10 % et peux me concentrer ensuite dans les globules rouges pour 14 %.

En fait, chez la plupart des personnes, la concentration sérique en moi, l’aluminium, est inférieure à 5 μg/l, bien que des études rapportent des valeurs plus élevées jusqu’à 17 μg/l chez des sujets sans surexposition spécifique identifiée (ce sont probablement les fumeurs). Chez les travailleurs exposés, les concentrations sériques sont inférieures à 20 μg/l.

Les 10 % restants sont transportés par des petites protéines à bas poids moléculaire et se déposent dans les os qui les stockent.

Au total, pour une charge de 30 à 50 mg, je le répète, l’os capte 50 % par les petites molécules, le poumon 25 %, le foie 20 à 25 %. Le reste va dans le système nerveux central et la rate, organe clé du système immunitaire.

Inquiétant, j’ose vous le dire, les concentrations dans les poumons – en raison du tabagisme – et dans le cerveau, augmentent avec l’âge.

Je suis éliminé dans les urines quand les reins sont normaux


La voie urinaire est une bonne voie d’excrétion, jusqu’à 83 % de ce qui est passé dans le sang. La concentration urinaire d’aluminium est généralement inférieure à 20 μg/l.

D’après le rapport synthétique de l’Institut de veille sanitaire de novembre 2003 –
« Chez les soudeurs sur aluminium, les concentrations mesurées sont comprises entre 6 et 745 μg/l, généralement comprises entre 50 et 100 μg/l, dans les séries publiées. Elles sont du même ordre dans les ateliers d’affinage (moyennes comprises entre 12 et 135 μg/l) et les unités de production de poudre d’aluminium. »
Chez les sujets exposés professionnellement depuis longtemps, ma présence dans les urines reflète la charge corporelle.

Chez les insuffisants rénaux, qui subissent la dialyse ou rein artificiel, je suis essentiellement présent dans l’eau utilisée pour la préparation du dialysat (à savoir l’eau du réseau de distribution qui doit être traitée, le plus souvent par osmose inverse, avant d’être utilisée pour diluer les solutions concentrées pour l’hémodialyse).

La concentration d’Al. dans le sang des insuffisants rénaux traités par dialyse est fréquemment supérieure à 50 μg/l. On comprend pourquoi la concentration maximale admissible dans l’eau pour dilution des solutions pour l’hémodialyse a été abaissée à 30 μg/l en 1985, et à 10 μg/l en 1992 (norme 1167 de la pharmacopée européenne 01/2002). D’après les dernières études, l’idéal serait que la concentration baisse à 4 μg/l.

La dialyse, chez les patients en insuffisance rénale, est donc, si l’on peut dire, une situation expérimentale d’exposition à moi-même, l’aluminium, qui a permis de décrire au début des années 70 un syndrome neurologique dose et durée-dépendant appelé « encéphalopathie des dialysés ». Dans ces cas le patient « perd la tête ».

En effet, à dose cumulée égale, le risque de décès par encéphalopathie était d’autant plus élevé que la concentration d’aluminium dans l’eau du dialysat était élevée.

Dans vos os, mon lieu principal de dépôt.

Dans les années 70-80 du siècle dernier, on a repéré des problèmes osseux chez les ouvriers de Péchiney. On a même parlé dans la vallée de la Maurienne des « fractures Péchiney » qui avaient du mal à se recalcifier.

Je l’avoue : je suis le grand responsable des ostéomalacies [6] observées chez les insuffisants rénaux qui doivent subir le rein artificiel en attendant une bienheureuse greffe de rein.

Pourquoi ? Parce que je suis capable d’inhiber la minéralisation osseuse, et suis ainsi responsable de fractures osseuses par l’ostéomalacie qui fragilise l’os. Elles sont donc surtout présentes chez les dialysés pour insuffisance rénale.

La maladie osseuse dont je suis à l’origine est nommée : « aluminium-induced bone disease ». Elle est la seule forme d’ostéodystrophie (anomalie osseuse) à bas niveau de remodelage osseux qui entraîne des symptômes précis.

Les signes cliniques sont des douleurs osseuses et musculaires lancinantes, des faiblesses à l’origine de chutes et fractures qui finissent par perturber très péniblement la vie quotidienne.

Quelques publications ont rapporté des cas d’ostéomalacies dues à de fortes ingestions chroniques d’anti-acides médicaments contre les gastrites et ulcères de l’estomac - contenant de l’aluminium -, chez des patients indemnes d’insuffisance rénale. Voilà pourquoi je ne vous recommande pas un usage prolongé de ces médicaments.

Quant à ma concentration dans l’os, voilà ce que précise le rapport de l’InVs :
« Le squelette est le lieu principal de dépôt de l’aluminium dans le corps et ce dépôt revêt une importance primordiale en raison des effets toxiques de l’aluminium sur le tissu osseux, et parce qu’il constitue un réservoir de relargage à partir duquel l’aluminium est libéré progressivement dans le torrent circulatoire, vers l’aluminium intracérébral, voire intraneuronal.. »
Les niveaux de base dans l’os varient entre 1 à 3 μg/g poids frais (normal : 0,20 μg/g poids sec). L’os traduit l’exposition passée de l’individu. Le fort dépôt dans l’os se retrouve aussi dans le cerveau des patients atteints d’Alzheimer, ce que l’on vérifie après leur mort.

Évidemment, les études chez les sujets dialysés montrent que les teneurs en aluminium dans l’os (30 μg/g +/- 24 μg/g à 98 μg/g +/- 60 μg/g) (comme dans le cerveau) sont bien plus élevées et systématiquement plus importantes que chez les sujets non dialysés.

La biopsie de l’os (lors des fractures du col du fémur) a été pratiquée pour évaluer ma charge corporelle, surtout chez les patients dialysés, chez lesquels on suspecte une « encéphalopathie aluminique ».

Comment je fragilise le système osseux ?

Le mécanisme toxique n’est pas encore complètement élucidé, deux mécanismes sont proposés par les experts.

Une action directe quand je me dépose au niveau du front de minéralisation, à la jonction de l’os calcifié et non calcifié. Je peux alors, en constituant un obstacle physicochimique au dépôt de calcium, entraver le processus de minéralisation ; de même en créant une irritation locale chez les os jeunes de l’adolescence : irritation chronique, inflammation chronique, chemin vers des complications plus graves.

Par une action indirecte en interférant avec la parathormone (PTH) fabriquée par les glandes parathyroïdes (autour de la thyroïde), hormone qui agit dans les mécanismes de formation et de renouvellement osseux. En effet, moi, l’aluminium, je peux diminuer les niveaux de PTH dans le sang ou, inversement, les augmenter pour réduire alors l’activité parathyroïdienne et donc les indices de formation osseuse.

Suis-je responsable, en plus des tumeurs du poumon et de la vessie, de tumeurs sarcomateuses des os ou des tissus mous ?


Chez l’Homme d’abord des études épidémiologiques ont établi une relation entre l’exposition professionnelle aux poussières d’aluminium et les cancers du poumon et de la vessie. Elles ont conduit le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) à classer la production d’aluminium dans le groupe 1 des cancérogènes (cancérogènes pour l’Homme) (CIRC, 1987).

C’est chez les animaux vaccinés qu’on a découvert des relations entre l’aluminium du vaccin et l’apparition de cancers particuliers dénommés sarcomes.

Comment ne pas me suspecter d’être cancérigène puisque, chez l’animal vacciné, on observe régulièrement des cancers aux points d’injection, même plusieurs années après la vaccination [7] ? Coïncidence ou corrélation [8] ?

Le vaccin Rabisin de chez Merial contre la rage, qui contient le virus rabique atténué, adjuvé à l’hydroxyde d’aluminium, est passé depuis 2014, par décision de la Commission européenne, à un délai de rappel de 3 ans dans tous les pays européens.

La littérature scientifique décrit 13 à 17 fois plus de sarcomes félins post-vaccinaux, sarcomes liés aux vaccins ou sarcomes à l’emplacement de la vaccination. Les plus fréquents sont les fibrosarcomes.

Il peut s’agir de chondrosarcomes, rhabdomyosarcomes, sarcomes myofibroblastiques, ostéosarcomes, histiocytomes fibreux malins, sarcomes indifférenciés et tumeurs multiples.

Dans le doute, certains vétérinaires vaccinent les animaux « dans les régions pauvres en tissu adipeux comme la queue plutôt que dans la fesse ou l’épaule, au cas où… ».

L’excellente thèse de 2005 du Dr Thomas Jean-Michel Perrot soutenue à la Faculté de Médecine de Créteil rapporte des faits essentiels qui me concernent moi l’Aluminium :

« L’intervalle entre la vaccination contre les deux maladies, la rage et/ou la leucose féline et l’apparition des tumeurs : pour les fibrosarcomes au site d’injection, l’écart entre la dernière vaccination et l’apparition de la tumeur est de 340 jours en moyenne (entre 3 mois et 3 ans), alors qu’il est de 1506 jours en moyenne (50 mois ou autour de 4 ans) pour les fibrosarcomes qui ne sont pas au site d’injection. Cette observation constitue un argument fort en faveur d’un lien entre l’injection vaccinale et les fibrosarcomes au site d’injection… Dans 21 % des cas, on a retrouvé de l’aluminium dans le cytoplasme des macrophages du foyer inflammatoire. »

Des recherches indépendantes de plus en plus nécessaires

Je vous conseille donc d’aller voir dans les zones cancéreuses des os ou des tissus qui l’entourent (cartilages, muscles, aponévroses…) ce qui se passe. Le plus simple serait de me chercher, de me doser localement.

Madame la Ministre vous avez le pouvoir d’induire de telles recherches, votre conjoint qui dirige l’INSERM peut déclencher ce type d’étude.

