Pétitions diverses

NON À LA FERMETURE D'UN SERVICE QUI SAUVE NOS ENFANTS

Message non lupar Jumbofan » 17 Mai 2014 16:20

Image
Pétition soutenue par Nikos ALIAGAS, Philippe CROIZON, Laurent BAFFIE, Pascal OLMETA, Jean-Marie BIGARD, Astrid VEILLON, Bruno WOLKOWITCH.

Mon fils Théo souffre d'un cancer, beaucoup le pensait condamné…mais depuis qu'il est pris en charge par le service d'oncologie pédiatrique à Garches, il a pu être opéré. Comme beaucoup d'autres parents directement concernés, comme Philippe Croizon et d'autres personnalités, je suis scandalisé par le projet de fermeture de ce service qui sauve nos enfants. Avec cette pétition, nous demandons au Premier ministre Manuel Valls de tout faire pour assurer le maintien de ce service.

Je vous remercie de bien vouloir prendre une dizaine de minutes, afin de regarder cette bande-annonce fait avec des personnalités du monde du spectacle, artistes, comédiens, sportifs, et du monde de la médecine :

https://www.youtube.com/watch?v=rgGGudfsZLA

Nous nous mobilisons une nouvelle fois contre la mort programmée de l'Unité spécifique d'Oncologie Pédiatrique individualisée de l'hôpital Raymond Poincaré de Garches (92380) AP HP.

Depuis plus de trente années, le Docteur Nicole Delèpine et son équipe pratiquent une médecine individualisée et humaine, pointue utilisant les traitements éprouvés efficaces, quand ils existent, sans les délaisser pour des essais thérapeutiques dont les résultats à long terme ne seront connus que plus tard et donc incertains. Nous avons le droit de profiter des progès de la médecine de ces trente dernières années et pas seulement d'être le cobaye pour les prochaines décennies. Nous acceptons les essais lorsqu'aucune solution sérieuse n'existe pour nos Cancers. Nous ne sommes pas un simple numéro, mais un patient que l'on écoute et auquel on donne les moyens de vaincre le Cancer en connaissance de cause, c'est à dire des possibilités fournies par des schémas de traitement connus ou par les essais cliniques proposés. C'est à nous de choisir !

Le 6 novembre 2006, l'Unité a été transférée de l' hôpital Avicenne à l'hôpital Raymond Poincaré de Garches, suite à la signature en 2004 d'un protocole d'accord entre l'AP HP, le Ministère de la Santé et l'Unité du Docteur Delèpine, affirmant sa pérénnité.Malheureusement à ce jour le protocole n'est plus respecté, les locaux, moyens matériel et humains sont petit à petit grignotés. Sa fermeture régulièrement annoncée déstabilise le personnel harcelé par l'encadrement pour pallier aux restriction de postes.

Pour que nos enfants puissent continuer à être suivis par cette Unité qui n'existe "nulle part ailleurs" nous vous interpellons une nouvelle fois. Pour que les autres puissent profiter des chimiothérapies adaptées à leur âge évitant des amputations comme cela a encore été le cas pour trois patients le mois écoulé.Ou iront ils ?

À tous ! Si vous ne voulez pas qu'un jour cette unité exemplaire disparaisse, il faut tous nous mobiliser et obtenir en peu de temps un grand nombre de signatures qui seront transmise au Premier ministre Manuel Valls.

Envoyez vos témoignages personnels aux associations Amétist et Regarde la vie ou au Docteur Delèpine via leurs sites qui seront joints à la pétition. C'est plus largement la liberté de choix thérapeutique que nous devons défendre ! Merci pour eux, pour nous, pour tous !


POUR SIGNER : http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions ... e_petition
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

...
 

Lutte contre le cancer des enfants

Message non lupar Jumbofan » 28 Mai 2014 02:50

Image

Image

Le 22 mai 2014, nous avons été reçus par Marisol Touraine, Ministre de la Santé. Si certaines mesures secondaires (scolarité, prise en charge des frais annexes et l’après-cancer) vont dans le bon sens, aucune mesure forte n'a été annoncée pour garantir un financement pérenne de cette recherche chez les enfants, tant pour prévenir la maladie que pour guérir plus d'enfants...



- Marisol Touraine, Ministre de la Santé

- Agnès Buzyn, présidente de l'INCA (Institut National du Cancer)

- Catherine Bismuth, conseillère en charge des politiques de santé de la ministre des Affaires sociales et de la santé

- L'association Imagine For Margo (partenaire de l'ITCC & de l'Institut Gustave Roussy) représentée par Patricia Blanc (présidente), et accompagnée par Frédéric Lemos, parent d'un enfant malade.

- L'Association Eva pour la Vie, représentée par Stéphane Vedrenne, avec le soutien de citoyens (125000 signatures, dont plus de 50 associations indépendantes, des dizaines de professionnels de santé). Elle avait convié le Dr Christophe Grosset (chercheur INSERM, cancers pédiatriques). Benjamin des Gachons, dirigeant de l'équipe de la plateforme indépendante Change.org France, qui compte 3 millions d'utilisateurs en France & apporte son soutien logistique à la pétition initiée par notre association, était également présent.

La Ministre de la Santé - qui nous a accueillis d'une façon courtoise - souhaitait nous inviter pour "nous rassurer" - notamment suite à la mobilisation de l'association Eva pour la vie, qui se montre inquiète au vu des insuffisances du nouveau Plan Cancer.

L'Association Eva pour la Vie a rappelé qu'aucune mesure forte (une loi dédiée aux enfants atteints de cancers & de maladies rares) n’est prévue pour garantir un financement pérenne d’une recherche dédiée aux cancers pédiatriques qui souvent, mériteraient des traitements individualisés. Par ailleurs, notre association a insisté sur la recherche et la prévention des cancers de l'enfant - à peine évoquée dans le nouveau plan cancer - alors que l'on ignore les causes de la plupart des cancers pédiatriques.

La Ministre a rappelé les différents points - liés essentiellement aux essais cliniques - présents dans le plan cancer III . Elle a évoqué certains besoins de simplification, de regroupement de structures administratives, ce qui peut être une bonne mesure si cela correspond à un objectif de gain de temps (et de survie) face à la maladie .

Elle a écouté attentivement la réaction de Frédéric Lemos, qui faisait part de ses difficultés pour accéder à des traitements individualisés / inexistants sur le sol français, et qui demandait notamment que les essais cliniques puissent être effectués sur une cohorte de patients plus restreinte, afin de répondre aux cancers pédiatriques les plus rares.

Malheureusement, aucune annonce nouvelle n’a été formulée par la Ministre en ce qui concerne les points principaux que l'association EVA POUR LA VIE défend depuis plusieurs mois.

- Alors que la Ministre de la Santé reconnait que les cancers de l’enfant sont souvent spécifiques, elle ne semble pas favorable à la création d’un budget dédié à cette recherche, tant dans le cadre du plan cancer qu’à travers la mise en place d’une loi (telle que la proposition de loi du député Jean-Christophe Lagarde, co-signée par plus de 120 collègues députés, relative au financement de la recherche oncologique pédiatrique par l’industrie pharmaceutique).

