Londres : la guerre au coeur de nos villes

Faut-il envoyer l'armée face aux émeutiers ?

Oui
14
93%
Non
1
7%
 
Nombre total de votes : 15

Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar Vox Populix » 07 Août 2011 19:37



Images impressionnantes de ce qu'il faut bien se résoudre à appeler une guerre urbaine . L'Angleterre comme la France vient de faire le constat amer qu'elle n'a plus aucune autorité dans de nombreux quartiers de ses grandes villes . La police ne peut plus y remplir son rôle de maintien de l'ordre public sans prendre le risque de déclencher de véritables émeutes sur un fond de refus absolu des lois du pays par une population multi-ethnique !
Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 911
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

...
 

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar oscar » 07 Août 2011 19:50

Ben oui et alors ?

Les Anglais ne font jamais rien comme les autres , c'est bien connu et ils ont accepté pendant des années de se faire insulter et menacer par des islamistes fous , tout ça en place publique et sans trouver à y redire au nom d'un débile droit à la parole . Depuis ils en sont revenus mais c'est trop tard , le mal est fait et la situation est peut-être pire que chez nous , si c'est possible !

De toute façon , nos deux pays sont les plus exposés à ce qu'il faut bien appeler "une invasion" et ce n'est qu'un début . Deux républiques islamistes dans 20 ou 30 ans , si on continue à ce rythme-là ...

Y en a vraiment marre putain ...
Avatar du Gaulois
oscar
 
Messages: 739
Inscrit le: 17 Mai 2011 18:19

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar Hades » 07 Août 2011 20:19

“Ni porno ni prostitution” : les extrémistes islamiques ont mis en place des zones contrôlées par la charia dans des villes britanniques.

Les extrémistes islamistes ont lancé une campagne d’affichage à travers la Grande-Bretagne proclamant l’application de la loi islamique -ou charia dans certaines zones du pays. Les communautés ont été inondée d’affiches indiquant “Vous entrez dans une zone contrôlée par la charia – ici les règles islamiques sont appliquées”.

Les messages jaune vif collés sur des arrêts de bus et des lampadaires ont déjà été vus dans certains arrondissements de Londres ordonnant que dans la «zone contrôlée» il ne doit y avoir «ni jeux d’argent», «ni musique ni concerts», «ni porno ni prostitution», «ni drogues, ni tabac » et «pas d’alcool».

Image

Comment, 3 siecles après Voltaire ont t-ils pu laisser ce genre d'ignominies se développer en Europe ?
Hades
 

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar oscar » 07 Août 2011 20:26

Hades a écrit:“Ni porno ni prostitution” : les extrémistes islamiques ont mis en place des zones contrôlées par la charia dans des villes britanniques.

Les extrémistes islamistes ont lancé une campagne d’affichage à travers la Grande-Bretagne proclamant l’application de la loi islamique -ou charia dans certaines zones du pays. Les communautés ont été inondée d’affiches indiquant “Vous entrez dans une zone contrôlée par la charia – ici les règles islamiques sont appliquées”.

Les messages jaune vif collés sur des arrêts de bus et des lampadaires ont déjà été vus dans certains arrondissements de Londres ordonnant que dans la «zone contrôlée» il ne doit y avoir «ni jeux d’argent», «ni musique ni concerts», «ni porno ni prostitution», «ni drogues, ni tabac » et «pas d’alcool».

Image

Comment, 3 siecles après Voltaire ont t-ils pu laisser ce genre d'ignominies se développer en Europe ?