Trop de jeunes gens sont atteints de sarcomes des os ou des tissus adjacents sans que les spécialistes ne se posent les vraies questions : pourquoi de telles lésions ? On évoque un traumatisme, mais un traumatisme n’a jamais induit un cancer, sauf si une fragilisation, une inflammation, un affaiblissement immunitaire existent à l’endroit du corps où le cancer va se développer.

Pourquoi les animaux feraient-ils ce genre de tumeurs très graves et pas les humains, tout en sachant que ce n’est pas toujours au niveau du site d’injection du vaccin contenant l’adjuvant aluminium que cela se passe ?

Je suis biopersistant, mais je ne reste pas à l’endroit où vous m’injectez. Une partie reste sur place, et 50% peut aller se fixer ailleurs, dans l’os, dans les reins, dans le cerveau.

Savez vous Madame la ministre, chère collègue que les nouveaux vaccins animaux sont désormais sans aluminium, ce qui permet de vacciner plus tardivement les animaux allaités par leur mère. Car vous le savez l’adjuvant aluminium est surtout destiné chez le nouveau-né à booster, stimuler un système immunitaire immature.

Ne pensez vous pas que les nourrissons préfèrent de loin le lait de leur maman, porteurs des anticorps protecteurs, à des vaccinations précoces qui ne sont pas toujours nécessaires ?

On sait bien que l’animal passe avant l’homme pour tester les médicaments. C’est une bonne nouvelle de m’avoir vu disparaître des vaccins vétérinaires, pour qu’enfin les spécialistes des vaccins, vaccinologues, épidémiologistes, pédiatres obsédés par les vaccinations, comprennent que je n’ai rien à faire dans un vaccin !

Dans votre cerveau je ne vous fais pas du bien car je n’ai rien à y faire : je suis biopersistant et neurotoxique


Les encéphalopathies

Dès 1921 est publié un cas d’encéphalopathie chez un métallurgiste, devenu dément, qui m’utilisait en fortes quantités.

En 1972 est repérée l’encéphalopathie dont je suis le grand responsable, moi l’aluminium, chez des personnes traitées par le rein artificiel, les dialysés.

Dès 1976, chez des patients atteints de maladie d’Alzheimer, on met en évidence une corrélation anatomique entre les régions du cortex cérébral (substance grise) à forte teneur en aluminium et la présence de dégénérescences neurofibrillaires suggérant que je suis en cause.

Ainsi, les concentrations en moi, l’aluminium, retrouvées dans la substance grise du cerveau de sujets traités par dialyse sont plus élevées que celles de sujets non dialysés. L’augmentation est souvent fonction de la durée de la dialyse.

En général, le cerveau des patients atteints d’Alzheimer contient 10 à 30 fois plus de moi-même, l’aluminium, que le cerveau des personnes normales. Les niveaux de base normaux dans le cerveau (surtout substance grise) sont d’environ 1 à 3 μg/g poids sec ou inférieurs à 0,5 μg/g poids frais.

Ce sont les aluminosilicates que l’on retrouve dans des amas neurofibrillaires et les noyaux de plaques séniles chez des sujets atteints de la maladie d’Alzheimer.

Je suis également repéré et suspecté dans la sclérose latérale amyotrophique, la maladie de Parkinson, ainsi que lors du neuro-développement avec l’autisme, nous l’avons vu plus haut dans cette lettre. Vous avez encore beaucoup de recherches à faire quant à mes rôles délétères !

J’entre dans votre système nerveux par deux voies, emporté par des petites molécules :

Un peu par la cavité nasale, lorsque on me respire, le long des fins filaments nerveux de la base du nez qui rejoignent les lobes olfactifs et je peux ainsi affaiblir votre odorat, un des premiers signes de l’Alzheimer.

Par voie sanguine, je traverse les barrières dites hémato-méningée et hémato-encéphalique vers les zones de fabrication du liquide céphalorachidien (LCR), d’où l’intérêt de me rechercher dans le LCR.

Comme je suis Biopersistant dans le tissu gras, évidemment on ne me retrouve pas dans ce liquide : je reste fixé proche du tissu gras des neurones, la myéline, dans la substance grise et dans les noyaux gris centraux. Je peux détruire localement tel ou tel par irritation et inflammation.

À propos de l’autisme et de liens éventuels avec moi l’Al.

En 2003, le rapport de l’Institut de veille sanitaire affirme à mon sujet :

« Une baisse de score du développement mental (index de Bayley) a été mise en évidence à l’âge de 18 mois chez des enfants nés prématurément et ayant reçu à la naissance une nutrition parentérale (voie veineuse) prolongée (supérieure à 10 jours), avec des solutions contenant 250 μg d’aluminium par litre. Ce résultat, qui repose sur un essai randomisé récent (1997) réalisé auprès de deux groupes d’enfants, l’un ayant reçu des solutés riches en Al et l’autre des solutés peu concentrés, montre l’existence d’une relation dose-effet même après prise en compte de nombreux facteurs. »
Et le rapport ajoute :
« Si ce résultat ne repose que sur une seule étude, toutefois bien menée car répondant à des conditions contrôlées, il faut également préciser que la valeur prédictive de l’indice utilisé à l’âge de 18 mois sur le devenir intellectuel à plus long terme n’est pas connue, ce qui rend difficile l’évaluation au final du risque lié à une telle exposition. »
On perçoit bien que les rapporteurs veulent me protéger, moi, l’aluminium, à moins qu’ils ne veuillent surtout protéger ceux qui m’utilisent sans vraiment connaître les méfaits que je peux commettre ! Où est le principe de précaution ?

Moi, l’aluminium, présent dans les vaccins, j’ai des effets immuno-allergiques

Je suis l’adjuvant en chef présent dans les vaccins, parce que je suis capable de stimuler un système immunitaire faible. Je suis le plus souvent administré sous forme de sels : acétate, phosphate, chlorure, hydroxyde, sulfate.

En réalité, on m’utilise comme excitateur du système immunitaire, mais cela ne veut pas dire que j’augmente vraiment les défenses immunitaires.

Je suis capable de créer de véritables orages immunologiques, lorsque des anticorps sont fabriqués du fait de ma présence et entrent en compétition avec ceux que le système immunitaire de l’enfant fabrique naturellement. Des recherches dans ce sens sont à développer.

Voici la liste non exhaustive des vaccins dans lesquels, Moi l’AL je suis présent

Ainsi l’hydroxyde d’aluminium est présent dans de nombreux vaccins contre diphtérie, tétanos, polio, le classique DTP de Sanofi Pasteur actuel, le Revaxis, et aussi dans tous les vaccins contre l’hépatite B. Le vaccin Genhevac B de Pasteur contre l’hépatite B en contient 1250 microgrammes à chaque injection et il faut en faire deux à un mois d’intervalle et une autre un an plus tard…

Cette liste non exhaustive des vaccins qui contiennent de l’aluminium est par ordre alphabétique. Elle peut vous aider à discerner ceux que vous pouvez éviter, même quand votre pharmacien vous affirme qu’il n’y a aucun danger.

Avaxim contre l’hépatite A avec l’hydroxyde d’aluminium

Bexero contre le méningocoque B avec aluminium hydroxyde

Boostrixtetra de GSK contre DTP + coqueluche avec l’hydroxyde 0,3 mg et le phosphate d’aluminium 0,2 mg

Cervarix contre les cancers du col de l’utérus et de la zone ORL avec hydroxyde d’aluminium

Encepur contre l’encéphalite à tiques avec hydroxyde d’aluminium

Engerix B contre hépatite B avec hydroxyde d’aluminium.

Gardasil 9 contre les papilloma virus avec du sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium

Genhevac contre hépatite B, avec hydroxyde d’aluminium

Havrix contre l’hépatite A, avec hydroxyde d’aluminium

Hbvaxpro contre l’hépatite B, avec l’aluminium hydroxyphosphate sulfate

Hexyon ou Hexacima contre DTP + coqueluche + haemophilus influenzae b + hépatite B, avec hydroxyde d’aluminium 0,6 mg.

Infanrix Tetra contre DTP + coqueluche avec l’hydroxyde 0,5 mg

Infanrix Hexa contre les 6 maladies DTP + coqueluche + hemophilus influenzae + hépatite B contient 950 microgrammes d’hydroxyde d’aluminium et 1450 de phosphate d’aluminium

Infanrix Quinta contre les 5 maladies DTP + coqueluche et haemophilus influenzae et avec hydroxyde d’aluminium.

Meningitec contre la méningite C avec du phosphate d’aluminium 0,125 mg

Menjugate contre la méningite C avec de l’hydroxyde d’Al. 0,3 à 0,4mg

Neisvac contre Neisseria meningitidis du sérogroupe C, avec hydroxyde d’aluminium

Pentavac contre diphtérie, tétanos, poliomyélite + coqueluche + haemophilus influenzae type b avec hydroxyde d’aluminium

Prevenar 13 avec le phosphate d’aluminium 0,125 mg

Repevax contre DTP + coqueluche avec aluminium phosphate

Revaxix, vaccin contre DTP seulement, avec aluminium

Tetanos, vaccin tétanique Pasteur contre tétanos, avec hydroxyde d’aluminium

Tetracoq contre DTP + coqueluche avec hydroxyde d’aluminium

Tetravac acellulaire contre DTP + coqueluche avec hydroxyde d’aluminium 0,3 mg

Ticovac contre l’encéphalite à tiques avec hydroxyde d’aluminium

Tyavax contre hépatite A et typhoïde avec l’hydroxyde d’aluminium

Twinrix contre hépatite A et B avec aluminium hydroxyde et aluminium phosphate

Vivaxim contre typhoïde et hépatite A avec hydroxyde d’aluminium 0,3 mg

VaqtA contre l’hépatite A avec du sulfate d’aluminium

Le laboratoire Mérial (Mérieux Santé animale) est la filiale vétérinaire des laboratoires Mérieux. Les chercheurs ont pu établir le lien entre l’aluminium vaccinal et le sarcome (tumeur maligne) provoqué au niveau du point d’injection sur les chats. Ils ont donc retiré en 2012 l’adjuvant aluminique dans leurs vaccins. Un véritable aveu sur ma nocivité réelle.