Par contre, Marisol Touraine « loue la générosité publique », qui est pourtant aléatoire et une bien maigre satisfaction pour les parents d'enfants souvent décèdés, qui oeuvrent en silence "pour aider les enfants qui se battent encore".

Est-il moral que cette recherche, vitale pour de nombreux enfants, dépende aussi largement de la volonté des parents et des citoyens, souvent modestes, qui payent des impôts et cotisations sociales relativement élevées, plutôt que d'un fond garanti par l'Etat, financé d'une façon indolore pour les ménages ?

Notre demande est réaliste, tant au niveau juridique que financier ; l'idée de la création d'un fond dédié a été - très récemment - été adoptée aux USA, avec un mode de financement différent. En avril 2014, le président B. Obama a signé le « Gabriella Miller Kids First research act », une loi bi-partisane éliminant le financement – par le contribuable - des conventions des partis politiques et dédiant les sommes ainsi économisées à la recherche sur les maladies pédiatriques (dont les cancers).

- Les mesures concernant la recherche épidémiologique, nécessaire pour tenter de comprendre des cancers pédiatriques dont les causes sont largement méconnues, relèvent plus de la bonne intention que de l’action.

Par exemple, la Ministre ne trouve pas nécessaire de lancer une « enquête systématique » (par le biais, avec l’accord des parents, d’un questionnaire détaillé, de prélèvements biologiques etc…) lors de la détection d'un cancer chez un enfant avec pour objectif de découvrir les facteurs de risques & mettre en place une réelle politique de prévention. Une enquête interne de notre association, auprès de 500 parents révèle que la quasi-totalité des parents d’enfants atteints de cancers n’ont jamais participé à une quelconque étude épidémiologique.

La Présidente de l'INCA a également ajouté que les chercheurs "n'avaient pas de pistes" en ce qui concerne les causes environnementales, d'où les difficultés pour faire avancer la prévention. Elle a évoqué les cancers d'origine embryonnaire, ce qui nous semble assez réducteur, puisque seuls 25% des cancers sont d'origine embryonnaires. Le reste apparait donc probablement dans des circonstances environnementales sans lien avec la grossesse de la mère, et qui méritent donc des études !

L'association EVA POUR LA VIE pense que la collaboration active des parents d'enfants concernés (2500 nouveaux cas /an) par le biais de questionnaires détaillés & des prélèvements biologiques, alliée à l'expérience des biologistes demeure un moyen crédible de faire avancer la prévention, à la condition que celle-ci s'affranchisse des éventuels lobbyings industriels (agro-alimentaire, pesticides...) qui ne sauraient passer avant l'intérêt supérieur des enfants.

Il est par ailleurs nécessaire que l’équipe d’oncologie pédiatrique puisse proposer des traitements individualisés, et non pas seulement des protocoles ou des essais cliniques.

Nous avons été récemment alertés par plusieurs dizaines de parents d'enfants concernés concernant la fermeture programmée d'un service d'oncologie pédiatrique individualisé (Garches). Face à la complexité de la situation - et ne souhaitant pas "prendre parti" - l'association EVA POUR LA VIE pense qu'il serait peut-être souhaitable de mettre en place une période d'observation de ce service d'une durée suffisamment longue (exemple : 5 ans), avec la collaboration d'une unité de recherche publique, afin d'évaluer d'une façon impartiale et strictement médicale l'éventuel intérêt - en termes de guérison et de survie des enfants traités - des méthodes thérapeutiques pratiquées au sein de ce service.

Les cancers pédiatriques restent, avec 500 décès/an, la 1ère cause de mortalité des enfants par maladie. Les cancers spécifiques à l’enfant n’ont quasiment pas connu d’amélioration de guérison en 30 ans : les principaux progrès concernent ceux qui peuvent être soignés avec des traitements « pour les adultes ». D'une façon globale, le taux de guérison des enfants atteints de cancers (72% sur 10 ans, tous cancers pédiatriques confondus) évolue très peu depuis une vingtaine d'années.

Nous restons donc vigilants et continuerons donc de mobiliser les citoyens, les acteurs médicaux & médiatiques afin de convaincre le gouvernement de prendre des mesures nécessaires et durables pour protéger les enfants d’une maladie dont personne n’est à l’abri.


http://www.evapourlavie.com/179-news-re ... bilan.html
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Fort de Vaujours : La responsabilité de l’Etat en question

Message non lupar Jumbofan » 01 Juin 2014 03:49

Ci-dessous message reçu hier concernant les derniers développements.

Fort de Vaujours : La responsabilité de l’Etat en question !

Pour commencer, nous voudrions remercier les plus de 400 personnes qui ont répondu à l'appel de notre dernière manifestation, en date du 17 mai dernier, pour exiger l'arrêt des démolitions et l'abandon définitif du projet de Placoplatre sur le Fort de Vaujours.

Depuis notre dernier communiqué, quelques rebondissements se sont produits.

Le 12 mai dernier, l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) a considéré que le protocole de démolition mis en œuvre par Placoplatre pour détruire les 26 premiers bâtiments du Fort ne présentait pas de garanties suffisantes pour assurer la protection des travailleurs, du public et de l'environnement au regard des risques radiologiques. Cet avis a été rendu alors que la première tranche du chantier était déjà en passe d'être terminée. À ce jour, il subsiste encore plus de 150 constructions à démolir.

Le directeur d'exploitation de Placoplatre, à la divulgation de cet avis, a osé déclarer, par voie de presse, qu'il n'avait pas "d'état d'âme" !!! Un tel cynisme devant le fait accompli est tout simplement intolérable.

Article du Parisien : http://http://www.leparisien.fr/espace- ... 847591.php

L'avis de l'IRSN démontre d'une manière indiscutable que les travailleurs et les riverains ont été mis en danger et cela dès le début des opérations de destruction du Fort.

En avril dernier, nous avons mis la main sur des documents officiels prouvant que le Commissariat à l'Énergie Atomique a réalisé sur le Fort de Vaujours d'importantes expérimentations mettant en œuvre du béryllium.

Les expérimentations au Béryllium : http://blog.gagny-abbesses.info/post/20 ... %A9ryllium

http://blog.gagny-abbesses.info/post/20 ... %A9ryllium

Le béryllium fait partie des produits chimiques les plus dangereux. Ce métal utilisé dans le nucléaire est non radioactif mais il est extrêmement toxique pour l'homme. Toute manipulation du béryllium comporte un risque très grave pour la santé.

L'inhalation de poussières et autres fumées véhiculant des particules de béryllium peut, même à très faible dose et après l'arrêt de l'exposition, provoquer des cancers, ainsi qu'une autre maladie mortelle : la bérylliose.

En plus de la présence désormais avérée de contaminations à l'uranium, nous avons toujours pointé la quasi-absence d'analyse des sols au niveau des risques liés au métaux lourds ainsi qu'aux pollutions chimiques et pyrochimiques.

En effet, des contaminations à l'uranium, trouvées à leurs risques et périls par nos membres en 2011, ont été officialisées devant huissier de justice le 25 février dernier. Ces contaminations ont été niées pendant plus de 3 ans par Placoplatre. Par la force des choses, le 15 avril dernier, l'IRSN et l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) ont été contraints d'admettre officiellement que le Fort de Vaujours était toujours contaminé.

