Pétitions diverses

Re: Pétitions diverses

Message non lupar limacharlie » 01 Mars 2018 21:45

Si on veut pas de désherbants, il faut "sarcler".
Dans le temps, les nombreux gamins dans les familles de paysans (y'a pas si longtemps) étaient mobilisés pour ca.
La solution est donc d'interdire la contraception, et de remettre les gamins aux champs, comme ailleurs.. :twisted:
limacharlie
 
Messages: 1570
Inscrit le: 07 Août 2011 09:41

...
 

URGENCE mobilisation : non à la loi du silence imposée.....

Message non lupar Jumbofan » 18 Mars 2018 20:42

URGENCE mobilisation : non à la loi du silence imposée par les lobbies !

POLLINIS <info@pollinis.org>

Ceci est un message d'alerte PRIORITAIRE à diffuser immédiatement et le plus largement possible autour de vous.

Les lobbies sont sur le point de parvenir à mettre en place, dans le plus grand secret, le plus gros plan jamais élaboré pour faire taire les citoyens et sécuriser des milliards de profit...
... avec la bénédiction des autorités européennes, et du gouvernement français !
D'ici quelques jours, si la Loi qu'ils ont fait adopter par l’UE est votée par les parlementaires français, il deviendra pratiquement impossible de contester l'autorisation de pesticides tueurs d'abeilles, ou nocifs pour l'environnement ou la santé !
Ce qu'il est en train de se passer est gravissime : signez dès maintenant votre pétition aux députés et sénateurs pour qu'ils modifient ce texte !


JE SIGNE LA PETITION

Madame, Monsieur,

Imaginez. Votre enfant ou votre conjoint tombe gravement malade. Les médecins diagnostiquent un cancer qu'ils pensent lié à l'utilisation massive de certains pesticides dans votre région, ou à l'absorption régulière de petites doses de ces mêmes produits à travers l'alimentation.

Vous et votre famille, mais aussi des médecins et des scientifiques indépendants, demandent à l'entreprise qui fabrique ces produits de leur fournir les détails des tests et des études qui ont servi à autoriser leur commercialisation – pour comprendre ce qui s'est passé, peut-être même trouver un moyen de sauver votre enfant ou votre conjoint malade et éviter que de tels drames se reproduisent à l'avenir.

Mais l'entreprise agrochimique concernée refuse de divulguer ces informations.

Grâce à la Loi sur le secret des affaires que le Parlement français et le Sénat s'apprêtent à voter (1), elle sera très bientôt en droit de le faire : rien ni personne ne pourra plus l'obliger à fournir ces informations pourtant capitales pour la santé de millions d'individus – sous prétexte qu'elles contiendraient des données précieuses qui assureraient des bénéfices confortables et durables à l'entreprise en question !

Pire : les journalistes ou les scientifiques qui s'aventureraient à rendre publics ces éléments confidentiels classés « Secrets d'affaires » seront poursuivis devant la justice. Ils risqueront une procédure judiciaire lourde et coûteuse, avec perquisitions et saisie à la clé... et une amende colossale, propre à dissuader quiconque de s'y risquer à l'avenir !

Ce cauchemar absurde est une réalité imminente qui menace la France et tous ses habitants, VOUS ET MOI COMPRIS... Et TOUS les habitants des pays européens après nous !


Après des années de lobbying intensif, un petit groupe de multinationales agrochimiques et pharmaceutiques, d'industriels et de banques, est en train de parvenir à son but :

Imposer en France et dans chaque pays de l'Union européenne, une loi qui nous interdise définitivement, à nous citoyens, journalistes, lanceurs d'alerte, médecins et scientifiques indépendants... l'accès à toutes les données scientifiques exigées par la réglementation pour pouvoir mettre un pesticide ou un nouveau médicament sur le marché...

… et s’assurer que plus aucun scandale financier, sanitaire ou environnemental ne puisse éclater, en faisant régner la loi du silence, et en menaçant de lourdes représailles tous ceux qui refuseraient de se taire.

Dans ces conditions, les grands scandales sanitaires comme le Mediator, le Gardasil, ou le Bisphénol A resteront cachés du grand public…

Et les affaires d’évasion ou d’« optimisation fiscale », UBS, HSBC, « Luxleaks », « Panama Papers », « Paradise papers »… ne seront jamais révélées !

Dans ces conditions, aucun scientifique ne se risquera à mener une contre-expertise indépendante sur un produit chimique, malgré les fortes suspicions de sa toxicité sur les abeilles, l’environnement, ou la santé humaine…

Il s'agit de la nouvelle Loi sur la protection des savoirs-faire et des informations commerciales non divulguées (secrets d'affaires) contre l'obtention, l'utilisation et la divulgation illicite, qui va être votée très prochainement par le parlement français - en procédure accélérée, pour éviter que le débat ne devienne public.