Je n'en avais pas entendu parler mais heureusement que je suis assis , sinon c'était un coccyx assuré ! C'est absolument incroyable que les autorités anglaises laissent faire sans réagir . Les hommes politiques sont-ils conscients de ce que cela représente et ce qui risque d'arriver ? C'est dingue quand on pense à cette île qui a conquis le monde et qui est en train de se faire bouffer de l'intérieur sans la moindre réaction . On se fout surtout pas de leur gueule , on file le même mauvais coton .
Avatar du Gaulois
oscar
 
Messages: 739
Inscrit le: 17 Mai 2011 18:19

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar Vox Populix » 08 Août 2011 11:34

Deuxième nuit de violence à Londres . De nombreux quartier de la capitale Anglaise ont été la proie de pillage ...

http://www.lefigaro.fr/international/2011/08/08/01003-20110808ARTFIG00215-nouvelle-nuit-de-violences-a-londres.php

Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 911
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar jamaisravix » 08 Août 2011 11:42

C'est pas 3 flics à cheval qu'il faut envoyer mais carrément l'armée et tirer à balles réelles . Pas de prisonniers , cette racaille ne mérite aucune pitié , elle est en train d'anéantir notre civilisation .
Je croyais que les anglais avaient des burnes mais ce sont exactement les mêmes couilles molles que les français . Des lâches qui vont fuir quand leurs femmes seront violées et leur gosses asservis . :twisted:
jamaisravix
 
Messages: 378
Inscrit le: 25 Juin 2011 00:20

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar Vox Populix » 09 Août 2011 13:12



Toujours pas moyen d'appeler "un chat , un chat" , le mot "jeunes" est tellement plus pratique pour ne pas avoir à dire les choses comme elles sont réellement !
Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 911
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar oscar » 09 Août 2011 15:06

Absolument à vomir !

Ces anglais sont complètement malades de laisser un tel mouvement se développer , il faut envoyer les forces armées comme le signalait un membre .

Aucun doute que notre bonne racaille française va emboiter le pas à celle d'outre-manche , c'est une question de jours .
Avatar du Gaulois
oscar
 
Messages: 739
Inscrit le: 17 Mai 2011 18:19

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar GIOU31 » 09 Août 2011 15:16

Assez flippant ce qui se passe en Angleterre depuis trois jours . N'oublions pas que les JO s'y dérouleront dans moins d'un an et que la situation semble mal engagée . Un curieuse fête du sport qui risque de s'y préparer .

Pas question de faire le prédicateur bidon mais la question n'était plus de savoir si de tels évènements étaient possibles mais quand ils allaient se dérouler !!!

Si une fermeté extrême n'est pas apportée en réponse immédiate , la situation va devenir intenable et comme le précisait oscar , peut très bien se propager à d'autres pays européens .

A suivre de très près ... Décidément , quel mois d'Août !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ad usque fidelis !
Avatar du Gaulois
GIOU31
 
Messages: 873
Inscrit le: 27 Mai 2011 19:29

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar Vox Populix » 09 Août 2011 20:01

Mardi 09/08/2011 , les émeutes reprennent en Angleterre et notamment près de Birmingham.

va-t'on enfin se décider à nous dire qui sont ces "jeunes" dont on nous rabat les oreilles depuis 4 jours maintenant , sans oser expliquer les causes réelles de ce qui se passe à Londres et qui commence à gagner les autres villes du royaume ?

Ne donner aucun signal fort à ces casseurs est carrément un aveu de faiblesse et l'état anglais ne remplit pas son rôle de protection des citoyens . Les commerçants voient leurs établissements complètement saccagés sans que les forces de l'ordre ne tentent "réellement" de s'y opposer , c'est à dire avec les moyens qui s'imposeraient dans une situation de ce type ...
Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 911
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar Vox Populix » 10 Août 2011 10:55

MAJ - 10/08/2011

Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 911
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar oscar » 10 Août 2011 19:55

Un article assez intéressant , une interview d'Alain Bertho :

Grande-Bretagne : "une cocote minute qui peut exploser à tout moment"

Pour l'anthropologue Alain Bertho, les émeutes qui embrasent le pays depuis samedi 4 août sont loin d'être une surprise. Interview par Benjamin Harroch.

Depuis samedi 4 août, la Grande-Bretagne est en proie à des émeutes jamais vues depuis 1985. A l'origine : la mort d'un jeune métis de 29 ans, Mark Duggan, tué par la police dans des conditions si floues qu'une enquête indépendante a été ouverte. Depuis, les violences se sont étendues au reste du pays.