Lire le rapport technique CRIIRAD mis en ligne le 16 avril 2014 : http://www.criirad.org/vaujours/notecri ... ujours.pdf

Lire le communiqué de presse CRIIRAD du 26 février 2014 : http://www.criirad.org/actualites/dossi ... v-2014.pdf

Si l'irresponsabilité et l'incompétence manifeste de Placoplatre continuent, que se passera-t-il, sur ce site contaminé, quand il faudra achever la destruction des infrastructures du Fort, déplacer des millions de m3 de terres puis éclater la pierre à plâtre du massif de l'Aulnoye à coups d'explosifs ?

Quand le ministère de l'Environnement et les services de l'État vont-ils enfin prendre leurs responsabilités ?

Quand le ministère de la défense va-t-il enfin lever le voile sur les secrets qui pèsent sur ce lieu de conception des détonateurs des bombes atomiques françaises ?

Quand les préfectures vont-elles enfin prendre la pleine mesure des risques en cours et à venir que le projet de Placoplatre fait peser sur les travailleurs et les populations riveraines ?

Quand les élus des villes concernées vont-ils faire ce qui est nécessaire et indispensable pour faire stopper les démolitions en cours et mettre un terme à ce projet délirant aux portes de Paris ?

Nous sommes désormais toutes et tous au pied du mur.

Le collectif "Sauvons la Dhuis" re-demande avec plus de force que jamais que les destructions cessent sur-le-champ et que le projet d'exploitation de Placoplatre soit définitivement jeté aux oubliettes.

Le collectif SAUVONS LA DHUIS - http://sauvons.dhuis.fr

Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/sauvonsdhuis

Restez connecté avec nous sur Twitter : https://twitter.com/sauvonsdhuis

Nature Environnement 77
Villevaudé... Demain
Les Abbesses de Gagny-Chelles
Environnement 93
Les Amis de Carnetin
AJT Rando
Marne et Gondoire à Vélo
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Lutte contre le cancer des enfants

Message non lupar Jumbofan » 04 Juin 2014 15:26

Image

Image

TROPHEES EDF : VOTEZ POUR NOUS !
Vous soutenez l’association EVA POUR LA VIE qui lutte contre les cancers de l’enfant, et nous vous en remercions.

IL NE NOUS RESTE QUE QUELQUES HEURES SOUTENEZ-NOUS EN VOTANT & en partageant le lien !


Parce que le premier rêve des enfants atteints de cancers & de maladies rares est de GUERIR, aujourd’hui, nous avons besoin de votre aide : nous n’avons plus que QUELQUES HEURES pour remporter le « Trophée EDF ». Si nous gagnons, 10000 euros seront alloués pour soutenir un projet de recherche prometteur sur les tumeurs cérébrales pédiatriques, ainsi qu’une étude visant à améliorer la prévention des cancers chez l’enfant.

Si vous aimez notre combat, merci de voter pour nous et diffuser ce message. Cela ne vous prendra qu’une minute : votre vote, ainsi que celui de vos amis, famille... pourra permettre de sauver des vies d’enfants !

http://tropheesfondation.edf.com/associ ... our-la-vie
Merci pour votre mobilisation ! Ensemble, agissons pour TOUS les enfants !

Corinne & Stéphane, parents d'Eva


http://tracking.adelysnet.fr/nl/62/xyv0o.html?[[UNSUB_PARAMS]]
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

FORT DE VAUJOURS : ça ne s'arrange pas !!!

Message non lupar Jumbofan » 21 Juin 2014 03:43

Je vous retransmets ci-dessous message reçu hier le 20Juin.

FORT DE VAUJOURS : L’irresponsabilité totale des services de l’Etat



Le 17 février 2014, des associations du collectif "Sauvons la Dhuis" ainsi qu’Ile de France Environnement ont adressé un courrier officiel au ministre de la défense.
Pour des raisons de sécurité et de santé publique, il était demandé au ministre de transmettre les informations détaillées permettant la localisation précise de l’ensemble des ouvrages susceptibles d’être contaminés en profondeur d’un point de vue radiologique, chimique et pyrotechnique.

Ce courrier avait donc pour objectif d'obtenir des informations précises sur la localisation et la nature des pollutions liées aux expériences qui ont été réalisées sur le Fort de Vaujours pour développer les détonateurs des bombes atomiques françaises de 1955 à 1997.

En effet, ces expérimentations réalisées par la Direction des Applications Militaires (DAM) du Commissariat à l'Énergie Atomique (CEA) pour le compte de l'armée française sont toujours frappées du secret défense.

Depuis la fermeture du Centre d'Étude de Vaujours, le CEA n'a cessé de fournir des informations fragmentaires, contradictoires ou volontairement erronées mises à mal par toute une série de documents officiels et officieux, des vidéos et des entretiens d'époque, des rapports d'expertises indépendants dont notamment ceux de la CRIIRAD, ainsi que de nombreux témoignages d'anciens travailleurs du site.

Ces sources multiples, convergentes et souvent irréfutables ont permis de révéler :

- Des tirs à l'uranium à l'air libre avec des projections de matières radioactives sur des centaines de mètres tout autour du fort,
- Des tirs et des expérimentions avec du Béryllium,
- L'usage de produits chimiques particulièrement dangereux nécessitant l'usage de scaphandres,
- La présence massive de munitions non explosées datant de la seconde guerre mondiale,
- Des zones de contamination radioactive noyées dans le béton compte tenu de l'impossibilité de les décontaminer,
- L'enfouissement de containers de matières radioactives dans des fosses,
- L'existence de 20 casemates de tir en activité en 1967,
- De grosses campagnes de tirs avec des cadences allant jusqu'à une cinquantaine de tirs par jour pour des charges d’uranium pouvant aller jusqu'à 10kgs par tir,
- Des salles de tir qui n’ont été couvertes qu'au milieu des années 60 afin de contenir les éclats et autres projections métalliques liées aux explosions,
- Des après chaque expérience, des poussières en suspension dans les salles de tirs directement évacuées dans l’atmosphère,
- Des éclats et autres résidus des expériences nettoyés à grande eau et envoyés dans des puits de lavage dont certains dépassent les 60 mètres de profondeur,
- Et surtout une insuffisance dans la décontamination du site.


Nous voulions que le ministère de la défense s'engage enfin à révéler au public toute l’étendue des expérimentations réalisées sur le Fort de Vaujours.

Près de 4 mois après notre courrier, la réponse du ministère de la défense donne un quitus total aux activités du CEA en oubliant ou ignorant consciemment tout ce qui s’est passé sur le Fort de Vaujours de 1955 à 1997, en prétextant que cela n’est pas de sa responsabilité.

Le CEA est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC); à ce titre il dispose d’une autonomie financière et administrative, mais l’Etat ne peut se soustraire à sa responsabilité quant aux risques et nuisances liées aux activités de cet organisme public de recherche scientifique sur le Fort de Vaujours.

Le ministère de la défense assure dans ce courrier que le CEA a toujours fait preuve de la plus grande transparence. Il déclare notamment que de nombreuses informations sont consultables sur internet et ose citer en exemple le site internet de Placoplâtre dédié à la communication autour de leur projet d’exploitation des sous-sols du fort !!!