En avril 2012, juste avant d’être nommée à son poste, la ministre de la Santé qui vous a précédée, Mme Touraine, écrivait ceci à l’association E3M, association représentative des usagers (Myofasciite.fr) :
« De nombreuses études ont alerté sur le possible potentiel cancérigène et perturbateur endocrinien des sels d’aluminium. Les familles doivent également avoir le choix de faire procéder aux vaccinations obligatoires par des vaccins sans sel d’aluminium, d’autant plus que cela était le cas jusqu’en 2008 »
À cette époque elle aurait certainement signé la pétition lancée par celui qui signe cette lettre sans pour autant être poursuivie pour ses prises de position contre les vaccinations. Curieusement, elle a changé d’avis. Elle a même lancé un grand débat “démocratique“ en donnant la conclusion d’avance avec ces mots : « La vaccination ne se discute pas ! »

Comment j’agis sur le système immunitaire, local et général : un syndrome inflammatoire auto-immun

J’agis principalement au niveau du système immunitaire parce que je stimule la formation des globules blancs spéciaux, nommés monocytes, gros globules blancs chargés de détruire certains types de virus et bactéries pour protéger l’organisme des infections. Ces monocytes fabriquent l’Interleukine 1 (IL1) qui facilite la transmigration des globules blancs sur le ou les sites de l’infection.

J’active artificiellement aussi le système du complément [9], j’augmente la réponse de l’immunoglobuline IgG1, molécule anticorps la plus importante (66,6 %) des 4 immunoglobulines et immunoglobuline E produite par les lymphocytes B face à une allergie.

Des publications ont décrit des cas d’allergies ou d’hypersensibilité faisant suite à des vaccinations ou des désensibilisations avec des extraits antigéniques.

J’agis aussi localement au point d’injection au niveau musculaire en créant une forte réaction. Celle-ci est rapide après l’injection, se traduit par un érythème (rougeur) et une induration. Plus tard apparaît un nodule inflammatoire sensible à la palpation que les spécialistes nomment « granulome ». Le plus souvent le nodule disparaît après quelques semaines, mais il peut cependant persister plusieurs mois ou années dans 3 à 4 % des cas.

Je suis responsable de la myofasciite à macrophages (MFM)

Elle est caractérisée par la présence d’une lésion musculaire très particulière au niveau du point d’injection sur l’épaule. Il s’agit d’une infiltration inflammatoire musculaire spécifique autour du fascicule musculaire, les spécialistes disent de l’épi-, péri- et de l’endomysium périfasciculaire. Des globules bancs macrophages contiennent des inclusions, dans lesquelles notre collègue le Pr Romain Gherardi a, dès 1998, identifié la présence de sels d’aluminium de manière incontestable.

Le Pr Romain Gherardi du Département de pathologie du CHU Henri Mondor à Créteil, et de l’Inserm U 955 de Recherche biomédicale ciblant les interactions cellulaires dans le système neuromusculaire, a démontré que l’aluminium, ce qui est parfaitement logique, est « biopersistant » quand il est hors du système digestif, contrairement à ce qui a été largement diffusé par des experts des fabricants de vaccins.

Le rapport de l’InVs précise :
« Chez le rat, l’injection intramusculaire d’un vaccin contre l’hépatite B contenant de l’hydroxyde d’aluminium induit des lésions au site d’injection, similaires à celles de la MFM. »
Chez vous les humains, les principaux symptômes sont des douleurs articulaires et musculaires diffuses invalidantes qui s’associent à une grande fatigue chronique.

Pour l’InVs,
« La question de l’implication de l’aluminium dans la myofasciite à macrophages a été examinée au sein du Comité consultatif pour la sécurité des vaccins de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a conclu à un lien de causalité probable entre l’administration d’un vaccin contenant de l’hydroxyde d’aluminium et la lésion histologique caractérisant la myofasciite à macrophages (OMS 1999). Cependant, le comité a considéré que les données disponibles ne permettaient pas de conclure sur l’existence d’une association entre la lésion histologique et une entité clinique spécifique. Il a donc conclu sur la nécessité de réaliser des études complémentaires pour évaluer les hypothèses générées par les données préliminaires. »
Permettez moi de vous conseiller madame la ministre de lire Toxic Story publié par notre collègue universitaire Romain Gherardi, dans la très sérieuse maison d’édition Actes Sud de la ministre de la culture.

Moi, l’aluminium, je me concentre donc dans les cellules dites « macrophages » au site d’administration du vaccin, mais aussi dans d’autres sites comme le muscle et le système nerveux. Je ne reste pas obligatoirement sur place. Il en résulte le syndrome de fatigue chronique parfaitement identifié avec les signes suivants : douleurs musculaires et articulaires, troubles de la mémoire, somnolence… que l’on retrouve chez 90 % des patients atteints de « myofasciite à macrophages ».

Les travaux de recherche de mon collègue chez les souris ont apporté la preuve de la présence de dépôts d’aluminium dans la rate (organe immunologique par excellence) et le cerveau jusque dans les zones de la mémoire (hippocampe), jusqu’à une année et au delà après l’injection intramusculaire.

Il est maintenant quasiment scientifiquement établi que l’aluminium des vaccins peut déclencher – en moyenne 3 ans après l’injection, avec un délai maximum de 8 ans – une myofasciite à macrophages qui est associée dans 30 % des cas à une maladie auto-immune, le plus souvent une sclérose en plaques.

L’adjuvant aluminium ne serait donc pas que neurotoxique.

Moi, l’aluminium, je suis relié à d’autres types de cancers

Toutes les études concernant les causes des cancers ne s’intéressent pas vraiment à moi, l’aluminium. Étrangement, je ne fais pas peur. Sont essentiellement ciblés les hydrocarbures polycycliques et le tabac.

Il n’y a pas de comparaison des taux d’incidence de cancer ou de mortalité entre les personnes exposées à l’aluminium (l’environnement de travail des professionnels de l’aluminium, en particulier dans le secteur de la production primaire) et la population qui n’y est pas soumise. Que craint-on ?

Deux localisations sont tout de même ciblées : la vessie et les poumons. Il manque certainement les seins et la prostate en plus des sarcomes des sujets jeunes comme nous l’avons vu ci-dessus. Les familles sont inquiètes et il y a de quoi.

Le rapport de l’InVs sur le sujet est ambigu :
« En 1987, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé le processus de production d’aluminium comme processus cancérigène certain pour l’homme, compte tenu des éléments épidémiologiques en faveur d’un risque accru de cancer du poumon et de la vessie. Il était alors signalé qu’un possible agent causal était la fumée de brai. En 1997, l’OMS concluait qu’en l’état actuel des connaissances, on ne pouvait considérer l’aluminium comme un toxique cancérigène. »
Il est certain qu’énormément d’intérêts financiers passent avant votre santé, mes chers amis. Vous comprenez mieux désormais pourquoi je vous conseille vivement de m’éviter dans les vaccins. Evidemment, les laboratoires chercheront d’abord à les écouler en poussant les médecins et les pharmaciens à les conseiller à leur clientèle.

Bien à vous tous lecteurs assidus de mes lettres hebdomadaires depuis plus de 3 ans, n’hésitez pas à diffuser largement autour de vous.

Pr Henri Joyeux

NB/ Une procédure juridique de groupe est en cours menée par Maître Jacqueline Bergel. J’ai décidé d’y participer personnellement. Soyez nombreux à nous rejoindre. Il s’agit de la Santé de nos enfants et petits enfants. Elle est destinée non pas à supprimer les vaccinations mais à supprimer l’ALUMINIUM des vaccins, ce qui obligera aussi à reculer les dates de vaccinations autour de 18 mois (sauf exceptions) comme la Loi actuelle le propose.

Formulaire à remplir pour envoyer un mandat.


**************
Sources

[1] Voir les 34 références scientifiques dans le livre de notre collègue le Pr Romain Gherardi : Toxic Story Ed Actes Sud 2016

[2] Aluminium Quels risques pour la santé ? Synthèse des études épidémiologiques – Volet épidémiologique de l’expertise collective InVS-Afssa-Afssaps – Institut de Veille Sanitaire, novembre 2003

[3] La bauxite a été découverte en 1821 par le chimiste Pierre Berthier sur la commune des Baux-de-Provence, en cherchant du minerai de fer. Il lui donna le nom de « terre d’alumine des Baux ». Le nom fut transformé en « beauxite » puis en « bauxite ».

[4] Le mot mica vient du latin « micare » qui signifie scintiller, briller. Il s’agit d’un mélange de silicate d’aluminium (silice et aluminium) et de potassium. C’est l’un des constituants du granit.

[5] En 2010 est créé le club du recyclage de l’emballage léger en aluminium et en acier (CELAA).

[6] Voir mes différentes lettres sur le sujet sur mon site et le livre écrit avec ma collègue gynécologue « Comment enrayer l’épidémie des cancers du sein et des récidives », Ed Le Rocher

[7] Décalcification osseuse induite par un défaut de calcium et de phosphate dans la trame protéique de l’os. C’est en quelque sorte l’équivalent chez l’adulte du rachitisme de l’enfant.

[8] Current understanding of vaccination site-associated sarcomas in the cat. Macy D. Journal of Feline Medicine and Surgery, 1999, 1(1): 15-21.