C'est une offensive sans précédent contre notre droit à l'information et notre droit à protéger notre santé et notre environnement.


Quels que soient les enjeux qui servent à justifier cette loi, son but est extrêmement clair :


**Garantir en inventant un nouveau droit que les intérêts des multinationales vont toujours passer avant l'intérêt général et avant l'intérêt des citoyens...

**Permettre que les dossiers d'homologation des éléments composant les produits phytopharmaceutiques soient encore plus opaques pour faciliter la commercialisation des pesticides et des médicaments ou les maintenir plus longtemps sur le marché...

**Sécuriser enfin des milliards de profits pour l'industrie agrochimique et pharmaceutique dans les années à venir en empêchant que n'éclatent d'autres grands scandales sanitaires et environnementaux et éviter que leurs produits ne puissent être retirés du marché.

Cela fait des années que les multinationales rêvent d'imposer ces mesures.

Elles ont déjà réussi en partie à verrouiller le système et empêcher les citoyens et les chercheurs indépendants de venir mettre le nez dans leurs affaires :

Rappelez-vous l'affaire du glyphosate, l'ingrédient principal du fameux RoundUp de Monsanto, cet herbicide ultra-contesté qui est pourtant le plus massivement utilisé en Europe et dans le monde :

En mars 2015, l'Organisation Mondiale de la Santé, (OMS) jette un pavé dans la mare en publiant un rapport alarmant sur la molécule à l'origine du très controversé Round Up, l'herbicide-star de Monsanto : le glyphosate serait "cancérogène pour les animaux" et "cancérogène probable" pour les humains.

La Commission européenne brandit aussitôt un rapport de l'EFSA, l'Agence européenne de sécurité alimentaire, qui dit exactement le contraire - le glyphosate n'est "probablement pas cancérogène" ! - et demande l'autorisation à nouveau de la molécule.

L'avis de l'OMS se fonde sur des recherches scientifiques publiques, vérifiées en toute transparence et de manière indépendante par d'autres scientifiques ; celui de l'EFSA repose sur des études controversées réalisées par les équipes de Monsanto, Dow Agrosciences, Syngenta, et d'autres firmes industrielles commercialisant des pesticides à base de glyphosate.

Quand les chercheurs de l'OMS et les députés européens demandent à consulter les études sur lesquelles l'EFSA a fondé son avis scientifique...

Les industriels REFUSENT de publier ces travaux : les résultats de ces études privées censées prouver que le glyphosate n'est pas dangereux, ne peuvent pas être consultés librement ni par les responsables politiques, ni par les chercheurs indépendants.

Pour la Commission européenne, l'autorisation de commercialiser un pesticide se fonde donc UNIQUEMENT sur la bonne foi d'études payées par des multinationales qui brassent des milliards de profits annuels en vendant ce même produit. C’est renversant !

Autre cas récent qui devrait nous alerter :

C'est arrivé à Rennes, en France - et largement médiatisé : une personne volontaire pour un essai clinique est décédée à cause du traitement qu'elle testait. Des scientifiques demandent la publication des données de l'essai clinique en question pour comprendre ce qu'il s'est passé exactement. Le laboratoire pharmaceutique concerné refuse, en prétextant qu'il doit protéger ses « secrets d'affaires » (4).

Et dans un tout autre domaine :

Le journaliste Edouard PERRIN a été traîné devant les tribunaux pendant 4 ans... 4 ans de procédure judiciaire lourde et coûteuse... son domicile et ses ordinateurs perquisitionnés... pour avoir osé révéler le scandale Luxleaks et les montages fiscaux complexes permettant à des entreprises d'éviter de payer leurs impôts en France en passant par le Luxembourg... Avec la complicité des banques d'affaires et des Etats européens.

Il vient tout juste de s'en sortir. Mais le lanceur d'alerte Raphaël Halet, l'une de ses sources au sein de la banque luxembourgeoise, a été lourdement condamné au nom du Secret des affaires par le Tribunal de commerce de Metz (5).

Ce que veulent obtenir les lobbies aujourd'hui, c'est que toutes ces pratiques moralement indéfendables soient officiellement gravées dans le marbre d'une nouvelle loi qui rende toute contestation et tout recours juridique impossible à l'avenir.

Comment les multinationales font-elles pour imposer si facilement leur volonté à tout un peuple ?

C'est difficile à croire, mais :

Cette loi sur le secret des affaires sur le point d'être votée en France est la dernière étape d'un plan élaboré pendant des années par leurs lobbies, main dans la main avec la Commission européenne et le Parlement européen - et aujourd'hui avec le gouvernement et les parlementaires français...

...Pour garantir que ni les citoyens, ni les chercheurs indépendants ne viendront plus se mettre en travers de leur chemin lorsqu'ils commercialisent des pesticides nocifs pour les pollinisateurs, l'environnement ou même la santé humaine.