Donner en exemple, un site internet de la société Placoplâtre pour l’obtention d’informations objectives sur le sujet, ne trompe plus sur les ramifications de cette société privée jusqu'au sommet de l'État français au point d’influencer les positions officielles du ministère de la défense.

Pour finir, le ministère botte en touche et nous demande de nous rapprocher des préfectures et de continuer de participer aux commissions stériles organisées sur le sujet depuis 2011, tandis que le 25 février dernier, il a été démontré que le site était toujours contaminé à l'uraniumet que Placoplâtre a entamé depuis, sans état d'âme, la destruction du fort avec un protocole, rejeté par l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), qui n'apporte pas de garanties suffisantes pour la santé des travailleurs et des populations riveraines.

Cette réponse écrite est indigne d'un ministère de l'État Français et d'un pays "démocratique" tel que la France, elle démontre un abandon total des services de l'État pour la préservation de la santé des travailleurs et des populations des villes riveraines (Courtry, Coubron, Vaujours et Villeparisis) au profit des intérêts économiques d’une société privée.

Lien vers le courrier du ministère de la Défense - page 1 http://blog.gagny-abbesses.info/public/ ... 14w_01.jpg

Lien vers le courrier du ministère de la Défense - page 2 http://blog.gagny-abbesses.info/public/ ... 14w_02.jpg

Une Commission de Suivi de Site (CSS) autour du Fort de Vaujours a été créée par les préfectures de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis. Une première réunion aura lieu, le 02 Juillet 2014 à Melun. Il convient de préciser que la ville de Melun est située à plus de 60 kms du Fort de Vaujours et nombreux sont ceux qui déjà en vacances ne pourront y participer !!!

Le collectif "Sauvons la Dhuis" ainsi que la Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité (CRIIRAD) en ont été exclus tandis que la société Placoplâtre pourra se faire assister d'experts du CEA et l'Autorité de Sûreté Nucléaire de techniciens de l'IRSN !!!

Cette commission a été voulue par le ministère de l'environnement et les préfectures ont choisi délibérément de ne pas inviter les acteurs majeurs de ce dossier qui "dérangent".

Cette nouvelle manœuvre des services de l'État Français pour enterrer ce dossier au profit des intérêts d'une société privée est tout simplement inqualifiable, il n'y a pas d'autres mots.


Lien vers le document de constitution de la Commission de Suivi de
Site du Fort de Vaujours - AI_CSS_Fort_de_Vaujours_18_juin_2014.pdf http://blog.gagny-abbesses.info/public/ ... n_2014.pdf

Le collectif "Sauvons la Dhuis" exige donc toujours la levée immédiate du secret défense sur les activités du CEA sur le fort de Vaujours de 1955 à 1997, l'arrêt immédiat des démolitions en cours et l'abandon définitif du projet d'exploitation du site par la société Placoplâtre, filiale du Groupe Saint-Gobain.

Le collectif SAUVONS LA DHUIS - http://sauvons.dhuis.fr

SIGNER LA PÉTITION EN LIGNE SUR CHANGE.ORG A L'ADRESSE SUIVANTE :
http://www.change.org/FortdeVaujours

Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/sauvonsdhuis

Restez connecté avec nous sur Twitter : https://twitter.com/sauvonsdhuis

- Nature Environnement 77
- Villevaudé... Demain
- Les Abbesses de Gagny-Chelles
- Environnement 93
- UNION DES FAMILLES LAÏQUES DE MARNE ET CHANTEREINE (UFAL)
- Les Amis de Carnetin
- AJT Rando
- Marne et Gondoire à Vélo
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Fort de Vaujours : le Protocole de la Honte

Message non lupar Jumbofan » 10 Juil 2014 04:59

Ci-dessous e-mail reçu hier.

9 juil. 2014 — Fort de Vaujours : le Protocole de la Honte
http://sauvons.dhuis.fr/post/2014/07/04 ... e-la-Honte

Le 20 mars 2014, nous avions dévoilé que Placoplatre avait démarré à l'abri des regards la destruction du Fort de Vaujours. Nous avions dénoncé un démarrage irresponsable et inconscient des démolitions ainsi que l’incompétence totale de l'ensemble des experts de cet industriel à détecter les contaminations à l'uranium du Fort.

Notre communiqué en date du 20 Mars 2014 : http://sauvons.dhuis.fr/post/2014/03/20 ... menc%C3%A9.

Cette première campagne de destruction s'est achevée mi-mai pour un total de 24 bâtiments. Elle a été réalisée par des salariés de la société Brunel Démolition, filiale du groupe Colas.

Le 02 Juillet 2014, après-midi, l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) a rendu publique un rapport en date du 17 Avril 2014 qui fait froid dans le dos.
Lien vers le rapport de l'IRSN : http://www.irsn.fr/FR/expertise/avis/Do ... platre.pdf

À la lumière de ce rapport qui analyse le protocole de démolition des bâtiments, il apparaît clairement qu'il y a eu mise en danger des travailleurs et des riverains ainsi qu'un non-respect de l'environnement.

Dans ce rapport particulièrement accablant, l'IRSN accuse Placoplâtre d'avoir retenu une méthodologie incapable de détecter les contaminations à l'uranium du Fort et "d'écarter la présence d'une contamination résiduelle susceptible de générer une exposition interne par inhalation ou ingestion involontaire des travailleurs".

L'IRSN estime ne pas être "en mesure de se prononcer sur le bienfondé de l'approche retenue pour prévenir des risques d'exposition des travailleurs et du public". Elle enfonce le clou en précisant qu'il n'y a eu "aucune évaluation des risques d'exposition interne, ni de disposition opérationnelle particulière qui permettrait de le prévenir".

Nous avons une pensée attristée pour les travailleurs qui ont participé à cette première campagne de démolition, à eux ainsi qu'à leurs familles. Nous avons également une pensée pour les usagers de la promenade de Dhuis qui passe juste en contrebas du Fort de Vaujours.

Il convient de signaler que Placoplatre a organisé des visites du chantier pour des élus du secteur dont certains ont pu assister en direct à la destruction de bâtiments.

L'IRSN ajoute qu'il n'y a eu "aucune disposition de protection particulière visant à éviter la dissémination des poussières dans l'environnement lors des travaux" avant d'affirmer que le dossier de Placoplatre ne "permet pas d'apprécier le caractère probable ou non d'une contamination des bâtiments selon leur usage passé".

De Mars à mi-mai 2014, Placoplatre a donc mis en danger la santé d'autrui. Daté du 17 Avril 2014, le rapport de l'IRSN n'aura même pas été pris considération. Les destructions se poursuivront pendant plus d'un mois.

Malgré nos avertissements incessants et nos demandes répétées, les préfets de Seine-Saint-Denis et de Seine-et-Marne, n'ont rien fait pour faire cesser cette campagne, bien au contraire.

Le 2 juillet 2014, quelques heures seulement avant de la publication officielle du rapport de l'IRSN, la préfète de Seine-et-Marne, Nicole Klein, a fini par annoncer qu'il n'y aurait plus de nouvelles démolitions tant que Placoplatre n'aura pas mis en œuvre un protocole validé par l'Autorité de Sûreté Nucléaire.