[9] En 1991, aux Etats-Unis, on a observé une augmentation de l’incidence des sarcomes cutanés félins, coïncidant avec la législation de Pennsylvanie qui rendait obligatoire la vaccination antirabique des chats.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ImageVous avez une question de santé ? L'équipe de professionnels de santé de l'association FamillesSantéPrévention est à disposition pour répondre aux questions des adhérents sur la page de question construite à cet effet sur la page suivante : FamillesSantePrevention.org/questions(accès réservé aux adhérents).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 21 Sep 2017 02:07

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Ce qui s’est passé récemment dans ce bâtiment-là, près de Washington, est l’illustration de tout ce qui « cloche » dans notre système de santé.


Image

Nous sommes dans les locaux de la fameuse Food and Drug Administration (FDA), l’équivalent de notre agence nationale du médicament.

Le 28 juillet 2017, un groupe de « spécialistes » de la vaccination et de l’immunologie devait y rendre un avis officiel sur un nouveau vaccin contre l’hépatite B.

Feu vert ou feu rouge pour ce nouveau vaccin ? Est-il sans risque ou potentiellement dangereux ?

Voilà la question posée à ces 16 experts.

Et la réponse qu’ils ont donnée est hallucinante.

Je vais tout vous dire de ce scandale dans un instant – et croyez-moi, la prochaine fois qu’on vous dira que les meilleurs experts au monde disent qu’un vaccin est « sans danger », vous ne serez plus jamais rassuré.

Lire la suite:
Révélation : comment les vaccins sont « approuvés »

http://www.pourlesnotres.fr/2017/09/rev ... approuves/
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 02 Oct 2017 02:15

Image

L’aluminium dans les vaccins : expliquez-vous Madame la Ministre ou démissionnez !

Auteur : Docteur Alain Joseph
Créé le 17/09/2017

Le 30/09/2017

Bonjour à tous,

je suis le docteur Alain JOSEPH auteur de cette pétition. Au moment où je vous écrit il y a 29 600 signataires et cela continue.
Je remercie du fond du cœur tout ces signataires.
Le but princeps de cette pétition n'est pas d'opposer les pro ou les antivaccins (position extrême qui n'a par ailleurs aucun sens) mais bien de demander
la démission de Mme Agnès Buzyn pour conflits d'intérêts flagrants. Sa position vis à vis de l'adjuvant sel d'aluminium est inacceptable. Revisionnez les 2 video de la pétition et faites les visionner au plus grand nombre. Il faut continuer cette action.
Relancez vos amis, parlez-en autour de vous. C'est la santé de nos enfants qui est en jeu. Trop d'enfants sont atteints de myofasciite à macrophages, de sclérose en plaques, d'autisme...

Merci.


https://www.mesopinions.com/petition/sante/
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 14 Nov 2017 20:47

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d'information indépendant sur la santé. Pour en savoir plus rendez-vous sur le site officiel du Professeur Joyeux.

INFORMER SANS SE LASSER MALGRÉ LES CRITIQUES + UN CONCEPT ORIGINAL LE 1ER DÉCEMBRE A LYON + LE PRIX NOBEL, LE PROFESSEUR MONTAGNIER À MONTPELLIER LE 22 NOVEMBRE


Les critiques sont prévisibles, en surface, au-dessous de la ceinture : bien sûr, on cherchera à tourner mes propos et ceux du Pr Montagnier Prix Nobel de médecine en dérision. Tout propos contraire à la pensée la plus répandue ou aux croyances est aussitôt tourné en dérision. C’est ainsi. Et au lieu de faire progresser les idées dans l’intérêt de chacun ce sont les haines qui se déchaînent sur le dos des passions pour préserver la situation de certains. C’est une chose de lancer l’anathème, de dire : ses propos ne sont pas fondés scientifiquement ; c’en est une autre de le démontrer ou d’accepter d’en débattre. Pourquoi cette peur de la contradiction ?

A propos des 11 vaccinations voici le communiqué

Les Professeurs Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine et Henri Joyeux, Prix international de cancérologie, résument en 7 points leur conférence de presse commune du 7 novembre 2017.

1/ Nous ne sommes pas contre les vaccinations contrairement
à ce que diffusent des médias et des communicants médiatiques, y compris médecins, sous influence directe ou indirecte des laboratoires fabricants. La science vaccinale est complexe, et notre environnement a beaucoup changé depuis un siècle ce qui rend difficile les vaccinations en masse comme autrefois.

2/ Nous nous opposons pour 3 raisons essentielles à l’obligation vaccinale des 11 vaccins proposée dès la 6ème semaine de vie du nourrisson, dont les défenses immunitaires sont en construction :

la somme des vaccins proposés injecte au nourrisson une quantité d’aluminium excessive, adjuvant bio-persistant ayant démontré sa nocivité localement au point d’injection et aussi sa pénétration sous forme d’agrégats aluminiques jusqu’au cerveau et dans d’autres zones du corps (os, reins) comme cela a été démontré chez les ouvriers respirant les poussières lors de l’extraction de la bauxite (maladies professionnelles).

De plus, l’aluminium présent dans les vaccins vétérinaires s’est révélé toxique pour les animaux, responsable directement ou indirectement de sarcomes (cancers de mauvais pronostic) dans la zone de vaccination dans les 3 ans post vaccination et dans d’autres zones du corps 5 ans plus tard : ostéosarcomes, fibrosarcomes, chondrosarcomes.. au niveau des membres, du thorax et de l’abdomen. Nos chats seraient-ils mieux soignés que nos enfants, puisque l’aluminium a été retiré des vaccins vétérinaires par une filiale de Sanofi ?

l’excès de vaccins peut être responsable de mort subite du nourrisson dans les jours ou les mois qui suivent la vaccination : 250 à 300 cas sont répertoriés en France dont 25% des cas n’ont pas de cause précise. Selon une enquête scientifique menée pour un procès aux Etats Unis, l’hypervaccination déclencherait la formation subite de cytokines*, molécules inflammatoires toxiques pour un organisme fragile.

la vaccination contre l’hépatite B pour un nourrisson de 6 semaines n’a aucun intérêt de santé et peut être délétère dans l’avenir, en particulier responsable de phénomènes allergiques, de maladies auto-immunes dont les maladies neuro-dégénératives, sclérose en plaques en particulier, chez des enfants ou adolescents.

3/ La loi actuelle imposant la vaccination contre Diphtérie-Tétanos-Polio avant les 18 mois de l’enfant est raisonnable, et ne doit pas être changée, ce qui implique la re-fabrication du vaccin trivalent sans aluminium, tel qu’il a existé et qui a été imposé par décision du Conseil d’Etat le 8 février 2017. Rappelons également que l’Institut Pasteur avait utilisé le phosphate de calcium comme adjuvant sans danger, et que son partenaire majoritaire a choisi de le remplacer par un composé d'aluminium pour des raisons purement financières.

4/ L’allaitement maternel tel qu’il est recommandé par l’OMS
, 6 mois intégral et une année matin et soir avant et au retour du travail est l’idéal pour la santé du nourrisson et celle de sa mère quand elle est en bonne santé. Il assure les défenses immunitaires du nourrisson et évite les vaccinations précoces qui peuvent être prévues au delà de la 2ème année de l’enfant.

5/ Le principe constitutionnel de précaution doit être mis en application à propos des vaccins qui doivent subir les mêmes contrôles que les médicaments avant leur mise sur le marché, et doit rendre la liberté vaccinale à tous les Français, telle qu’elle est appliquée en Suède, Allemagne et dans d’autres pays du monde.

6/ Nous attirons en plus l’attention du législateur
à propos du vaccin ROR (contre Rougeole, Oreillons et Rubéole) qui injecte des virus atténués qui ne sont pas sans danger chez des nourrissons fragiles et impose une vaccination au cas par cas.

7/Nous demandons instamment aux parlementaires de ne pas voter cette lo
i qui va contre l’intérêt de la santé des enfants et impose aux médecins et aux familles un dlcktat industriel et administratif.

Les médecins généralistes ou pédiatres ne doivent pas être dépossédés de leur compétence
, et de leurs facultés de juger scientifiquement de l’intérêt de telle ou telle vaccination dans une relation de confiance avec la famille, dont ils gardent la responsabilité.

Professeur Luc Montagnier
Professeur Henri Joyeux


UN CONCEPT ORIGINAL ET GÉNIAL POUR SORTIR DE LA SOLITUDE : KI-WI

Quand une équipe de jeunes trentenaires,

Karim, Maxime, Amaury, Aurélie et Katya, m'ont proposé de donner une conférence sur le thème : ” Du bien-être et de la Santé ”, je leur ai demandé : pourquoi vous appelez-vous Ki-WI et coupez-vous le mot en deux ?


"Le Kiwi est beau à l'intérieur”. J'ai compris : ce n'est pas la carrosserie qui dit la beauté. Elle est intérieure.

Ainsi KI-WI ne se mange pas, mais peut nourrir votre affectif et relationnel jusqu’à votre âme, la fine pointe de votre Être. Voilà pourquoi j'ai accepté de collaborer avec KI-WI, de les faire connaître, de donner des conférences avec eux, pour tous ces jeunes ou même d’un âge avancé que ronge la solitude*.

Oui la solitude mine notre société, elle est inhumaine parce qu'elle force à l'individualisme, à toutes ses dérives et délires.

Les déceptions accumulées, les chocs de carrosseries, les soirées où l'on s'éclate ne suffisent plus. Passer des heures sur des sites de rencontres, c'est la ”couillonnade” assurée. Ces sites n'ont qu'un but vous piquer de l'argent, vous faire fantasmer comme un ado, inciter les chocs superficiels aux goûts amers, où l'exploitation domine. Et vous avez tellement peur de l'autre qu'on vous propose de multiples précautions intimes.

C’est aberrant et anthropo-illogique !