Pendant plus de trois ans, les lobbies ont dicté, quasiment ligne par ligne, leur loi à la Commission européenne.

L'association Corporate Europe Observatory, qui milite contre l'emprise des lobbies au sein des institutions européennes, a suivi ce processus. Ce que montre son rapport (6) est édifiant :

– Le groupe qui a rédigé la directive sur le secret des affaires était composé de seulement deux membres du personnel de la Commission et d'une armada d'experts, de consultants, de juristes et d'avocats travaillant directement pour l'industrie ;

– Les échanges de mails qui ont fuité entre la Commission et les lobbies montrent clairement qui est a été aux manœuvres pendant tout ce temps : les lobbies dictent, la Commission applique ;

– Les représentants de la société civile ont été soigneusement écartés des débats depuis le début des négociations. Ils n'ont même pas été tenus informés des réunions pendant lesquelles la directive a été élaborée, alors que les lobbies de l'industrie étaient invités à intervalles réguliers par la Commission à donner leur avis sur l'avancement des travaux.

Il s'agit clairement d'une directive faite sur mesure pour les lobbies et par les lobbies, qui vise à s'assurer que les citoyens, les associations et les scientifiques indépendants ne viendront plus mettre le nez dans leurs affaires.

Ils sont presque arrivés à leurs fins en imposant ce texte en Europe, et les rouages législatifs font qu’il est impossible maintenant pour la France de ne pas transposer ce texte dans son droit national.

Mais il reste un espoir :

Agir avant le vote par les parlementaires pour faire déposer deux amendements qui permettront de restreindre l'application de cette directive aux seules entreprises concurrentes.

Je m’explique :

Pour convaincre les autorités de leur accorder ce privilège honteux sur l’ensemble de la population, les lobbies des grandes multinationales ont prétexté la défense de leurs secrets commerciaux. Selon eux, c’est une raison suffisante pour empêcher toute personne, même pour des motifs bien légitimes, de mettre le nez dans leurs affaires.

Personne ne nie qu’une entreprise doit avoir le droit de vouloir préserver ses inventions pour qu’elles ne soient pas exploitées par un concurrent. Mais ce n’est pas une excuse pour imposer une omerta toute puissante sur les journalistes, les chercheurs indépendants ou les simples citoyens, qui chercheraient simplement à protéger l’intérêt général.

Pour remettre cette loi à sa juste place,
nous avons fait travailler une équipe de juristes qui a rédigé deux amendements à insérer dans le texte de loi. Le principe est simple : limiter l’application de cette loi aux entreprises concurrentielles.

Si nos amendements sont adoptés, ils garantiront que la loi sur le Secret des affaires votée en France réponde réellement aux problèmes qu'elle prétend régler
: le piratage et le vol de données commerciales dans un but d'avantager un concurrent ou d'enrichissement personnel...

Il sera alors obligatoire, pour qu'une entreprise puisse déposer plainte au nom du Secret des affaires, qu'elle prouve que cela a été fait par un pirate ou un concurrent malveillant.

Ces amendements pour la liberté et le droit à l’information sont déjà entre les mains des députés et des sénateurs, et nous avons maintenant besoin de la pression du plus grand nombre de citoyens pour les obliger à les voter.

La mobilisation de chacun est essentielle dans cette course contre la montre engagée entre les multinationales et les citoyens qui se battent pour leur droit fondamental d'être informé de ce qui touche à leur santé, à leur environnement, et à l'argent public par exemple.

Malgré la trahison des députés européens qui ont décidé de faire passer l'intérêt des multinationales avant celui des citoyens qu'ils sont censés représenter en adoptant le texte dicté par les lobbies...

... rien n'est encore joué : il reste encore le vote décisif de l'Assemblée Nationale et du Sénat français, pour que le texte soit définitivement applicable dans notre pays.

Avec d’autres associations, syndicats de journalistes et représentants des citoyens, nous avons décidé de rassembler nos forces pour lancer une gigantesque mobilisation commune à travers tout le pays, pour obliger nos élus à adopter les amendements qui protègeront nos droits fondamentaux à l’information sur notre santé et notre environnement.

Il faut que cette action prenne une ampleur sans précédent pour atteindre rapidement 1 million de personnes en France. C'est le seul moyen de mettre une pression suffisante sur les députés et les sénateurs pour obtenir la rectification de cette loi honteuse.


C'est pour cela que je fais appel à vous aujourd'hui :

Les lobbies ont beau être assis sur des milliards et se payer des consultants à prix d'or pour influencer les décideurs politiques...

...nous sommes 60 millions de citoyens en France - 500 millions en Europe... Et c'est de nous que les institutions tirent leur légitimité !

Il est grand temps de le leur rappeler...

Faites maintenant un geste symbolique fort en signant la pétition contre la nouvelle loi sur le secret des affaires - pour la protection des citoyens et le respect de notre droit à l'information, et ralliez un maximum de personnes supplémentaires, pour que tous ensemble on pèse plus lourd dans la balance que les lobbies !