Cette déclaration a été faite lors de la première réunion de la Commission de Suivi de Site du Fort de Vaujours. Dans les mois qui viennent, Placoplatre désire procéder à la destruction de 211 bâtiments supplémentaires. Ces démolitions futures sont censées être encadrées par le travail de cette commission.

Que peut-elle dire aux travailleurs ainsi qu'aux riverains du Fort dont la santé est mise en danger et qui sont peut être déjà contaminés par un mal intérieur qui se déclarera dans plusieurs années sous la forme de cancers ???

Que penser de ces préfets qui, lors de la première réunion de cette commission, ont laissé Placoplatre affirmer que sa campagne de destruction s'était parfaitement déroulé ? Et pourquoi ont-ils fait en sorte que le rapport de l'IRSN ne soit jamais évoqué ???.

Que penser de ces préfets, qui ont pipé tous les dés de cette commission en n'invitant pas toutes les associations du collectif "Sauvons la Dhuis" et en refusant l'expertise indépendante de la CRIIRAD (Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité) pourtant partie prenante de ce dossier depuis plus de 13 ans ???

Tout a été mis en œuvre pour qu'il n'y ait aucun débat contradictoire !!!
Notre communiqué du 19 Juin 2014 : http://sauvons.dhuis.fr/post/2014/06/19 ... %80%99Etat

Lire le communiqué de presse de la CRIIRAD en date du 26 février 2014 : http://www.criirad.org/actualites/dossi ... v-2014.pdf

Ces agissements inacceptables portent un coup terrible à la crédibilité des services de l'État, ainsi qu'au fondement démocratique de notre nation. Ils laissent présager du pire. Nous demandons au Préfet de la Région Ile de France de reprendre en personne la direction de cette commission et fasse enfin respecter l'État de droits.

Le collectif "Sauvons la Dhuis" exige toujours la levée immédiate du secret défense sur les activités du Commissariat à l'Énergie Atomique sur le fort de Vaujours de 1955 à 1997 ainsi que l'abandon définitif et immédiat du projet d'exploitation du site par la société Placoplatre, filiale du Groupe Saint-Gobain.

Le collectif SAUVONS LA DHUIS - http://sauvons.dhuis.fr
SIGNER LA PÉTITION EN LIGNE SUR CHANGE.ORG A L'ADRESSE SUIVANTE : http://www.change.org/FortdeVaujours
Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/sauvonsdhuis
Restez connecté avec nous sur Twitter : https://twitter.com/sauvonsdhuis
Nature Environnement 77
Villevaudé... Demain
Les Abbesses de Gagny-Chelles
Environnement 93
UNION DES FAMILLES LAÏQUES DE MARNE ET CHANTEREINE (UFAL)
Les Amis de Carnetin
AJT Rando
Marne et Gondoire à Vélo
La discussion continue ailleurs
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Consommateurs pas cobayes

Message non lupar Jumbofan » 12 Juil 2014 00:31

LETTRE-INFO N°2 - OGM / ROUNDUP : 4 GRANDES NOUVELLES

Image



Le 11 juillet 2014
Bonjour, chères amies, chers amis, co-signataires de la pétition « Consommateurs pas cobayes! »,

Pétition qui, comme annoncé dans la page spéciale http://bioconsomacteursprovence.com/act ... ition.html arrive au terme de sa Phase 2 avec environ 120 000 signataires, dont vous êtes.

1° GRANDE NOUVELLE : REPUBLICATION DE L’ÉTUDE sur « L’ANALYSE TOXICOLOGIQUE À LONG TERME DE L’HERBICIDE ROUNDUP ET D'UN MAÏS OGM (NK603) TOLÉRANT À CET HERBICIDE » de l'équipe du Pr Séralini et al.
Vous avez appris, en suivant les informations de la presse nationale et/ou en suivant les actualités de la page facebook spéciale https://www.facebook.com/moratoireOGMpesticides que l'étude de l'équipe du Pr Gilles-Eric Séralini (qui avait été dépubliée de la Revue Food and Chemical Toxicology) vient d'être republiée dans la Revue internationale Environmental Sciences Europe ce qui constitue un événement de grande importance !
Pour mieux vous en rendre compte, lisez le remarquable dossier de presse du CRIIGEN retraçant l'historique des tentatives de discrédit aussi nombreuses qu'inacceptables voire scandaleuses intervenues depuis Septembre 2012 (date de la première publication) sur http://bioconsomacteursprovence.com/ima ... I-2014.pdf
Cette republication est un élément déterminant pour la bonne recevabilité de notre demande collective de moratoire sur l'importation des OGM et du Roundup, qui s'appuie essentiellement sur les résultats de cette étude très alarmante en matière de santé publique.


2° GRANDE NOUVELLE : LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE ET À 5 MINISTRES CONCERNÉS

C'est donc dans les meilleures conditions que nous avons pu formuler notre demande au travers d'une "lettre ouverte" adressée au chef du gouvernement ainsi qu'individuellement aux cinq autres ministres concernés, eu égard aux responsabilités de leurs fonctions.
Cette lettre, dont vous pouvez prendre connaissance sur http://bioconsomacteursprovence.com/ima ... UVERTE.pdf a volontairement utilisé une formulation a la fois simple, courte, et précise, de façon à entraîner une réponse de même nature !
Sa lecture laisse clairement comprendre que cette demande est en réalité une exigence, dictée par la légitime préoccupation de notre santé.
Nous vous tiendrons informés des suites.


3° GRANDE NOUVELLE : APPEL À DON DU CRIIGEN « POUR SOUTENIR UNE SCIENCE AU SERVICE DE LA SANTÉ PUBLIQUE »

Comment terminer ce message à votre intention sans renouveler notre reconnaissance au CRIIGEN pour la préciosité de ses alertes, en commençant par lui apporter notre soutien de citoyens - y compris financièrement - pour lui permettre de continuer ses travaux de recherches en totale indépendance des sociétés multinationales agroalimentaires dont la préoccupation majeure se situe, de toute évidence, au niveau de leurs profits et non au profit des consommateurs, et cela, hélas, au détriment de la santé publique.
Il est ici précisé que le CRIIGEN a le souci d'utiliser le plus possible les méthodes dites « alternatives » de recherche et d'expérimentation n'utilisant plus les animaux de laboratoire.


Répondons donc à l'APPEL à don du CRIIGEN "pour soutenir une science au service de la santé publique" sur http://www.criigen.org/actualite/46/dis ... e-publique


4° GRANDE NOUVELLE : POURSUITE DE LA MOBILISATION EN CAS DE REFUS. OBJECTIF 1 MILLION DE SIGNATURES

Après plus d'un an de mobilisation notre détermination doit rester intacte. Elle doit nous permettre, en cas de besoin, c'est-à-dire en cas de fin de non recevoir des pouvoirs publics, de passer à une Phase 3 dont l'objectif serait de recueillir parmi nos concitoyens consommateurs UN MILLION DE SIGNATURES !
Cette éventualité ne serait pas du tout déraisonnable, puisque 80% des Français se disent favorables au principe du moratoire sur les OGM.
De ce fait, bien qu'en veilleuse, nous n'avons pas fermé la
page http://bioconsomacteursprovence.com/act ... ition.html et le compteur des signatures peut continuer à tourner.