L'intimité ne se décrète pas sur un coup de foudre qui ne dure pas.

Elle se construit pas à pas, car il s'agit de confiance et non de méfiance.

Et la confiance lentement se démontre. Cela demande du temps. Celui que nous avons mis à écrire mon épouse et moi-même "Construisez votre Amour, il est si fragile" après avoir passé plus d'une année avec des jeunes très différents qui cherchaient à se comprendre pour peut-être vivre ensemble.

Ce livre est en réalité une réponse à un livre passionnant jamais re-édité et délirant du célèbre Léon Blum, sorti de Normale Sup, publié en 1907 ”du mariage”. Il était trop jeune pour connaître vraiment l’Humain dans sa profondeur. Ses propositions de l’époque ont démontré leur superficialité.

Attirance et Amitié ne font pas l'Amour.

Elles peuvent y conduire, mais celle ou celui qui veut sortir de la solitude que cherche-t-il ? Quels sont ses goûts, ses passions, ses forces et ses faiblesses ? Tout cela peut se partager en groupe avant l'intimité d'une rencontre.

Les organisateurs de Ki-Wi rencontrent toujours leurs nouveaux adhérents, pour savoir avec grande délicatesse, ce qui les intéresse : leur passion, les éléments de leur histoire qui peuvent conduire à leur faire choisir telle ou telle activité de groupe ou plus simplement à les guider dans leur recherche.

Renouer avec l’Humain pour du ”développement durable”

Voila Ki-WI qui peut vous aider. Ces jeunes, femmes et hommes, que j'ai rencontrés plusieurs fois m'ont convaincu de leurs capacités à vous faire bouger, à vous faire sortir de votre caverne, à la découverte de vous même, de vos aspirations profondes, celles peut-être que vous n'avez jamais imaginées.

Sur leur site http://www.ki-wi.fr

vous verrez toutes les activités régulières qu'ils ont imaginées, développées pour de vraies rencontres. Il faut d'abord comprendre pour adhérer et pas se faire arnaquer. Vous pouvez leur faire confiance. Ils pourront même vous envoyer des témoignages formidables qui ne sont pas des pub construites pour attirer le chaland. Il y a déjà 20 000 inscrits !

« Personne ne pouvant prétendre maîtriser le coup de foudre, il est donc plus logique de proposer tout d'abord d'élargir son réseau, son cercle social. En vous intégrant à des groupes, vous multipliez ainsi les nouveaux contacts et enrichissez votre vie.

Voici quelques unes des activités : Initiations Boxe anglaise, Initiations Théâtre, Randonnées, Échanges Thématiques, Initiations Escalade, Initiations Escrime, Dégustations de vin, de chocolat, de thé de café ou même de miel...

Des offres à renouveler chaque mois, et sans engagement, avec la liberté à tout moment, d’arrêter la formule choisie.

Une adhésion mensuelle permet de participer à toutes les activités en illimité et sans surcoût.

Enfin la présence de l'équipe sur chaque activité et un suivi régulier de vos participations assurent des moments propices à la vraie rencontre.»

Deux conférences avec KI-WI à Lyon et à Paris

J’ai accepté de donner deux conférences bénévolement à la mode Ki-WI, l’une à Lyon le 1er décembre, l’autre à Paris probablement dans un grand théâtre.

A LYON le vendredi 1er décembre à 19 h et à Paris en janvier 2018

https://ki-wi.fr/produit/conference-pro ... ri-joyeux/

Le lieu : "Centre Culturel et de la Vie Associative" de Villeurbanne, situé au 234 Cours Emile Zola , 69100 Villeurbanne

Voici le lien à ajouter pour la réservation des billets : http://www.billetreduc.com/199403/evt.htm

L’accueil se fera à partir de 19h, de manière à commencer la conférence à 20h.

Vaincre la solitude : sortir échanger, partager et prendre soin de soi

Si avec KI-WI je peux vous aider par de vraies rencontres à trouver et développer le bonheur pour vous et ceux qui vous entourent, vous me comblerez de joie.


Image

* Officiellement cinq millions de Français de plus de 18 ans souffrent de la solitude, soit 12% de la population. Un phénomène qui va s'accentuant (+ 1 million par rapport à 2010) et qui pour la première fois touche les 18-29 ans, jusque-là épargnés. Ils sont désormais 6% à se sentir seuls (Source : Rapport de la Fondation de France sur les solitudes, juin 2013).

LE PRIX NOBEL, LE PROFESSEUR MONTAGNIER À MONTPELLIER LE 22 NOVEMBRE

La vaccination obligatoire contre 11 maladies à compter du 1er janvier 2018 pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2017 a provoqué de vives réactions.

Le Pr. Luc Montagnier, prix Nobel de Médecine, pour la découverte en 1983 du VIH, s’exprimera sur les risques de mort subite du nourrisson.

Le Pr. Henri Joyeux, chirurgien cancérologue, professeur honoraire de chirurgie digestive et de cancérologie à la faculté de Montpellier, prix international de cancérologie, s'exprimera sur la politique de vaccination et des dangers de l'adjuvant aluminium.

exposeront leur point de vue sur le sujet lors d’une Conférence Grand Public Exceptionnelle prévue le Mercredi 22 novembre 2017 à Montpellier, 19h30 salle Guillaume de Nogaret:

Le sujet est très préoccupant et nous concerne tous. Il sera question également de notre immunité quel que soit l'âge, de "0 à 100 ans".

Voici l'annonce en vidéo du Pr. Joyeux : https://youtu.be/pB-siydz9XA

ainsi que le site de réservation de la conférence : https://www.weezevent.com/immunite-vaccins-prjoyeux



Image

Soyez rassurés, le Professeur Montagnier et moi même, nous restons sereins et déterminés. Nous voulons faire savoir à tous, à la fois l’importance de la vaccination et son utilité quand elle s’avère nécessaire et faire connaître ses abus et ses dangers programmés par l’Etat qui ne pourra pas dire qu’il n’a pas été alerté assez tôt.
Bien à vous tous

Pr Henri Joyeux
Site Officiel du Professeur Joyeux
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Le mensonge HALLUCINANT de la ministre Agnès Buzyn

Message non lupar Jumbofan » 28 Nov 2017 18:19

Image

Chers amis de la Santé,

C'est rare de voir un ministre mentir effrontément aux Français, en pleine Assemblée nationale.

On se souvient de Jérôme Cahuzac, qui avait dit, "les yeux dans les yeux", qu'il n'avait pas de compte en Suisse.

Mais là, c'est beaucoup, beaucoup plus grave, car c'est un mensonge de santé publique, et des milliers de vies sont en jeu.

Regardez bien cette vidéo à peine croyable, qui dure quelques secondes.

Et si vous aussi vous êtes choqué, partagez cette vidéo à tous vos contacts.

Il est temps d'ouvrir les yeux sur la désinformation officielle.

Bonne santé,

Xavier Bazin
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 28 Déc 2017 03:47

Image

Vaccins : des nouvelles de notre action sur l’aluminium


Chère amie, cher ami,

Il y a presque 10 ans, le vaccin DTP (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite), fabriqué par le laboratoire Biomérieux était retiré de la vente. Officiellement, en raison des allergies qu’il provoquait.

A l’époque, ce fait majeur de la politique de santé en France a été peu commenté par les médias et les institutions.

Pourtant ce vaccin, présent sur le marché depuis 50 ans correspond à l’obligation vaccinale prévue pour tous les français.

Tous les bébés doivent être vaccinés avant 18 mois contre ces trois maladies.

L’existence de ce vaccin bon marché (6,90 €) et sûr simplifiait la vie des médecins et des patients. Il ne contenait pas d’aluminium et a permis de mettre en place une couverture vaccinale efficace.

Il faisait consensus, à défaut de faire l’unanimité.

Pour le remplacer, l’industrie pharmaceutique a proposé des « supers vaccins » qui coûtent beaucoup plus cher, comportent de l’aluminium et intègrent des vaccins controversés comme celui de l’hépatite B.

Il n’est donc pas possible, en l’état actuel des choses, de se conformer à l’obligation vaccinale prévue par loi. Les citoyens sont obligés d’en faire plus.

A défaut, ils sont considérés comme délinquants.

C’est une entorse grave au pacte social !

En 2016, l’IPSN a lancé une pétition portée par le Pr Henri Joyeux pour dénoncer cette situation.

Avec notre avocate Maître Jacqueline Bergel, nous avons ainsi réuni 2500 requérants pour demander à l’Etat d’assurer une cohérence entre l’obligation vaccinale et les vaccins présents sur le marché.

La requête a été adressée à la Ministre, puis à l’issue de la procédure a été jugée par le Conseil d’Etat, qui nous a donné raison. (Décision ici. )

Face à la polémique, le nouveau gouvernement n’a eu qu’une réponse : étendre l’obligation vaccinale à 11 vaccins.

Tous les Etats d’Europe ont eu à se positionner en même temps sur l’obligation vaccinale, ce qui tend à montrer qu’il existe un agenda mondial de l’industrie pharmaceutique que celle-ci tente d’imposer aux Etats.

Certains, comme la Suède et l’Allemagne, ont dit non à « l’obligation vaccinale », d’autres, l’Italie et bientôt la France ont dit « oui ».

Les gouvernants de ces deux pays ont ainsi confirmé qu’ils étaient inféodés aux laboratoires pharmaceutiques et c’est inquiétant.

Cela dit, comme vous allez le voir, la bataille est loin d’être finie.

Obligation vaccinale ?

Ce débat est sociétal et juridique avant d’être scientifique.

Ce n’est pas un débat sur la vaccination.

C’est un débat sur le respect des règles par les pouvoirs publics et par l’industrie pharmaceutique.

En effet, la notion essentielle de la discussion est « l’obligation vaccinale ».