Alors que le gouvernement conservateur promet "une riposte", des chercheurs appellent à s’attaquer aux véritables enjeux sociaux et culturels. En France, où des émeutes ont éclaté en 2005 après la mort de deux jeunes poursuivis par la police en banlieue parisienne, l'anthropologue Alain Bertho, spécialiste des banlieues, mène le même combat. Interview.

Comment peut-on expliquer une telle flambée de violences ?

- La situation est comparable à une cocote minute qui peut exploser à tout moment. Les raisons structurelles existent depuis plusieurs années déjà : soumission des Etats aux logiques financières et aux agences de notation, aggravation considérable des inégalités, politique ultra-sécuritaire…

Avec tous ces ingrédients, on ne peut pas être surpris par ces événements. Ce qui est toujours étonnant, en revanche, est l'alchimie collective qui les déclenche.

Des manifestations étudiantes importantes se sont déroulées il y a quelques mois en Grande-Bretagne. Les deux mouvements peuvent-ils converger ?

- L'exaspération et le passage à l'acte émeutier, qui au passage est un signe des temps, peut se faire de façon dispersée. On a vu à quel point les émeutiers de 2005 en France ont été extrêmement isolés. A quel point aussi le lien entre le mouvement étudiant et ces jeunes de quartiers populaires a été conflictuel en 2006 au moment du CPE.

La question d'une jonction, ne serait-ce qu'au sein de la jeunesse, est ouverte. Elle est essentielle. Elle s'est faite en Grèce en 2008. En France, les évènements au cœur des manifestations contre la réforme des retraites, l'année dernière, semblent indiquer qu'il y a un mouvement en ce sens.

Parce que la jeunesse populaire a agrégé autour d'elle le reste de la jeunesse, voire d'autres générations, Ben Ali est tombé en Tunisie.

Chacun restera-t-il dans son coin avec sa propre colère ? C'est la question qui prévaut aujourd'hui. Mais il est très difficile de le prévoir. Ce phénomène couve de façon silencieuse et invisible.

L'année qui vient de s'écouler en Grande-Bretagne m'inciterait plutôt à penser qu'un tel processus est lancé. On a eu successivement le mouvement étudiant au début de l'année, celui, plus massif, contre l'austérité en mars, puis ces émeutes. Il y a plusieurs fronts dans lesquels l'exaspération se manifeste de façon similaire. Il y a tout à parier qu'ils se rejoignent, à un moment ou un autre.

Le gouvernement britannique se borne à qualifier les émeutiers de voyous. Qu'en est-il réellement ?

- Il s'agit d'un langage classique de l'Etat en pareil cas. Passons. Ce sont des jeunes des classes populaires dans leur diversité d'âges, d'origines et de comportements.

L'émeute correspond au moment où on s'exprime autrement que par les mots, simplement parce qu'on ne peut plus le faire autrement. Pour comprendre la motivation des émeutiers, il faut regarder ce qu'ils font. Le message est dans l'acte. Ces jeunes cassent pour s'imposer dans un système qui ne veut pas d'eux. Si on applique à ces événements une seule lecture policière, on rate l'essentiel.

Comment s'achèveront les émeutes qui, pour l'heure, s'étendent à toute la Grande-Bretagne ?

- Comme d'habitude. Ça va s'arrêter, on ne saura pas pourquoi. Et ça réapparaîtra à un autre moment, sous d'autres formes. Je ne crois pas trop à une insurrection violente, mais plutôt à un élargissement des nouveaux espaces politiques, ouverts notamment par les "Indignés". L'avenir est sans doute dans ces mouvements d'exigences populaires et de masse, qui se situent en dehors du système électoral.

Peut-on faire un parallèle avec les émeutes de 2005 en France ?