QUELQUES RECOMMANDATIONS COLLECTIVES

• Continuez à vous tenir régulièrement informés des actualités OGM / pesticides surhttps://www.facebook.com/moratoireOGMpesticides
• Pensez à diffuser dans votre entourage ce courriel, ou seulement le résumé des récents éléments importants, inscrit dans l'encadré au bas de ce message.
• N'hésitez pas à nous contacter par courriel ou téléphone, pour toute question, suggestion, ou proposition de coopération.

• Et restons prêts à agir à nouveau tous ensemble, encore plus fortement, si nous n'obtenons pas satisfaction dans les prochaines semaines.

Encore merci à toutes et tous d'avoir contribué à atteindre et même, à dépasser, le premier objectif annoncé des 100 000 signatures.
Solidairement et cordialement,

Bernard Astruc
coordinateur national de la campagne "Consommateurs pas cobayes!"
mail contact@consommateurspascobayes.fr
fixe 04 94 73 70 65
mobile 06 70 51 06 48

DERNIÈRE LIGNE DROITE JUSQU’À L'OBTENTION DU MORATOIRE :
Continuez à signer, diffuser, partager la Campagne nationale«Consommateurs pas cobayes!»
Site http://bioconsomacteursprovence.com/act ... ition.html
Facebook https://www.facebook.com/moratoireOGMpesticides
Version papier téléchargeable sur http://bioconsomacteursprovence.com/ima ... re-OGM.pdf
déjà plus de 100 000 signatures - objectif 200 000 - ou plus - et au plus vite !

OGM - ROUNDUP : GRANDES NOUVELLES !
• L'étude de renommée mondiale du Pr Gilles-Eric Séralini et de son équipe de chercheurs du CRIIGEN (Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le GENie génétique) surL’ANALYSE TOXICOLOGIQUE À LONG TERME DE L’HERBICIDE ROUNDUP ET D'UN MAÏS OGM (NK603) TOLÉRANT À CET HERBICIDE a été republiée le 23 juin 2014 dans la Revue internationale Environmental Sciences Europe.
• Lire le COMMUNIQUE DE PRESSE sur http://bioconsomacteursprovence.com/ent ... bliee.html
• Lire le DOSSIER DE PRESSE retraçant l'historique des tentatives de discrédit aussi nombreuses qu'inacceptables voire scandaleuses intervenues depuis Septembre 2012 (date de la première publication) sur http://bioconsomacteursprovence.com/ima ... I-2014.pdf
• Lire l'article édifiant de GE Séralini et al. Conflits d’intérêts, confidentialité et censure dans l’évaluation des risques pour la santé - L’exemple d’un herbicide et d’un OGM
• Faire un DON pour soutenir une science au service de la santé publique ! http://www.criigen.org

• Consommateurs pas cobayes! a écrit au Premier ministre (et aux 5 ministres concernés) uneLETTRE OUVERTE pour demander un MORATOIRE sur l'importation des OGM et du Rounduphttp://bioconsomacteursprovence. ... UVERTE.pdf à diffuser largement !

SOYEZ BIO-ACTIF ! RELAYEZ CES INFORMATIONS AUTOUR DE VOUS ! MERCI.

contact - coopération :
Bernard Astruc
coordinateur national de la campagne "Consommateurs pas cobayes!"
mail contact@consommateurspascobayes.fr
fixe 04 94 73 70 65
mobile 06 70 51 06 48
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

NON À LA FERMETURE D'UN SERVICE QUI SAUVE NOS ENFANTS

Message non lupar Jumbofan » 16 Juil 2014 16:25

theo est parti

ImageFabrice BLANCHARD

15 juil. 2014 — Bonjour a tout les signataires

Theo nous a quitté le 6 juillet dernier, et nous a laissé son combat, celui de la non fermeture de son unité a garche, donc le combat continue pour les associations "os.theo.sarcome et ametist" et tout les autres , 75.000 signatures ne suffise pas, le minimum c est 100.000 pour être vu et pris au sérieux.
Alors on signe et on partage! !!!!
Fabrice le papa d une nouvelle étoile.
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Sauvons le Savon de Marseille !

Message non lupar Jumbofan » 16 Juil 2014 18:11

MISE À JOUR SUR LA PÉTITION
Écrivez au Gouvernement pour soutenir le Savon de Marseille !

Image

Image

Adrien SERGENT Marseille

16 juil. 2014 — Il y a 8 mois de cela, grâce à votre formidable mobilisation citoyenne, tous ensemble nous avons réussi à obtenir deux belles victoires pour l'économie de notre région et la préservation de la culture provençale : la première est la sauvegarde de l'une des dernière savonneries provençales le "Fer à Cheval" qui était en redressement judiciaire et a trouvé un repreneur assurant ainsi l'avenir de l'usine, la deuxième victoire est le vote de la loi de l'IGP ayant vocation à protéger le nom Savon de Marseille des contre-façons et de la concurrence déloyale d'entreprises étrangères ne respectant pas la recette du Savon.

Si aujourd'hui le Fer à Cheval est bel et bien définitivement sauvé, le repreneur ayant même des projets d'investissements pour rénover et développer le site industriel, la concrétisation de l'indication géographique protégée (IGP) est elle bien plus tardive, sa mise en place n'a toujours pas eu lieu ! En effet, le projet de loi a été voté mais le Gouvernement n'a toujours pas promulgué le décret d'application de l'IGP ni terminé d'inclure officiellement le Savon de Marseille dans la liste des IGP !

Après tous ces mois d'attente le temps presse ! Il est essentiel que le Gouvernement promulgue le décret d'application pour l'IGP le plus rapidement possible, c'est une question de survie économique pour les savonneries provençales qui doivent lutter contre des contre-façons d'entreprises étrangères qui usurpent le nom de Savon de Marseille sans en respecter ni l'histoire ni la qualité.

Pour essayer de provoquer un sursaut citoyen et de pousser le Gouvernement à agir rapidement, les savonneries provençales et l'Union des Professionnels du Savon de Marseille ont mis en place un site internet contenant un documentaire expliquant le processus de fabrication du Savon de Marseille ainsi qu'une page de soutien où l'on peut écrire à la Ministre de l'Artisanat afin de l'inciter à publier le plus rapidement possible le décret d'application de l'IGP.

Le site internet est disponible via le lien suivant : http://www.savondemarseille-lewebdoc.co ... tiens.html

Nous avons besoin de vous ! Votre mobilisation est essentielle pour faire pression sur le Gouvernement afin qu'il mette enfin en application la loi ! La situation est urgente les savonneries provençales ont besoin de votre aide pour résister à la concurrence déloyale d'entreprises étrangères peu scrupuleuses de la recette du Savon de Marseille !

Déjà plus de 1 000 citoyens ont écrit au Gouvernement, vous aussi écrivez lui un mot afin de le presser d'agir pour le Savon de Marseille !

Pour soutenir le Savon de Marseille, écrivez au Gouvernement pour lui demander de mettre en application l'IGP le plus rapidement possible !

