Un Boeing ukrainien s'écrase en Iran,176 morts

Re: Un Boeing ukrainien s'écrase en Iran,176 morts

Message non lupar AFox » 27 Jan 2020, 19:30

Dany7 a écrit:On sait que l'appareil a été abattu par un missile.
Quelles autres questions seraient encore à poser ?

S'agissant de l'avion ukrainien, et que l'appareil n'est pas si petit que ça, je serais curieux moi aussi de connaître la chronologie du crash.

Quelles sont les parties susceptibles de faire tomber l'avion par l'action du missile ?
- un moteur touché et partiellement détruit suivi d'un incendie par suite des pertes de pétrole au droit de ce même moteur ? Mais l'avion continue cependant à voler avec l'autre moteur ?
- la partie cockpit touchée et l'équipage rendu inopérant et/ou une partie de l'électronique (non blindée comme sur les avions militaires) rendue HS ? Les servo-moteurs devenus libres de manœuvres incontrôlées ?
- une partie de la voilure avant (ailerons ?) ou plan fixe arrière, endommagée au point de rendre l'avion non pilotable ?

Ceux des G présents sur cette messagerie, qui ont connaissance d'un retour d'expérience sur ce sujet, pourraient-ils nous éclairer ?
AFox
 

...
 

Re: Un Boeing ukrainien s'écrase en Iran,176 morts

Message non lupar limacharlie » 27 Jan 2020, 22:39

Il y a un précédent récent, c'est le MH70, dégommé par un missile russe.
A ce que l'on sait, les missiles anti-aériens sont programmés pour péter vers l'avant, de manière à ce que la grenaille s'incruste grâce à la vitesse de l'avion.
Le triple 7 s'est coupé en deux.
De toutes façons, ceux qui conçoivent missiles le font pour dégommer l'avion.
limacharlie
 
Messages: 1727
Inscrit le: 07 Août 2011, 08:41

Re: Un Boeing ukrainien s'écrase en Iran,176 morts

Message non lupar AL40 » 22 Juin 2020, 23:25

Avion ukrainien: l'Iran enverra les boîtes noires en France «dans les prochains jours»

Les boîtes noires de l'avion ukrainien abattu par erreur en janvier par l'Iran au-dessus de Téhéran seront envoyées à la France «dans les prochains jours», a affirmé lundi le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/avio ... s-20200622
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

Re: Un Boeing ukrainien s'écrase en Iran,176 morts

Message non lupar AL40 » 13 Juil 2020, 19:21

Crash d'un Boeing ukrainien en Iran : une erreur de réglage de radar à l'origine du drame, selon un rapport iranien

Une "erreur humaine". Le mauvais réglage d'un radar militaire est l'"élément clef" à l'origine du crash du Boeing ukrainien abattu le 8 janvier près de Téhéran, selon un rapport de l'Aviation civile iranienne (CAO), présenté comme un "rapport sur les faits" et non comme le rapport final de l'enquête.

"Il y a eu un manquement dû à une erreur humaine dans le suivi de la procédure" d'étalonnage d'un système radar ayant induit une "erreur de 107 degrés" dans le système en question, ne permettant plus d'appréhender correctement la trajectoire des objets dans son champ, indique ce rapport publié samedi 11 juillet. Cette faute initiale "est à l'origine d'une chaîne dangereuse [d'événements] qui bien sûr aurait pu être maîtrisée si d'autres mesures avaient été prises".

Selon le document de la CAO, d'autres erreurs ont eu lieu dans les minutes qui ont suivi. La CAO note qu'en dépit des informations erronées dont il disposait sur la trajectoire du vol, l'opérateur du système radar aurait pu identifier sa cible comme étant un avion de ligne, mais au contraire, il y a eu "mauvaise identification".

Le rapport note également que le premier des deux missiles tirés sur l'avion a été mis à feu par l'opérateur d'une batterie de défense "sans que celui-ci eut reçu de réponse du centre de coordination" dont il dépendait. Le deuxième missile a été tiré trente secondes plus tard en tenant compte "de la continuité de la trajectoire de la cible détectée", ajoute le rapport.

https://www.francetvinfo.fr/monde/iran/ ... 43395.html
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

Re: Un Boeing ukrainien s'écrase en Iran,176 morts

Message non lupar AL40 » 20 Juil 2020, 23:28

Boeing ukrainien abattu : les experts ont extrait les données d'une boîte noire (BEA)

Les experts ont débuté lundi leur travail d'extraction des données des boîtes noires du Boeing ukrainien abattu en janvier au-dessus de Téhéran, dans un laboratoire près de Paris, a annoncé le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français.

Dans un tweet, le BEA, qui fournit une assistance technique, affirme que les données de l'une des deux boîtes noires, le "Cockpit Voice Recorder" (CVR), qui enregistre les conversations entre pilotes et les bruits dans l'avion, "ont été téléchargées avec succès".