La loi a été déposée très discrètement par les députés chargés de la faire passer, et en procédure accélérée pour griller les étapes et éviter que le débat ne devienne public avant le vote définitif : la majorité des personnes en France ignore encore totalement ce qui se trame dans leur dos, et les conséquences dramatiques que cela implique pour leur avenir et celui de leurs enfants.

C'est pourquoi je compte vraiment sur vous pour signer la pétition, et m'aider à informer un maximum de personnes que vous pourrez nous aider à toucher, en France et ailleurs en Europe : ce combat concerne tous les pays et la riposte des citoyens doit être massive.

Il n'y a qu'en luttant activement pour nos droits que nous pouvons stopper l'initiative conjointe des multinationales, de Bruxelles et du Parlement.

Notre association s'organise pour lancer la pétition dans d'autres pays européens. Mais nous avons besoin de vous pour la diffuser, le plus rapidement possible et auprès du plus grand nombre possible : copiez le lien suivant, et transférez-le à vos amis et contacts :

Lien vers la pétition en Français : info.pollinis.org/fr/StopSecretdAffaires

Il n'est pas question ici de dire que les entreprises n'ont pas le droit de vouloir protéger de la copie illégale leurs recherches et leurs inventions – le droit de la propriété intellectuelle existe déjà depuis longtemps pour répondre à ces besoins.

Mais il ne s'agit pas de ça ici : dans cette nouvelle directive, le droit au secret sert de prétexte pour justifier un verrouillage complet et définitif du système au profit de quelques multinationales, et enlever tout droit de recours et d'information aux citoyens !

Si vous ne faites pas entendre votre voix en signant la pétition, les députés français en déduiront que personne ne se soucie de ce recul incroyable des libertés et de l'intérêt général.

Ils penseront alors que cet énorme cadeau qu'ils font à l'industrie agrochimique et pharmaceutique, aux industriels et aux banques, n'a attiré l'attention ni l'indignation de personne.

Alors s'il vous plaît, exprimez-vous. C'est le moment de vérité.

JE CLIQUE POUR SIGNER

Votre signature donnera une légitimité démocratique décisive aux démarches que notre collectif d’associations et de journalistes est en train d’entreprendre sur le plan juridique.

TOUS ENSEMBLE, FAISONS BARRAGE A LA LOI DES LOBBIES !


Bien cordialement,

Nicolas Laarman
Délégué général

Références :

(1) PROPOSITION DE LOI n°675 portant transposition de la directive du Parlement européen et du Conseil sur la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués contre l’obtention, l’utilisation et la divulgation illicites

(2) L'étude de l'OMS publiée dans The Lancet : Carcinogenicity of tetrachlorvinphos, parathion, malathion, diazinon, and glyphosate. .

(3)Roundup : Bruxelles demande à Monsanto de rendre publiques ses études, Stéphane Foucart, Le Monde du 7 avril 2016

(4) Biotrial : de nouvelles révélations troublantes dans l'essai clinique mortel de Rennes. À lire sur le Figaro.fr..

(5)LuxLeaks : la condamnation d’un des lanceurs d’alerte français annulée en cassation, Jean-Baptiste Chastand Le Monde 11.01.2018

(6) Towards legalised corporate secrecy in the EU? Corporate Europe Observatory 28 avril 2015

POLLINIS Association Loi 1901
ONG indépendante, financée exclusivement par les dons des citoyens, qui se bat pour la protection des abeilles et des pollinisateurs sauvages en militant notamment pour un modèle agricole sans pesticide en Europe.
10, rue Saint Marc 75002 Paris http://www.pollinis.org
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1106
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

20 mars, c'est la journée de langue française.

Message non lupar Jumbofan » 20 Mars 2018 02:32

Amis Gaulois, nous fêtons aujourd'hui notre BELLE LANGUE FRANCAISE. Lisez ce qui suit ainsi que la suite car le texte de la pétition est assez long. Et n'oubliez pas de la signer et de la faire parvenir à toutes vos connaissances car comme stupidité on ne fait pas mieux. Abîmer ainsi notre si belle langue est une insulte à notre pays sous le prétexte fallacieux de l'égalité des sexes hommes/femmes. Il ne faut surtout pas que cette stupidité dénommée "ECRITURE INCLUSIVE" prônée par des décérébrés puisse voir le jour officiellement.

Image

Image

Chère Madame, cher Monsieur,

Demain, le 20 mars, c'est la journée de langue française.

En effet, on finit par l'oublier, mais notre belle langue est l'une des six langues officielles de l'ONU, à côté de l'anglais, l'arabe, le chinois, l'espagnol et le russe.

C'est dire son importance, sur une planète peuplée de bientôt 8 milliards de personnes !