Envoyez votre message au Gouvernement via le lien suivant et n'hésitez pas à faire partager la page autour de vous : http://www.savondemarseille-lewebdoc.co ... tiens.html

Merci d'avance pour votre aide !

Adrien Sergent
Initiateur de la pétition "Sauvons le Savon de Marseille"


http://www.savondemarseille-lewebdoc.com/index.html
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Pétitions diverses

Message non lupar Berurix » 17 Juil 2014 09:53

PÉTITION À L’ATTENTION DE CARREFOUR

http://citizengo.org/fr/9241-le-retrait ... religieuse

Carrefour : retrait de toute publication incitant à la violence religieuse

Alors que l'État laïc prétend lutter contre toute démonstration d'appartenance religieuse, il est à peine croyable de constater qu'aujourd'hui on puisse se procurer le manuel du parfait djihadiste comme on trouverait des pots de yaourts dans certaines grandes surfaces commerciales.

Mais pourtant voilà que tous les Carrefour de la région parisienne, notamment, fêtent le Ramadan en installant de grands bacs pleins des éditions Al Bouraq, qui diffusent les classiques de l'Islam sunnite, malékite et salafiste, incluant le livre du Djihad.

"La Voie du Musulman" (du cheikh saoudien Abu Bakr el Jazâïrî ) rappelle le devoir d'éradiquer toutes les religions non musulmanes, et au moyen de toutes les armes d'attaque nécessaires. Est prescrite aussi la lapidation des époux volages et des homosexuels.

Quant à l'imam Nawawi dans "les Jardins des Saints" , il veut répandre dans le monde entier le combat pour l'Islam et la pratique de l'esclavage.


Et voilà de quoi "CARREFOUR" se fait le publicitaire !

CARREFOUR promoteur de la violence et de la haine contenues dans les incitations à une guerre religieuse qui est tout sauf sainte.

CARREFOUR prêt à tout pour augmenter ses bénéfices du rayon librairie.

CARREFOUR sans scrupule envers les répercussions de sa complicité.

CARREFOUR guidé par le seul profit !

Aujourd'hui,

Nous demandons amicalement à CARREFOUR de retirer de ses rayons toute incitation à la violence religieuse.

Nous demandons fermement à CARREFOUR le respect de la laïcité, qui permet à chacun de vivre ses convictions sans menaces.

Nous demandons clairement à CARREFOUR de retirer de ses rayons toute publication qui incite au racisme religieux et à l'intolérance.

Nous demandons à CARREFOUR de publier une charte de déontologie vis-à-vis des consommateurs, qui se sentent agressés par une politique du tout-profit.

CARREFOUR est un des fleurons de nos enseignes et nous regretterions de ne pouvoir lui continuer notre clientèle et d'avoir à boycotter sa marque.
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2129
Inscrit le: 31 Mai 2011 00:33

Suite du combat d'Emmanuel Giboulot

Message non lupar Jumbofan » 28 Juil 2014 17:07

Image

Les banquiers veulent du vin bio !

Vous vous souvenez d'Emmanuel Giboulot, viticulteur en biodynamie, qui a été condamné à 500 euros d’amende pour avoir refusé de traiter sa vigne avec des pesticides ?

Une mobilisation payante !

Vous avez été plus de 500 000 à signer la pétition de soutien à Emmanuel Giboulot. Et vos efforts, ainsi que la mobilisation du viticulteur lui-même et du tissu associatif local ont porté leurs fruits : cette année, la zone d’épandage prévue par l’arrêté préfectoral en Côte d'Or ne représente plus qu'un quart de la zone ciblée il y a un an. (Le domaine d’Emmanuel Giboulot en est exclu).

Surtout, l’administration a repris l’argumentation développée par Emmanuel lors du procès, à savoir qu’il fallait prendre une décision commune par commune, et ne traiter qu'en dernier recours si l’on constatait une contamination réelle de la vigne. Vous pouvez consulter l’arrêté préfectoral de 2014 pour la Côte d’Or ici.

Quelque chose a changé depuis le procès et la pétition : c’est la possibilité de débattre des choix posés par les viticulteurs. Même s’il existe encore des désaccords sur la manière de lutter contre la flavescence dorée et sur les développements de la vigne en Bourgogne, une chose est sûre : les épandages ne seront plus imposés de manière systématique en Bourgogne ! Il faut donc une fois encore féliciter notre vigneron pour son choix courageux qui, à l’époque, n’avait rien d’évident : il a privilégié la santé du consommateur à la protection de sa vigne en s’attirant les foudres de ceux qui craignaient pour leur propre domaine.

Car avant d'en venir à la conférence du 26 juin dont je vais vous parler, il faut bien avoir en tête deux choses :

Dans le monde viticole (et agricole en général), la question des pesticides divise terriblement, et malgré l’immense soutien populaire en faveur d’Emmanuel Giboulot, les professionnels de la vigne ne sont pas tous d’accord pour limiter les épandages de pesticides, loin de là.

L’épidémie de flavescence dorée, malgré la peur panique qu’elle a provoqué – parce qu’elle rappelle l’épidémie de phylloxéra qui, au XIXe siècle, avait ruiné une partie de la viticulture française (dans le Bordelais) – n’est pas la seule inquiétude majeure des vignerons. En effet, le secteur traverse une grave crise dont les consommateurs ne se rendent pas toujours compte, et les grandes régions viticoles comme la Bourgogne ne sont pas épargnées.

Le prix de la terre

Le 26 juin dernier, donc, l’IPSN était invité à Beaune pour une conférence sur la filière viticole organisée par la Caisse des Dépôts et le cabinet Lem3n.

Parmi les orateurs présents, on comptait surtout des personnalités du monde juridique et financier : c’était un parterre de banquiers spécialisés dans le vin, de notaires, d’experts-comptables, de consultants et d’organismes de financements publics comme les SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural).

La raison de ce choix s’est avérée rapidement évidente : depuis 1990, le prix du foncier en Bourgogne a été multiplié par six alors que le prix de la bouteille est resté beaucoup plus stable. En 2014, l’angoisse principale du vigneron est de savoir s’il va pouvoir continuer son activité, ou, lorsqu’il prend sa retraite, s’il pourra la transmettre.

Ici, on parle de viticulture familiale. Ce sont des domaines de huit hectares en moyenne (dans le département de la Côte d’Or) tenus par des familles depuis des générations, qui s’inquiètent d’abord du climat, des maladies, et de savoir s’ils vont ou non pouvoir payer leurs impôts. Or depuis quelques années, une grave crise a frappé le secteur agricole, à cause du mauvais temps – il a grêlé ces trois dernières années sur certains domaines ! –, de l’augmentation du prix de la terre lié à la spéculation sur les marchés agricoles internationaux, et au rachat de domaines par des investisseurs étrangers.

L’état de tension dans lequel se trouvent les viticulteurs, qui chaque année remettent leur gagne-pain et le travail de toute leur vie en jeu, est inimaginable pour quelqu’un qui n’est pas du sérail.