"Les données ont été remises à l'AAIB", le bureau d'enquête iranien, qui dirige l'enquête de sécurité dans laquelle le BEA agit comme prestataire techique.

La deuxième boîte noire, le "Flight Data Recorder" (FDR), qui relève tous les paramètres de vol (vitesse, altitude, régime des moteurs, trajectoire, etc.), a également été remise au BEA. L'organisme n'a pas à ce stade fait état de l'avancement des travaux la concernant.

Des membres du Bureau d'enquête américain, le NTSB, de Boeing, de l'Organisation de l'aviation civile internationale, du motoriste Safran et des bureaux d'enquête britannique, suédois et canadien assistent aux opérations, outre les Iraniens, selon le BEA.


"L'Ukraine attend avec impatience les résultats du décryptage des boîtes noires et le début du processus de négociation avec l'Iran", a salué sur Facebook le président ukrainien Volodymyr Zelensky, pour qui l'envoi des boîtes noires en France et leur analyse par le BEA français, à la "réputation impeccable", était "la bonne étape pour mener à bien l'enquête".

Le "groupe de coordination" des pays, dont des ressortissants sont morts dans le crash (Canada, Royaume-Uni, Ukraine, Suède et Afghanistan), a pour sa part dans un communiqué commun observé que la livraison des enregistreurs de vol au BEA était "attendue depuis longtemps et (...) qu'une étape en vue de compléter l'enquête de sécurité".

Il réitère également son appel à ce que l'Iran mène une enquête "complète, transparente et indépendante".

Les forces armées iraniennes ont reconnu le 11 janvier avoir abattu "par erreur" trois jours plus tôt le Boeing assurant le vol PS 752 d'Ukraine International Airlines entre Téhéran et Kiev, peu après son décollage de l'aéroport international de Téhéran.

Le drame a coûté la vie aux 176 personnes à bord de l'appareil, en majorité des Iraniens et des Canadiens, pour beaucoup binationaux.

Frappé d'un embargo américain, Téhéran avait immédiatement annoncé après le crash qu'il refusait d'envoyer aux Etats-Unis les boîtes noires, même si l'avion était de conception américaine.

Mais l'Iran ne dispose pas des moyens techniques permettant d'extraire et de déchiffrer les données des boîtes noires.

Après des passes d'armes diplomatiques entre le Canada et l'Ukraine, qui réclamaient que les boîtes noires soient envoyées à l'étranger pour analyse, le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français avait indiqué fin juin que l'Iran lui avait officiellement demandé son assistance technique pour réparer et télécharger les données des boîtes noires.

Peu de laboratoires dans le monde ont la capacité technique de remettre en état des enregistreurs endommagés pour pouvoir en extraire les données.

Le dernier rapport de l'Aviation civile iranienne, publié mi-juillet, a indiqué que l'"élément clef" à l'origine du drame était une "erreur humaine", à savoir le mauvais réglage d'un radar militaire suivi d'autres dysfonctionnements.

Les boîtes noires devraient contenir des informations sur les derniers instants de l'avion avant qu'il ne soit frappé par deux missiles sol-air et ne s'écrase.

Ce jour-là, les défenses aériennes de l'Iran étaient en état d'alerte élevé après le tir par la République islamique de missiles sur une base irakienne abritant des soldats américains destiné à venger le puissant général iranien Qassem Soleimani, tué dans une frappe de drone américaine à Bagdad le 3 janvier.

https://www.journal-aviation.com/actual ... -en-france
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

Re: Un Boeing ukrainien s'écrase en Iran,176 morts

Message non lupar AL40 » 21 Juil 2020, 12:36

La deuxième boîte noire, le "Flight Data Recorder" (FDR), qui relève tous les paramètres de vol (vitesse, altitude, régime des moteurs, trajectoire, etc.), a également été remise au BEA. L'organisme n'a pas à ce stade fait état de l'avancement des travaux la concernant.


Image
Le FDR (Flight Data Recorder) du Boeing 737-800 ukrainien abattu par l'armée iranienne le 8 janvier 2020. © BEA

https://www.aerobuzz.fr/breves-transpor ... par-liran/
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

Re: Un Boeing ukrainien s'écrase en Iran,176 morts

Message non lupar Pilotix » 21 Juil 2020, 12:49

On attend toujours les conclusions officielles de l'egyptair MS804 fourdroyé par un missile, mais le BEA ne moufte pas, c'est passé en pertes et profits et les bisounours de air machin journal gobent en laissant accroire que c'est un pb de maintenance récurrent qui a coulé l'airbus ou un feu d' Iphone !!!!...Mais dans le cas de cet accident vu que c'est un boeing ils devraient publier assez vite.
https://www.air-journal.fr/2019-04-03-c ... 11543.html
Bref, le BEA ne changera jamais. Aux ordres de la DGAC et des politiques. Il vient quand le procès 447 ?
Pilotix
 