Ce bien précieux, cet héritage dont nous sommes dépositaires, c'est à nous de le défendre.

C'est pourquoi demain, nous communiquerons au ministre de la Culture, le nombre de signataires de la pétition "Ne laissons pas l'écriture inclusive détruire notre langue !", soit déjà plus de 10 500 personnes, pour lui demander de protéger notre langue des déformations laides et inutiles de l'écriture inclusive, et ce d'autant plus que les avancées de l'écriture inclusive sont essentiellement le fait des administrations !

C'est un comble. La destruction de la langue française n'a pas à être promue par les services de l'Etat qui devraient au contraire assurer sa préservation et sa transmission, ni à être financée par de l'argent public.

S'il vous plaît, transférez ce mail (avec les explications de Catherine ci-dessous) à tous vos amis qui partagent avec vous ce souci de préservation de notre langue, pour augmenter significativement le nombre de signataires de la pétition "Ne laissons pas l'écriture inclusive détruire notre langue !".

Ce geste simple pour défendre la langue française, c'est le jour ou jamais de le faire !

Cordialement,

L'équipe de Citizaction

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

Objet : Ne laissons pas l'écriture inclusive détruire notre langue !

Une nouvelle manière d'écrire est en train de se répandre peu à peu. Vous en avez sans doute déjà entendu parler, il s'agit de "l'écriture inclusive".

Voici ce que cela donne :

"Les assistant.te.s accueillent leurs nouveaux.elles collègues" (point médian, pour mettre le féminin à égalité avec le masculin).
"Roméo et Juliette sont belles" (accord de proximité remplaçant la règle grammaticale du masculin qui l'emporte sur le féminin).
"L'écrivaine Delphine Machin a inauguré les journées du Matrimoine" (féminisation des métiers et des concepts)


Lire la suite : http://r.nl.citizaction.fr/1jtbq6owpnczf.html
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1106
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Pétitions diverses

Message non lupar Jumbofan » 28 Mars 2018 01:10

LOI SECRET DES AFFAIRES: NE LAISSONS PAS LES ENTREPRISES ET LES BANQUES D’AFFAIRES IMPOSER LA LOI DU SILENCE !


PÉTITION AUX PARLEMENTAIRES

Mesdames, Messieurs,

Vous serez prochainement amenés à vous prononcer sur la proposition de loi portant « sur la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués (secrets d'affaires) contre l'obtention, l'utilisation et la divulgation illicites ».

Ce texte est la transposition d'une directive européenne adoptée en 2016 malgré les mises en garde des ONG, des syndicats, des journalistes et l'opposition massive des citoyens. Elaborée par les représentants des lobbies des multinationales et des banques d'affaires, elle constitue une offensive sans précédent contre l'intérêt général et le droit des citoyens à l'information.

La « loi secret des affaires » a des implications juridiques, sociales, sanitaires et environnementales graves. Sous couvert de protéger les entreprises, elle verrouille l'information sur les pratiques des firmes et les produits commercialisés par les entreprises. Des scandales comme celui du Médiator ou du bisphénol A, ou des affaires comme les Panama Papers ou LuxLeaks, pourraient ne plus être portés à la connaissance des citoyens.

En gravant dans le marbre la menace systématique de longs et couteux procès, cette loi est une arme de dissuasion massive tournée vers les journalistes, les syndicats, les scientifiques, les ONGs et les lanceurs d'alertes.

Nous, signataires de cette pétition, lanceurs d'alertes, syndicats, ONGs, journalistes, chercheurs, et simples citoyens, nous opposons à l'application en l'état de cette loi en France, et vous demandons de défendre le droit à l'information et l'intérêt des citoyens que vous représentez, en adoptant les amendements qui vous sont présentés pour restreindre son champ d'application aux seuls acteurs économiques concurrentiels.

Déjà 142 600 signatures, aidez-nous à atteindre les 200 000!


JE CLIQUE ICI POUR SIGNER


Soutiens de la pétition

___________________________________________________________________________________________________________________________________________