De quoi parle-t-on au fond ? D’une règle qui veut que toute personne qui n’a pas fait vacciner son enfant avec les vaccins voulus par l’Etat, est considérée comme délinquante et risque l’amende et la prison.

Cela veut dire que la société française, représentée par ses parlementaires qui ont voté cette loi considère les personnes qui ne font pas vacciner leurs enfants comme des citoyens dangereux méritant la prison.

L’Etat use donc de toute l’étendue de son pouvoir et de sa légitimité pour contraindre les citoyens à se faire vacciner contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

Imaginez-vous une seconde être un juge devant jeune mère de famille tenant un nourrisson dans ses bras, inquiète parce qu’elle ne veut pas que son enfant soit vacciné contre l’hépatite B, ou un supervaccin avec de l’aluminium. La condamneriez-vous à six mois de prison ? A un mois ? Un jour ?

Et le juge qui ne l’aurait pas condamnée à la prison mériterait-il, lui aussi, d’être condamné ?

Non ?

En tout cas, c’est exactement le cas de figure (et de conscience) que va créer la nouvelle loi sur la vaccination obligatoire, que les parlementaires ont validée dans leur très grande majorité.

Actions en justice


Comment les citoyens peuvent-ils résister à cette injustice ? En ayant recours aux tribunaux justement.

Partout autour de moi, j’entends des personnes réfléchir aux actions en justice qu’elles pourraient mener.

Au pénal ? Devant le Conseil Constitutionnel ? La Cour Européenne des droits de l’homme ? Toutes les stratégies sont évoquées.

De notre côté, nous poursuivons nos deux actions en cours, qui s’inscrivent dans la continuité de notre première requête adressée au Conseil d’Etat :

1/ Demande d’astreinte.


Dans sa décision du 8 février 2017, le Conseil d’Etat a enjoint le gouvernement de se mettre en conformité avec le droit.

Les juges ont demandé à ce que la ministre de la santé exige des laboratoires des vaccins correspondant à l’obligation vaccinale.

L’Etat avait 6 mois pour se conformer à cette décision. Depuis le 8 août 2017, l’Etat est donc dans l’illégalité.

Avec 300 requérants, nous avons lancé une action pour demander l’application de la décision sous astreinte.

La requête est partie à la ministre dès le milieu du mois d’août. Elle n’a pas répondu. Ce qui équivaut à un refus.

Nous attendons désormais que le Conseil d’Etat fixe une date pour l’audience.

2/ Demande de retrait de l’aluminium dans les vaccins

Dans notre première requête au Conseil d’Etat, nous avions demandé deux choses :

1/ Que l’Etat permette au citoyen de se conformer à la seule obligation vaccinale, ce qui encore aujourd’hui n’est pas possible.
2/ Que les vaccins mis à la disposition du public, à fortiori dans le cadre de l’obligation vaccinale soient proposés sans adjuvants dangereux.

Le Conseil d’Etat n’a pas retenu la question de l’aluminium.

Le rapporteur, Monsieur Frédéric Puigserver avait expliqué, qu’en l’état actuel des connaissances scientifiques, la haute juridiction n’était pas en mesure de s’exprimer sur le sujet.

Notre avocate, Maître Jacqueline Bergel a donc constitué un dossier complet sur l’aluminium après avoir consulté différentes équipes internationales de chercheurs spécialisés sur le sujet.

L’IPSN a ensuite, réuni 3000 requérants (qui ne sont pas nécessairement les mêmes que pour la première action sur le DTP) afin de demander à la Ministre de la santé de faire retirer l’aluminium dans les vaccins.

La requête a été reçue officiellement le 15 novembre 2017. Le ministère a jusqu’au 28 janvier 2018 pour répondre.

A défaut de réponse de la part de Madame Byzun ou de ses services, cette absence de réponse serait considérée comme un refus. Nous aurions alors deux mois pour saisir le Conseil d’Etat.

Evidemment, je vous tiens au courant des avancées de ce dossier !

Naturellement Vôtre,

Augustin de Livois
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 06 Jan 2018 19:44

Adjuvants des vaccins : un doute sérieux !

Posted by toubib57 on nov - 16 - 2017

Image


Août 99. Accompagvaccinné de sa mère, un jeune homme de 18 ans me consulte pour un rappel de vaccination contre l’hépatite B. La primo vaccination a été effectuée à titre systématique quelques années plus tôt dans son collège et cette injection supplémentaire est déjà inscrite dans son carnet de santé.

«Il m’a dit de relever ma manche et m’a injecté la mort »

En raison du contexte à risque et de l’insistance maternelle, j’effectue le rappel demandé. Quelques semaines plus tard, mon jeune patient présente des troubles de la marche et un nystagmus me faisant évoquer une première poussée de sclérose en plaques, diagnostic malheureusement confirmé peu après à l’I.R.M.

Aussitôt, les parents portent plainte contre moi, m’accusant d’avoir déclenché la maladie de leur fils en effectuant ce rappel. Ils choisissent un avocat de renom qui, pour faire monter la mayonnaise médiatique, obtient la parution dans le quotidien régional d’une pleine page sur cette affaire avec la photo du jeune homme en fauteuil roulant sous un titre assassin : «Il m’a dit de relever ma manche et m’a injecté la mort ».

Très affecté par cet article heureusement anonyme et éprouvant un profond sentiment de culpabilité, je tente de trouver un peu de soutien autour de moi.

Au ministère de la santé, on m’explique n’être plus concerné puisque l’obligation vaccinale vient d’être suspendue pour « calmer l’inquiétude populaire » (sic).

Le fabricant du vaccin se dédouane en précisant que le risque de survenue d’une réaction neurologique post-vaccinale est un « effet secondaire potentiel » connu et d’ailleurs inscrit dans la notice.

Quant au Conseil de l’Ordre, il me souhaite confraternellement bon courage, non sans avoir vérifié que j’étais à jour de ma cotisation annuelle.

Absolument tout seul pour assumer les conséquences du vaccin

Bref, je me retrouve absolument tout seul pour assumer les conséquences de mon acte et je rédige moi-même mon argumentaire en défense en le basant uniquement sur l’absence de lien prouvé de causalité entre vaccin et sclérose en plaques.

Je sais me montrer convaincant sans être convaincu, et mon jeune patient est débouté en première instance puis en appel. La procédure s’est définitivement éteinte en même temps que la victime, enterrée l’an dernier, mais pas le doute qu’elle a fait naître dans ma conscience.

Alors, quand j’apprends, en mars dernier, que le Conseil d’État a décidé de contraindre les fabricants à ressortir le seul vaccin obligatoire en France, le DTPolio dont ils avaient organisé la pénurie depuis 10 ans pour imposer aux médecins souhaitant respecter la Loi de le combiner à d’autres vaccins, facultatifs et aluminiques ;

Quand je découvre qu’immédiatement le gouvernement, sous la pression du lobby pharmaceutique, a programmé de contourner cet arrêt du CE en rendant obligatoires tous les vaccins facultatifs au motif d’éradiquer ces maladies de la planète (sur laquelle, rappelons-le, nous représentons moins d’1 % de la population).

Quand je note qu’une agence nationale de sécurité médicamenteuse fait taire un chercheur dont les travaux démontrent la toxicité neurologique de l’aluminium quand il est injecté (ce qui n’a rien à voir avec sa bénignité par voie orale dont on nous rebat les oreilles) ;

Quand je constate qu’on retire l’aluminium des vaccins vétérinaires mais qu’on le conserve dans ceux de nos enfants ;

Et quand je sais que dans notre pays merveilleux, les nuages atomiques s’arrêtent aux frontières, des ministres responsables mais pas coupables utilisent le sang contaminé pour ne pas le gâcher et le Médiator tue pendant 10 ans de trop, simplement parce que son fabricant est français, je ne peux m’empêcher d’exprimer un sérieux doute.

Un sérieux doute sur l’innocuité de l’aluminium !!
Pas sur l’intérêt de la vaccination que je considère comme l’une des découvertes médicales les plus importantes et les plus utiles. Non, j’ai un doute réel et sérieux sur l’innocuité de l’aluminium utilisé dans les adjuvants.

Et tout ce qui se passe et se dit actuellement ne parvient pas à me rassurer, surtout lorsque cela émane de politiques ou de scientifiques dont certains pataugent dans les conflits d’intérêts.

Alors je fais un rêve : si au lieu de menacer de sanctions financières les parents inquiets, d’éviction scolaire les enfants innocents ou de radiation professionnelle les médecins dubitatifs, pourquoi nos Autorités de Tutelle n’imposeraient-elles pas aux Laboratoire de modifier leurs adjuvants ?

Elles l’ont fait spontanément pour l’excipient du Levothyrox, avec les résultats que l’on a pu apprécier et sans que les malades ne leur aient rien demandé.

Cette fois, il existe une vraie demande publique de remplacement de l’aluminium par autre chose, comme par exemple le phosphate de calcium, produit naturel et parfaitement inoffensif, utilisé sans aucun problème dans plusieurs pays et par le Laboratoire Pasteur en France pendant une quinzaine d’années, jusqu’à sa fusion avec Mérieux, signant le retour de l’alu et de ses casseroles.

C’est peut-être un vœu pieux, mais cela aurait le mérite de calmer l’angoisse croissante de la population et, pour nous autres médecins, de lever enfin ce doute lancinant.

http://dr-gimbert.fr/prose-perso/humeur ... te-serieux
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

APPEL A LA RAISON

Message non lupar Jumbofan » 20 Jan 2018 03:27

APPEL A LA RAISON

15 janvier 2018

Image

11 vaccins : Appel urgent aux personnels et professionnels de santé


Chers collègues, chères consœurs, chers confrères,


La nouvelle loi, une erreur grave de santé publique
La nouvelle loi qui impose 11 vaccinations aux enfants est une grave erreur de santé publique. Elle a été amplement évoquée par la presse.