- L'analogie est inévitable. Il y a aussi, et surtout, une évolution dans le temps. En 2005, il s'agissait d'actes de visibilité. Les émeutiers voulaient se faire voir en brûlant des voitures dans leurs quartiers. Ils voulaient manifester leur présence, être enfin comptés comme des citoyens à part entière et manifester leur ras-le-bol contre le tout sécuritaire et le racisme d'Etat. On a visiblement passé plusieurs crans en Grande-Bretagne. On est dans autre chose, encore difficile à définir.

Après les révolutions arabes, assistons-nous à une internationalisation de la révolte de la jeunesse populaire ?

- J'ai compté plus de 1.200 émeutes en 2010. J'en ai compté plus de 1.000 depuis le 1er janvier 2011. D'un continent à l'autre, d'un pays à l'autre, on retrouve des situations récurrentes : la mort d'un jeune impliquant la police ou des mobilisations étudiantes (au Chili en ce moment par exemple). La jeunesse n'a pas d'avenir. Ou plutôt, le monde n'est pas actuellement en mesure de lui en proposer un.

Existe-t-il une volonté de convergence des luttes ? On ne retrouve pas ce sentiment chez les émeutiers. On le perçoit, en revanche, dans le mouvement des "Indignés". Il y a des références, des Grecs aux Espagnols en passant par les Arabes. Il y a une culture commune qui est en train de se construire.

Interview d'Alain Bertho, professeur d’anthropologie à l’Université Paris 8 et animateur du site "anthropologie du présent", par Benjamin Harroch - Le Nouvel Observateur

(le mercredi 10 août 2010)
Avatar du Gaulois
oscar
 
Messages: 739
Inscrit le: 17 Mai 2011 18:19

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar panoramix » 10 Août 2011 23:36

Bonsoir oscar

J'ai minutieusement lu les propos de ce Monsieur Bertho et je suis désolé mais il me semble une fois de plus entendre un discours politique sans aucune objectivité et aucun courage . Tout est mélangé et ramené à des causes économiques mondiales alors que pour moi les raisons sont toutes autres et s'expliquent plutôt par un communautarisme exacerbé par une idéologie religieuse empêchant toute intégration . Je comparerais les évènements anglais de ces derniers jours à une guerre de société et non pas à une crise financière . Nous raconter que les émeutiers viennent de toutes les origines possibles est clairement un mensonge et je ne mets aucune discrimination dans mes propos , justes des faits constatés de tous mais aussi niés de tous puisque ça dérange .

Une bonne nuit à tous .
Avatar du Gaulois
panoramix
 
Messages: 394
Inscrit le: 23 Mai 2011 13:37

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar montrachet » 11 Août 2011 14:54

panoramix a écrit:
J'ai minutieusement lu les propos de ce Monsieur Bertho et je suis désolé mais il me semble une fois de plus entendre un discours politique sans aucune objectivité et aucun courage .


+ 1 je considère aussi qu'il s'agit de salmigondis lexical. Qu'attendre de plus de ces experts des banlieues dont le langage remixé dénote l'impuissance à proposer des explications ? Bertho parle de la Tunisie, alors qu'il nous explique entre autres pourquoi après la révolution des milliers de jeunes fuient leur pays alors que tout est à faire et sur de nouvelles bases! Peur du boulot ? Qu'il nous explique ce qu'il entend par "indignés" car une seule référence à Hessel n'est pas suffisante. etc...etc...
montrachet
 
Messages: 112
Inscrit le: 03 Juin 2011 11:51

Re: Londres : la guerre au coeur de nos villes

Message non lupar Vox Populix » 11 Août 2011 16:21



Grand courage politique , on menace d'envoyer l'armée quand tout est fini et après plusieurs centaines de millions d'euros de dégâts et quelques morts !

Le pouvoir et les médias continuent de nier les causes de ce mal en invoquant la crise économique ou la criminalité , la raison profonde est ailleurs , tout le monde le sait mais personne ne le dira , blind !
Avatar du Gaulois
Vox Populix
 
Messages: 911
Inscrit le: 17 Mai 2011 11:15

...
 
Suivant

Retour vers SOCIETE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 10 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->
cron