Lucet Élise, journaliste ; Perrin Edouard, journaliste, Président du Collectif "Informer N'est Pas un Délit" ; Deltour Antoine, lanceur d'alertes Luxleaks ; Dr Arazi Marc, lanceur d'alerte du Phonegate ; Cossart Sandra, Directrice de Sherpa ; Poilane Emmanuel, Directeur Général de France Libertés et Président du CRID ; CrimHalt ; Collectif On ne se taira pas ! ; Nothing2Hide ; Remy Clément, Président de l'ONG POLLINIS ; Laarman Nicolas, directeur Général de l’ONG POLLINIS ; Julliard Jean-François, directeur-exécutif de l’ONG Greenpeace France ; Compain Florent, Président de l’ONG Les Amis de la Terre France ; Potier Julie, directrice de BIO CONSOM'ACTEURS ; Christophe Noisette, rédacteur en chef d’Inf'OGM ; Ingrid Kragl, directrice de l'information, Foodwatch ; Action Aid France – Peuples Solidaires ; Cellier Dominique, Président de Sciences Citoyennes ; Petitjean Olivier, journaliste, coordinateur de l'Observatoire des multinationales ; Alt Éric, Vice-Président d’ANTICOR ; Pigeon Martin, militant chercheur, Corporate Europe Observatory ; Malik Salemkour, Président de la Ligue des droits de l'Homme ; Ramaux Christophe, économiste à l'Université Paris 1, membre des Économistes atterrés ; Plihon Dominique, économiste, porte-parole d'ATTAC ; Collectif Éthique sur l'étiquette ; Mathilde Dupré, Présidente du Forum citoyen pour la RSE ; Bernard Salamand, Ritimo ; Kalinowski Wojtek, Co-Directeur de l'Institut Veblen ; Lepers Elliot, Directeur de l'ONG Le Mouvement ; Trouvé Aurélie, porte parole d'ATTAC ; Darmon Muriel, Présidente de l’Association Française de Sociologie ; Borrel Thomas, porte-parole de Survie ; ISF-France ; Ingénieurs Sans Frontières-AgriSTA ; Thibaud Clément, Président de l'Association des Historiens Contemporanéistes de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche ; du Roy Ivan, journaliste, co-rédacteur en chef de Basta! ; Rousseaux Agnès, journaliste, co-rédactrice en chef de Basta! ; Apel-Muller Patrick, directeur de la rédaction de l'Humanité ; Merckaert Jean, rédacteur en chef de la Revue Projet ; Alternatives Économiques ; La Télé Libre ; Magneto Presse ; Raffin Patrick, photographe ; Syndicat National des Journalistes ; Roques Laurence, Présidente du Syndicat des avocats de France ; Vire Emmanuel, secrétaire général du Syndicat national des Journalistes CGT (SNJ-CGT) ; Peres Eric, secrétaire général de FO Cadres ; Fédération CGT des finances ; Aiquel Pablo, journaliste, SNJ-CGT ; Patrick Kamenka, journaliste, SNJ-CGT ; Monfort Patrick, secrétaire général du SNCS-FSU ; Binet Sophie, secrétaire générale adjointe de l'UGICT-CGT ; Kotlicki Marie-José, secrétaire générale de l'UGICT-CGT ; Christofol Hervé, secrétaire général du SNESUP-FSU ; Beynel Eric, porte-parole de l'Union syndicale Solidaires ; Société des journalistes de l'AFP ; Société des journalistes du Figaro ; Société des rédacteurs du Monde ; Société des journalistes de France 2 ; Société des journalistes et du personnel de Libération ; Société des journalistes de l'Humanité ; Société des journalistes de BFMTV ; Société des journalistes des Échos ; Société des journalistes de Premières Lignes ; Société des journalistes de RMC ; Société des journalistes du Point ; Société des journalistes de Mediapart ; Société des journalistes de la rédaction nationale de France 3 ; Société des journalistes de Challenges ; Société des journalistes de TV5 Monde ; Société des journalistes de Télérama ; Société des journalistes du JDD ; Société des rédacteurs de La Vie ; Société des journalistes de Radio France ; Société des journalistes du Parisien-aujourd’hui en France

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Campagne lancée par le collectif "Stop secret d'affaires" qui regroupe ONG, journalistes, syndicats, avocats et représentants des citoyens unis contre l'application de la Directive Secrets d'affaires en France, et hébergée par l'association de défense des pollinisateurs et de l'environnement POLLINIS. Si vous souhaitez vous désinscrire de notre liste de diffusion, il vous suffira d’envoyer un e-mail à unsubscribe@pollinis.org en mentionnant «Désinscription» comme objet de votre message. Le droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression est assuré par nos soins, vous pouvez à tout moment l’exercer en écrivant à info@pollinis.org
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1106
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Pétitions diverses

Message non lupar limacharlie » 28 Mars 2018 14:17

HALTE AUX ARNAQUES DE POLLINIS ET IPSN
limacharlie
 
Messages: 1570
Inscrit le: 07 Août 2011 09:41

Re: Pétitions diverses

Message non lupar Jumbofan » 31 Mars 2018 02:41

Re: Sauvons nos amis les animaux
Messagepar Jumbofan » 01 Mars 2018 03:36

Mais qu'attendez-vous pour signaler officiellement que Pollinis est une arnaque à : https://www.signal-arnaques.com/APropos

Image

Base de données d'arnaques

"Signal-Arnaques.com est le premier site communautaire qui permet de référencer les Arnaques rencontrées sur Internet. Plus de 246000 y sont actuellement recensées !"


Pendfant que vous y êtes rajoutez IPSN et tous les autres !!!!
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1106
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Un film érotique récupère la Sainte Vierge ! ça suffit !