Nous, professionnels de Santé, prescripteurs et/ou vaccinateurs sommes engagés par la loi sur une voie qui pourrait se retourner contre certains de nos propres patients, contre notre profession, et contre nous-mêmes.

Vous allez comprendre pourquoi. Cet Appel souligne des éléments importants sur le sujet. Lisez-le attentivement avant d’accepter de le signer.

Nous ne sommes pas contre les vaccins : nous sommes opposés aux vaccinations systématiques et trop nombreuses avant l’âge de 2 ans.

Ces pratiques exposent les petits enfants à des complications, car leur système immunitaire n’est pas prêt à recevoir tant d’agressions antigéniques.

C’est ainsi que l’on peut craindre :

Des morts subites du Nourrisson, même si elles sont rares ;
Des maladies auto-immunes chroniques graves et handicapantes dans les années suivantes particulièrement du fait de la présence de quantités trop importantes de l’adjuvant aluminique dans la composition de la plupart des vaccins ;
Des risques de cancers particuliers, des os, des muscles, des cartilages.. que sont les sarcomes, extrêmement graves chez des adolescents et adultes jeunes, détectés déjà chez les animaux recevant des vaccins avec l’adjuvant aluminium.
Vous êtes personnellement concerné si vous êtes :
Médecins et Chirurgiens généralistes ou spécialistes,
Internes des hôpitaux quelles que soient les spécialités,
Etudiants en médecine, pharmacie, kinésithérapie,
Pharmaciens d’officine ou d’industrie,
Sages-femmes, infirmières-infirmiers et autres personnels de santé
diplômé ou en formation.
Si vous appartenez au grand public, hors des professions de santé, n’hésitez pas à proposer ce texte à ceux qui vous soignent. Ils sont plus que jamais concernés et responsables.

Cet Appel est lancé par deux professeurs de médecine :


Lire la suite


Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 06 Fév 2018 20:22

Image

Action contre l’aluminium vaccinal, complément d’information (& autres sujets importants)


Chère amie, cher ami,

En complément de ma lettre d’hier sur l’action que nous menons auprès du Conseil d’état pour faire retirer l’aluminium des vaccins, je tenais, après avoir échangé avec Maître Bergel-Hatchuel, préciser quelques points de la procédure en cours :

>> Une demande préalable a été envoyée à la Ministre de la santé en août 2017.
3055 requérants, réunis par l’IPSN, ont mandaté Maître Bergel pour porter ce dossier.

Il a été demandé à la Ministre de faire retirer l’aluminium des vaccins. Elle n’a pas répondu. C’est un refus implicite.

>> Un recours pour excès de pouvoir a été déposé auprès du Conseil d’Etat. Il a été enregistré le 15 novembre 2017.

Ce recours demande l’annulation de la décision de refus de la Ministre.

>> La ministre avait deux mois pour répondre. Elle ne l’a pas fait.

>> Maître Bergel a donc écrit au Conseil d’Etat pour lui demander de lui faire une mise en demeure de répondre, ce qui est autorisé par la procédure judiciaire. Cela veut dire que la Ministre dispose d’un délai supplémentaire pour répondre.

Une fois ce délai passé, nous nous battrons pour obtenir une audience au Conseil d’Etat dans un délai raisonnable.

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois


PS 1 : Congrès d’acupuncture à Lyon le 14 & 15 avril 2017. L’acupuncture telle que l’on ne vous l’avait jamais expliquée. Ce congrès est ouvert à tous. Il vous permettra de découvrir des remèdes et une manière de vous soigner 100% naturelle. Plus d’informations ici.

PS 2 : L’ensemble des vidéos sur le Microbiote sont disponibles. Vous retrouverez les volets 1, 2, et 3 des journées du Microbiote ici.
Ces trois journées couvrent le sujet de manière complète, didactique et passionnante. Vous saurez tout sur le microbiote !

PS 3 : Le 6e Congrès des Herboristes aura lieu les 21 et 22 avril 2018 à Bayonne. Je vous en dirai un peu plus dans ma prochaine lettre. Il est déjà possible de s’inscrire ici.

Vous aussi, soutenez l'IPSN !

https://www.ipsn.eu/action-contre-lalum ... mportants/
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Où sont les journalistes santé ???

Message non lupar Jumbofan » 15 Fév 2018 05:14

Sante Nature Innovation <santenutrition@sante-nature-innovation.fr>

Aucun journal, radio ni télé n’informe la population du mouvement des 5 800 professionnels de santé contre les onze vaccins obligatoires

Chère lectrice, cher lecteur,

Plus de 5 800 médecins, infirmières, et mêmes pharmaciens
ont déjà co-signé l’Appel à la Raison adressé au ministère de la Santé par le Pr Luc Montagnier, prix Nobel de Médecine, et le Pr Henri Joyeux. Voir ici.

Cet « Appel à la Raison » demande aux autorités un débat scientifique honnête sur les onze vaccins obligatoires pour les enfants de moins de deux ans.

Le succès de l’initiative est inouï. Et il est d’autant plus stupéfiant qu’il n’a été relayé par aucun média pour l’instant. C’est une mobilisation totalement spontanée.

Étrange silence

Au rythme où il est parti, le mouvement pourrait bientôt recueillir 7 000 signatures de professionnels de santé, ou plus.

C’est énorme.

Comparez cela au Manifeste des 27 membres de l’Académie de médecine, qui n’ont réuni que 106 signatures de leurs pairs, malgré un battage médiatique général au mois de novembre !!! [1]

Pourquoi ce silence des journalistes ???

(la suite ci-dessous)

Annonce spéciale
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Image

MYSTÉRIEUSE DISPARITION d’une prix Nobel de Médecine !
Cette femme a été récompensée par un Prix Nobel de Médecine en 2015.

Elle a DISPARU de la circulation juste après avoir révélé au grand public ses découvertes sidérantes sur le traitement du cancer par les plantes.

Ses découvertes seraient-elles devenues trop gênantes ?

Cliquez ici pour découvrir le fruit de ses recherches avant qu’elles ne soient définitivement censurées.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Suite de la lettre de ce jour :


Théorie du complot

En ce qui me concerne, je ne crois pas à la théorie du complot.

Je suis certain qu’il n’y a pas d’accord collectif des journalistes pour maintenir le silence.

J’ai donc beau retourner le problème, je n’arrive pas à comprendre pourquoi, comment, aucun journaliste n’a relayé l’information.

La porte ouverte aux Fake News (ou « fausses nouvelles »)


Les moindres faits et gestes du Pr Henri Joyeux sont scrutés et disséqués par la presse.

Sa dernière apparition publique, au mois de novembre, avait donné lieu à des centaines d’articles et citations dans les médias !!

Il ne fait aucun doute que le magnifique article qu’il co-signe avec le Pr Montagnier pour expliquer l’erreur des onze vaccins obligatoires a été lu et analysé par des experts dans toutes les rédactions. (Pour le lire ou le relire, voir ici )

Si les journalistes n’en parlent pas, c’est qu’ils ne souhaitent pas que la population soit informée à ce sujet.

Ceci est extrêmement grave.

En effet :

- les citoyens ne seront pas au courant des solides arguments contre l’obligation vaccinale. C’est leur santé, et celle de leurs enfants, qui est en jeu.

- Ce silence fausse le débat et l’équilibre des forces en démocratie.

- Pire, cela confirme le sentiment de la population que les médias ne disent pas la vérité, ou plutôt, ne disent pas toute la vérité.

Ce dernier point est le plus terrible.

À partir du moment où vous avez la preuve que les médias, collectivement, ont occulté une information pourtant importante, vous perdez confiance.

Vous n’avez plus de protection contre les personnes qui racontent, sur Internet, que les médias mentent. C’est la porte ouverte aux « fake news » (fausses nouvelles), et il n’y a plus aucun moyen alors de distinguer le vrai du faux, le bon du mauvais.

Dans le domaine de la santé, c’est une catastrophe. Des vies sont en jeu.

On savait que l’absence de conscience professionnelle avait gagné bien des secteurs. Que la presse française soit touchée si massivement doit tous nous inquiéter.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************

https://www.santenatureinnovation.com/o ... tes-sante/
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 17 Fév 2018 20:59

Image

FACE AU NOUVEAU CALENDRIER VACCINAL DES NOURRISSONS


Notre Appel à la Raison signé par plus de 8000 professionnels de Santé continue.

A la demande de nombre d’entre eux nous l’avons diffusé de la même façon au grand public qui comprend bien la situation.
Plus de 30 000 personnes l’ont très vite signé.

Ce ne sont pas des Fake news, mais des informations scientifiques certaines.

Nous recevons un courrier abondant depuis la publication du nouveau calendrier vaccinal qui désoriente et inquiète.

La Ministre de la Santé pour justifier sa loi, est amenée à prendre des positions scientifiquement intenables: ainsi elle affirme que l'aluminium des vaccins injecté par voie intra-musculaire est sans danger comme celui absorbé par voie digestive. C'est ignorer les travaux de chercheurs français qui démontrent le contraire.

VOICI NOS CONSEILS


ALLAITER L’ENFANT 6 MOIS INTÉGRALEMENT + 1 ANNÉE MATIN ET SOIR, C’EST LE MEILLEUR VACCIN SI VOUS ÊTES EN BONNE SANTE.

RECULER LA DATE DE LA VACCINATION OBLIGATOIRE VERS L’ÂGE DE 2 ANS.

REFUSER TOUT VACCIN CONTENANT DE L’ALUMINIUM.

DEMANDER À VOTRE MEDECIN DE PRESCRIRE SUR L’ORDONNANCE "VACCINS SANS ALUMINIUM".