Malgré tous les progrès techniques dont la viticulture a bénéficié ces dernières décennies, la condition du vigneron n’a fait qu’empirer en raison du prix du foncier et de la pression fiscale exercée sur les domaines. Résultat : l’épouvantail du viticulteur, son ennemi premier, c’est l’investisseur étranger ou l’intervention de l'administration (la SAFER) dans la reprise de son domaine. On comprend cette crainte : un domaine, c’est une passion familiale partagée, le travail cumulé de plusieurs vies et la construction d’un savoir-faire précis. Comment, dans ces conditions, ne pas craindre de voir ce patrimoine défiguré par un investisseur (étranger ou non) pour qui le domaine viticole ne serait qu’une « danseuse » ?

L’importance du terroir

Ce contexte explique que la question des pesticides et de la santé du consommateur paraisse secondaire, et les organisateurs de cette conférence, tout en l’incluant dans leur programme, avaient soigneusement évité d’en faire la question centrale des débats.

Et finalement, c’est un financier qui est revenu sur le sujet ! Il a estimé que la viticulture devait évoluer et prendre en compte les demandes des consommateurs, car ce qui fait la valeur d’un domaine aujourd’hui ce n’est plus sa seule appellation (qui dépend surtout du terroir) mais aussi le soin apporté par les professionnels de la vigne à la qualité de leurs produits.

Cet aspect est d’autant plus important que la concurrence dans le domaine viticole est de plus en plus forte dans le monde. En clair, la seule vraie voie de développement pour les viticulteurs bourguignons et même français, c’est de proposer un vin bio de qualité et de pratiquer une viticulture la plus respectueuse possible des terroirs. C’est toute la filière qui doit changer ses habitudes, à commencer par les pépiniéristes. Selon Claude Bourguignon, le problème de la flavescence dorée et des maladies de la vigne vient d’abord du clonage des vignes, pratique très répandue qui affaiblit la qualité des pieds. Et aujourd’hui ne résistent bien aux maladies que les vieux pieds de vignes, qui ne sont pas des clones ! Il ajoute qu’il faut développer une viticulture scientifique qui n’utilise pas simplement des techniques mais la science et qui prenne en compte la complexité et la richesse des terroirs.

Toutefois, en Côte d’Or, les viticulteurs ont pris conscience du problème. 12 % des vignes y sont cultivées en bio, ce qui est nettement mieux qu’ailleurs, et le mouvement semble s’intensifier, ce dont on ne peut que se réjouir.

Et la santé du consommateur dans cette histoire ?

Rappelons-nous toujours ce qu'explique le Pr Henri Joyeux : l’agriculteur est le premier acteur de la santé et rien ne sert de faire attention à ce que l’on mange si les produits que nous prenons sont toxiques. Or le vin, faut-il le rappeler, est bon pour la santé s’il est pris en quantité raisonnable (un ou deux verres par jour) dans le cadre d’une alimentation de qualité comme la diète méditerranéenne conseillée par le Dr Michel de Lorgeril.

À votre santé !

Augustin de Livois

Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Pétitions diverses

Message non lupar avechelice » 29 Juil 2014 00:18

Salut,

Quelqu'un peut t-il m'indiquer un endroit (site webb de préférence) ou l'ont peut faire une pétition pour qu'il n'y aie plus de pétitions ? :mrgreen:

A+
Avatar du Gaulois
avechelice
 
Messages: 1210
Inscrit le: 09 Nov 2011 19:29

Re: Pétitions diverses

Message non lupar Jumbofan » 29 Juil 2014 00:22

avechelice a écrit:Salut,

Quelqu'un peut t-il m'indiquer un endroit (site webb de préférence) ou l'ont peut faire une pétition pour qu'il n'y aie plus de pétitions ? :mrgreen:

A+

Si elles vous dérangent il vous suffit de ne point les lire.
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Pétitions diverses

Message non lupar alain deloin » 29 Juil 2014 00:36

c'est bien les pétitions, ça permet de plussoyer et puis pas obligé d'être concerné par tous les sujets.
on pourra toujours faire une pétition en faveur des pétitions en général.
on a le droit de manifester ou de faire grève, on doit donc avoir le droit de pétitionner comme bon nous semble.
Avatar du Gaulois
alain deloin
 
Messages: 667
Inscrit le: 20 Mai 2011 09:42

Lutte contre le cancer des enfants

Message non lupar Jumbofan » 05 Août 2014 03:36

Image

C'est l'été, mais les cancers & maladies rares de l'enfant ne prennent pas de vacances ! C'est pourquoi, avec l'aide de DECAUX (afficheur n°1 en France, qui nous offre 2500 emplacements abribus), de la Fondation Flavien & d'une société mécenne qui financent l'achat des affiches (vos dons étant à 100% dédiés à la recherche), EVA POUR LA VIE lance une CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION sur les cancers de l'enfant. Et nous vous proposons de jouer un rôle important pour nous aider dans ce combat !


AFFICHEZ VOTRE SOLIDARITE ENVERS LES ENFANTS ATTEINTS DE CANCERS : FAITES UN "SELFIE POUR LA VIE"

Image

Vous aussi, prenez-vous en photo (ainsi que vos proches) devant l'une des 2500 affiches EVA POUR LA VIE & adressez la nous par mail à contact@evapourlavie.com.

Cliquez ici pour obtenir la liste des emplacements en France (google map) https://mapsengine.google.com/map/edit? ... yQM0v3e8J4
Dans des dizaines de villes ....

Pas d'affiche près de chez vous ?
Pas de problème, vous pouvez l'imprimer ! http://www.evapourlavie.com/client/docu ... 14_183.pdf

CES SELFIES SERONT DIFFUSES - avec ceux des nombreuses personnalités (musique, théâtre, tv, sport...) qui nous suivent, sur notre site internet !
Près de 30% des enfants diagnostiqués d'un cancer décèderont de leur maladie.
Ce taux ne progresse quasiment plus depuis 15 ans. La recherche EPIDEMIOLOGIQUE (pour tenter de PREVENIR) et BIOLOGIQUE (indispensable pour développer des traitements adaptés) dédiées à l'enfant sont délaissées par l'Etat. Pourtant, des projets de recherche ambitieux existent. Par ailleurs, la recherche ne peut se limiter à des "essais cliniques" souvent randomisés (= tirage au sort), sachant que de nombreux cancers pédiatriques, spécifiques, demandent des traitements individualisés.

Le "Plan Cancer" ne prévoit aucun financement dédié aux cancers de l'enfants. GARANTIR PAR LA LOI le financement de la recherche & l'amélioration des conditions de traitement des enfants atteints de cancers serait à la fois moral et efficace, tant au niveau humain qu'économique !

----

- ADHEREZ // FAIRE UN DON (défiscalisé à 66%) pour la recherche sur les cancers pédiatriques.
Nous sommes à 100% bénévoles. 100% de vos dons sont reversés à des programmes de qualité. En attendant que l'Etat prenne ses responsabilités ...

- Continuez à signer et faire signer notre pétition
pour le financement de la recherche, l'individualisation des traitements et l'amélioration des conditions de traitement des enfants atteints de cancers & maladies rares

- N'oubliez pas d'AIMER nos pages FACEBOOK , TWITTER et CHANGE.ORG :-)

Facebook
Twitter


http://tracking.adelysnet.fr/nl/62/06n3h.html?[[UNSUB_PARAMS]]
Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1085
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

...
 
PrécédentSuivant

Retour vers SOCIETE

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 10 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->