Message non lupar Jumbofan » 31 Mars 2018 03:38

Xavier Martin - Fédération Pro Europa Christiana contact@fpec-sacrecoeur.org via bnc3.mailjet.com

Image

Bonjour !

Accepteriez-vous que l’appellation de votre mère devienne le titre d’un film érotico-lesbien ?


Si je vous pose une question aussi choquante c’est parce que le nom le plus connu de notre Mère du Ciel, SAINTE VIERGE...

... est le titre d'un film érotique, qui devrait sortir prochainement, racontant l’histoire d’une religieuse lesbienne !


- L’affiche du film montre une soeur, les lèvres peintes en rouge, dévoilant son sein nu, alors qu’apparaissent en forme de croix le titre du film et le nom du réalisateur.

S’il vous plaît, réagissez immédiatement contre ce nouveau blasphème !

Pour cela c’est très simple, il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous :

Voir le texte de la pétition ici

Le film met en scène une religieuse du 17e siècle, sujette à des visions « mystico-érotiques » et qui a des relations contre-nature avec une autre sœur.

D’après le site cinéphile Le bleu du miroir, le réalisateur Paul Verhoeven voudrait explorer dans « Sainte Vierge » « les thèmes chers à son cinéma : le mal, la perversité, la vulgarité ».

Vu l’affiche et le synopsis, ne doutez pas qu’il atteindra largement son but avec ce film répugnant !

- Sachez que Paul Verhoeven n’en est d’ailleurs pas à sa première provocation blasphématrice. En 2015, son livre sur Jésus montrait sur la couverture Che Guevara couronné d’épines.

- Paul Verhoeven déclarait, dans un entretien accordé au magazine Chronic’art, qu’il faut « d’abord voir en Jésus un révolutionnaire » et que

Vous voyez, il s’en prenait déjà à la virginité de Marie !

A présent, avec « Sainte Vierge », il s’apprête à récidiver en associant à une histoire obscène de religieuse lesbienne le titre que les fidèles donnent depuis des siècles à la Mère de Dieu !

Ça suffit ! Ne laissez pas passer une telle horreur !

C’est URGENT car le film doit être promu lors du Festival de Cannes en mai prochain et tourné durant l’été.

Réagissez donc immédiatement en signant votre message indigné au producteur du film et à la société Pathé qui devrait en assurer la distribution.

Pour cela, c’est très simple et très rapide. Il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous :

Signez votre protestation en cliquant ici !

Vous serez d’accord avec moi qu’en plus de blasphémer, Paul Verhoeven va souiller l’image des ordres religieux.

- Bien sûr, les hommes qui composent l’Église sont sujets à la tentation et au péché.

Mais l’Église demeure sainte et parfaite tant dans ses principes que dans sa doctrine donnée par Jésus-Christ.

Or vous savez que c’est l’Église catholique qu’on cherche à dénigrer dans ce genre de films !
Songez aussi à l’injuste agression qui est faite à toutes ces femmes qui ont renoncé à ce qu’elles avaient de plus cher pour suivre la volonté divine en se retirant dans un cloître.

Encore aujourd’hui des jeunes filles font ce choix héroïque.

Mais voilà à présent que le film « Sainte Vierge » s’apprête à jeter la suspicion sur la pureté de leur vocation religieuse !

Trop, c’est trop !

Si nous sommes assez nombreux à protester, le producteur et le distributeur devront réfléchir à deux fois avant de réaliser et de diffuser le film.

Alors n’attendez plus et cliquez sur le lien ci-dessous :

http://petit.io/petition/federation-pro ... nte-vierge

Assez d’obscénités ! Vous et moi ne pouvons permettre que la Sainte Vierge et les religieuses qui se consacrent à Dieu dans la chasteté soient insultées !

De tels manques de respect envers la Vierge Marie sont indignes de notre pays favorisé par Ses visites comme à Lourdes, La Salette, Pontmain...

Vous et moi, en tant que catholiques et Français, avons donc un double devoir envers la Sainte Vierge :


- Marie est la Mère que Jésus nous a donnée sur la Croix
- et Elle est la patronne de la France.

Votre protestation aura aussi en cette Semaine Sainte la valeur symbolique d’un acte de réparation auprès du Cœur de Jésus qui saigne des blasphèmes proférés et de l’indifférence générale devant ces mêmes blasphèmes.

J’insiste : une offense publique faite à Dieu, à la Vierge Marie et à l’Eglise dans un pays qui porte l’auguste titre de « Fille aînée de l’Église » exige une réparation publique.

Alors s’il vous plaît signez et envoyez immédiatement votre message indigné au producteur et au distributeur de « Sainte Vierge » en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Oui ! Je signe ici.

Pensez à la gratitude de son Divin Fils, envers vous qui aurez pris publiquement la défense de la virginité de Sa Mère.