REFUSER OBSTINEMENT TOUT VACCIN CONTRE L’HEPATITE B CAR SA PROTECTION NE DURE PAS PLUS DE 15 ANS.

POUR LES COLLECTIVITES, L’ETAT VEUT-IL EMPÊCHER LES MERES DE RETRAVAILLER ET LES ENFANTS D’ALLER EN CRECHE ET A L’ECOLE ?

N’OUBLIEZ PAS LES 3 PRINCIPALES CONTRE-INDICATIONS DEFINITIVES OFFICIELLES DES VACCINATIONS DES NOURRISSONS

Une allergie grave connue à l'un des composants du vaccin.

- Une réaction allergique grave lors d'une précédente injection du vaccin.

- Une immunodépression congénitale ou acquise, pour les vaccins vivants atténués comme le ROR.

- Une infection fébrile contre-indique la vaccination de manière provisoire : dans ce cas, l'administration du vaccin doit être différée.

Merci de continuer à signer ici pour les Professionnels de Santé, et ici pour le Grand Public.

Pr Luc Montagnier,
Pr Henri Joyeux

ImageVous avez une question de santé ? L'équipe de professionnels de santé de l'association FamillesSantéPrévention est à disposition pour répondre aux questions des abonnés sur la page de question construite à cet effet sur la page suivante : FamillesSantePrevention.org/questions (accès réservé aux abonnés).

https://www.11vaccinsobligatoires.com/a ... lic/#_edn1
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 15 Mars 2018 05:16

Image

Vaccins : la Commission européenne demande votre avis avant le 15 mars 2018


Chère amie, cher ami,

J’ai reçu hier un lien vers une consultation de la Commission européenne, censée s’adresser à l’ensemble des citoyens de l’Union européenne.

Ce questionnaire est totalement biaisé. Il montre parfaitement l’état d’esprit dans lequel se trouve la technocratie européenne à l’heure actuelle. C’est affligeant.

Pour autant, j’ai décidé d’y répondre. Sinon, les institutions diront que personne ne réagit et que l’ensemble de la population est favorable à la démarche des autorités.

En le lisant, vous verrez que ce questionnaire est totalement orienté. Il ne demande qu’une chose : comment pouvons-nous mieux faire connaître et appliquer la vaccination. Comme si c’était la seule volonté possible des citoyens.

Devant cette absence de choix, je n’ai pu que répondre : « Je ne sais pas » à toutes les questions avant de faire part de mon indignation dans la dernière case.

Peu de citoyens ont répondu à cette consultation, il est vrai très agaçante, mais je pense que cela vaut la peine de manifester notre désaccord avec ce type de méthode totalitaire.

Sur ce point, du reste, la question centrale n’a rien à voir avec les vaccins.


Il s’agit de savoir comment les pouvoirs publics nationaux et européens nous traitent. Ce type de questionnaire contribue à donner l’impression que nous vivons dans une « démocratie de façade ».

Une fois de plus, la question des vaccins va bien au-delà de la seule question de santé et de prévention qu’elle pose.

Il s’agit aussi de notre rapport à nos gouvernants et de leurs rapports à l’industrie. Nous n’avons pas fini d’en parler.



Voici le lien vers la consultation


Elle est ouverte jusqu’au 15 mars 2018.

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois

PS : Certains d’entre vous étaient en vacances lorsque nous avons lancé les inscriptions au Congrès d’acupuncture des 14 et 15 avril 2018.

Nous avons donc décidé d’étendre la date d’inscription à prix réduit. Vous avez encore jusqu’au 15 mars pour en profiter.

Inscriptions ici.

L’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle est une association sans but lucratif qui ne reçoit aucune subvention publique. Afin de diffuser cette lettre gratuitement et d’organiser des conférences à un prix accessible à tous, l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle a établi un partenariat avec l’éditeur de santé naturelle indépendant SNI Editions. Nous remercions nos sympathisants et soutiens associatifs de prêter attention aux annonces de notre partenaire, grâce auxquelles nous avons les moyens d’accomplir notre mission pour la santé de toutes et tous.

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association loi 1901 sans but lucratif
21 rue de Clichy
75009 PARIS
http://www.ipsn.eu
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Le Conseil d'État fixe une date pour la fin des débats

Message non lupar Jumbofan » 26 Mars 2018 01:00

Image

Aluminium dans les vaccins : le Conseil d’État fixe une date pour la fin des débats

Chère amie, cher ami,

Notre action auprès du Conseil d’État concernant l’aluminium dans les vaccins progresse.

Maître Bergel-Hatchuel, qui représente les 3055 requérants que nous avons réunis pour mener la bataille, est régulièrement en contact avec l’ensemble des experts mondiaux qui traitent de la question de l’aluminium.

Le Conseil d’État a décidé que la fin des débats entre les parties devait avoir lieu le 11 avril 2018.

Maître Bergel-Hatchuel a déjà envoyé son mémoire présentant nos arguments à la haute juridiction. Ce faisant, elle a laissé tout le temps nécessaire au ministère de la Santé pour répondre.

À ce jour, nous n’avons toujours rien reçu du ministre, Madame Buzyn. Ce retour nous sera-t-il donné la veille de la clôture des débats, c’est-à-dire le 10 avril 2018 ?

Ce ne serait pas très élégant. Mais c’est possible.

Faut-il en conclure que le ministère peine à trouver des éléments de réponse à l’excellent argumentaire de notre avocate ? Ou est-ce plutôt une manœuvre pour nous éviter de répondre à ses arguments, ce que nous sommes en droit de faire jusqu’au 10 avril 2018, à minuit ?

À noter que cette tactique avait déjà été utilisée par les services de Marisol Touraine, l’ancien ministre de la Santé, lorsque nous avions lancé l’action sur le vaccin DTP.

Est-ce une habitude qui s’installe au ministère ?

Nous le saurons bientôt. Je vous tiens au courant dans les semaines qui viennent de l’avancée de notre action.

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association loi 1901 sans but lucratif
21 rue de Clichy
75009 PARIS
http://www.ipsn.eu
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Vaccins empoisonnés par l'aluminium

Message non lupar Jumbofan » 23 Mai 2018 02:45

Image

Urgent : le film censuré à voir avant le 24 mai !

Chère amie, cher ami,

Le film Vaxxed est proposé gratuitement par ses distributeurs jusqu’au 24 mai 2018.

Il a été sous-titré en français.

Voici le lien vers le film : https://vimeo.com/203540788

Ce film a été réalisé par le Dr Andy Wakefield.

Je vous parlerai plus en détail de ce médecin courageux dans une prochaine lettre. Un portrait assez complet a été dressé par la journaliste Vera Shara sur son blog. Mais c’est en anglais…

Le film, à mes yeux, a deux grands mérites :

il donne une nouvelle preuve des collusions qui existent entre les agences de santé et Big pharma. La conséquence directe est que les résultats des études peuvent être sciemment manipulés.

il montre le visage des victimes de la vaccination.

Car statistiquement, il y a peu de victimes de la vaccination, officiellement en tout cas.

Mais ces victimes existent. Les voir exprimer leur quotidien et leur détresse permet de mieux comprendre :

La violence de l’obligation vaccinale, voire des campagnes de vaccination pour les familles victimes des vaccins.

Qu’il y aura toujours des personnes “antivaccins” quoi qu'en pensent les autorités sanitaires.

Comment voulez-vous que des parents qui ont vu leur vie devenir un cauchemar après la vaccination de leur petit, gardent confiance dans les vaccins ? Leur enfant marchait, traversait leur salon à quatre pattes, commençait à dire quelques mots. Le lendemain du vaccin ou quelques jours plus tard, à l’issue d’un choc anaphylactique, l’enfant a perdu toute vigueur, ses yeux sont dans le vague. Il ne parvient plus à se lever, lorsqu’il s’y essaye, il perd l’équilibre. Sa vie a basculé. Celle de ses parents aussi. Au désespoir de voir leur tout petit souffrir, s’ajoute une insupportable culpabilité.

Ce film a changé mon regard sur les vaccins et ceux qui s’y opposent. Quelle que soit votre position sur le sujet, regardez-le. Ce film est un tour de force.

Cela est d’autant plus vrai que depuis sa sortie, il a été régulièrement censuré. Dans toutes les salles où il a été diffusé, il a créé un tumulte. Comme une vérité qui dérange…

Je me devais de vous faire passer l’information.

Bien à vous,

Augustin de Livois

Vous aussi, soutenez l'IPSN !
Vous croyez dans les combats de l'IPSN ?
Vous pouvez l'aider par un don !


Cette newsletter est éditée par l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous ne la recevez pas déjà, il vous suffit de vous inscrire ici.

Votre adresse ne sera jamais transmise à aucun tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, grâce à un lien se trouvant en début et fin de chaque message.


Pour consulter les sources de cet article, rendez-vous ici.

Pour lire cet article en ligne, rendez-vous ici

Pour découvrir notre site internet, rendez-vous ici

Pour découvrir nos prochains événements, rendez-vous ici.

Pour tout connaître sur notre congrès annuel, rendez-vous ici.

Pour devenir donateur de l'IPSN, rendez-vous ici.


L’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle est une association sans but lucratif qui ne reçoit aucune subvention publique. Afin de diffuser cette lettre gratuitement et d’organiser des conférences à un prix accessible à tous, l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle a établi un partenariat avec l’éditeur de santé naturelle indépendant SNI Editions. Nous remercions nos sympathisants et soutiens associatifs de prêter attention aux annonces de notre partenaire, grâce auxquelles nous avons les moyens d’accomplir notre mission pour la santé de toutes et tous.

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association loi 1901 sans but lucratif
21 rue de Clichy
75009 PARIS

http://www.ipsn.eu

Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1116
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers SOCIETE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Bing [Bot] et 11 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->