Je compte sur votre participation et vous en remercie par avance !

Image

Xavier Martin
Délégué de la Fédération Pro Europa Christiana


P.S. : Le film érotique « Sainte Vierge » doit être promu en mai prochain, à l’occasion du Festival de Cannes puis tourné durant l’été.

Il récupère le titre donné à la Mère de Dieu au profit d’une histoire répugnante de religieuses lesbiennes.

Aidez-moi à submerger rapidement de MESSAGES INDIGNÉS le producteur et le distributeur de ce film ignoble et blasphématoire en signant votre protestation.

Merci pour votre participation !

Fédération Pro Europa Christiana
association de droit local Alsace-Moselle (loi 1908)
Siège social : 9 rue de Hargarten, 57150 Creutzwald
N° SIRET : 519 094 981 00015
Téléphone : 0810 310 025
http://www.federation-pro-europa-christiana.org
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1106
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Pétitions diverses

Message non lupar limacharlie » 31 Mars 2018 19:13

Toujours les mêmes:
Larman,Dupuis, et les autres,
Bande de cons.
limacharlie
 
Messages: 1570
Inscrit le: 07 Août 2011 09:41

Re: Pétitions diverses

Message non lupar limacharlie » 31 Mars 2018 19:24

∆ Attention au groupe sectaire AVENIR DE LA CULTURE (alias TFP, TRADITION-FAMILLE-PROPRIÉTÉ, alias Fédération Pro Europa Christiana...) qui est de toutes les campagnes moralisatrices de la vie publique, envoie régulièrement des médailles de la rue du Bac, des chapelets, des images de Notre-Dame de Fatima, pour mieux faire un appel de fonds et ramasser de l'argent ...
limacharlie
 
Messages: 1570
Inscrit le: 07 Août 2011 09:41

Re: Pétitions diverses

Message non lupar Jumbofan » 31 Mars 2018 21:57

Personne ne vous met le couteau sous la gorge pour vous obliger à en donner à qui que ce soit. .!!!!! alors arrêtez de râler. Je n'ai jamais et ne verserai jamais 1 seul cent à qui ou quoi que ce soit. Je signe ou ne signe pas une pétition selon que j'approuve ou n'approuve pas le sujet. C'est le plus important. Bonne soirée. Et surtout n'oubliez pas SIGNAL ARNAQUES.
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1106
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Besoin de vous #StopMontagnedOr

Message non lupar Jumbofan » 11 Avr 2018 19:36

WWF FRANCE <info@agir.wwf.fr>

Bonjour,

Le WWF France lance aujourd’hui la campagne #StopMontagnedOr pour alerter l’opinion publique sur un projet de mine d’or industrielle qui menace l’Amazonie française : Montagne d’Or.

Ibrahim Cissé, jeune espoir du football français, s’associe à l’équipe du WWF France pour dénoncer ce projet qui prévoit de déboiser plus de 1500 hectares de forêts et d’utiliser 195 millions de litres de fuel, 46 500 tonnes de cyanure et 57 000 tonnes d’explosifs.

Retrouvez ci-dessous le film de présentation de la campagne.

Image

Le match contre la Montagne d’Or est à présent lancé et le WWF France a besoin de vous dans son équipe ! Pour cela, nous vous appelons dès maintenant à interpeller Emmanuel Macron et à partager votre opposition sur les réseaux sociaux avec le #StopMontagnedOr

Ensemble, agissons !

INTERPELLEZ EMMANUEL MACRON

Ensemble, agissons contre le projet de mine d’or Montagne d’Or !

​​​​​​​L’équipe du WWF France

http://liens.wwf.fr/mm/VHB_7107_3066079 ... ource=1667

Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1106
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Urgence ! De la part d'Élise Lucet

Message non lupar Jumbofan » 19 Avr 2018 01:45

POLLINIS <info@pollinis.org>

Chère amie, cher ami,

Je vous transmets cette vidéo d'alerte de la journaliste Élise Lucet à propos de la Loi Secret d'affaires contre laquelle nous nous battons ensemble et qui va être examinée par les parlementaires dans les jours qui viennent.

Le combat de cette éminente journaliste pour la liberté de la presse rejoint le notre : ne pas laisser les lobbies nous imposer leur loi du silence, aux journalistes et à leurs sources, mais aussi aux associations comme la nôtre, aux chercheurs, aux scientifiques... Car cette loi liberticide permettrait de passer sous silence toutes les pratiques des firmes et les données sur les produits qu'elles commercialisent, notamment les pesticides.

Je vous laisse regarder le message qu'elle vous adresse, et j'espère que vous pourrez le diffuser autour de vous très rapidement : avec une mobilisation massive, nous pouvons faire amender cette proposition de loi et sauver le droit à l'information des citoyens !


Image


Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général de POLLINIS
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1106
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

...
 
Précédent

Retour vers SOCIETE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 16 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->