Messages: 3969
Inscrit le: 08 Sep 2014, 10:18

Re: Un Boeing ukrainien s'écrase en Iran,176 morts

Message non lupar AL40 » 26 Fév 2021, 01:04

Boeing abattu au-dessus de Téhéran: l'Iran «ment», affirment des enquêteurs de l'ONU


Plus d'un an après avoir abattu, officiellement « par erreur », un avion d'Ukraine International Airlines au-dessus de Téhéran, les explications fournies par l'Iran ne convainquent pas les experts des Nations unies. Ils dénoncent une tentative pour dissimuler la vérité et s'interrogent sur le caractère accidentel des tirs de missiles à l'origine du crash.

Trois jours après le drame, l'Iran avait expliqué avoir pris le Boeing pour un missile américain, en pleine tension militaire avec les Etats-Unis après l'assassinat en Irak du puissant général iranien Qassem Soleimani. Sauf que des zones d'ombre demeurent. Et que Téhéran ne fait rien pour les dissiper. Pire : les explications des autorités iraniennes « ajoutent à la confusion » selon la rapporteure spéciale de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, Agnès Callamard, et le rapporteur sur la situation des droits de l'homme en Iran, Javaid Rehman, les deux experts indépendants chargés d'enquêter sur le drame.

Dans une lettre de 45 pages adressée en décembre au gouvernement iranien et tout juste rendue publique, ils démontent point par point la ligne de défense des autorités. L'unité des Gardiens de la révolution à l'origine des tirs a par exemple affirmé qu'elle n'avait eu que « 10 secondes » pour prendre sa décision. Faux répondent les enquêteurs, qui estiment que les militaires ont eu 45 secondes, sinon plus, pour réaliser qu'il s'agissait d'un avion civil. Un mauvais alignement des missiles serait également en cause. Mais l'Iran « n'a pas expliqué la raison de ce mauvais calibrage de radar, et pourquoi il a conduit à viser [le Boeing] ».

Pour Agnès Callamard, « les explications de l'Iran ne tiennent pas la route : elles sont pleines de contradictions et sont contredites par les faits et par les analyses techniques. […] J'ai interrogé des dizaines d'experts, des militaires à tous les niveaux. Et eux non plus ne comprennent pas pourquoi ces procédures basiques n'ont pas été suivies, que ce soit au niveau de l'approche visuelle ou de l'instruction sur les radars ».

Le 8 janvier 2020, deux missiles, à 30 secondes d'intervalle, ont touché le vol PS 752 d’Ukraine International Airlines, dont la carlingue s'est ensuite écrasée dans un champ près de Téhéran. 176 personnes ont été tuées : 169 passagers, en majorité des Iraniens et des Canadiens, ainsi que 9 membres d'équipages.

D'après les enquêteurs de l'ONU, si l'Iran redoutait une frappe américaine, elle aurait dû fermer son espace aérien. Si l'Iran l'avait fait, « 176 personnes n'auraient pas été tuées ». Au regard du droit international, l'Iran aurait ainsi manqué à son devoir de protéger le « droit à la vie » des victimes.

Mais la réaction des autorités après le drame interpelle également. L'Iran a mis trois jours avant d'admettre les tirs de missiles. Pendant ce temps, des bulldozers ratissaient sans ménagement le site du crash, « compromettant les tentatives de comprendre sa véritable cause ». L'Iran a également fait obstacle au rapatriement des corps des victimes canadiennes et menacé d'autres familles de victimes, érigées en « martyrs ».

Quant aux manifestations spontanées qui ont suivi partout dans le pays pour réclamer que toute la lumière soit faire sur les causes du drame, elles ont été durement réprimées. Des centaines de manifestants ont ainsi été arrêtés et interrogés, pendant que les services de téléphonie et internet étaient coupés. Les forces de sécurité n'ont pas hésité à tirer à balles réelles sur les manifestants, visant parfois « directement la tête ».

Au début du mois, un autre élément est venu jeter le trouble. Les médias publics canadiens ont révélé l'existence d'un enregistrement, attribué par CBC Radio Canada au ministre iranien des Affaires étrangères Mohamad Javad Zarif, dans lequel il laisse entendre que les tirs de missiles pourraient bien avoir été prémédités. La vérité sur le crash « ne sera jamais révélée » peut-on l'entendre dire. Les autorités « ne nous le diront pas, ni à personne d'autre, parce que s'ils le font, cela va ouvrir les portes du système de défense national, et ce n'est pas dans l'intérêt du pays ». Les services de renseignement canadiens n'ont pour le moment pas confirmé l'authenticité de l'enregistrement.

« Pourquoi l'Iran ment ? Instinctivement, on se dit que c'est parce qu'ils veulent cacher quelque chose, qu'il y a peut-être beaucoup plus grave », interroge Agnès Callamard. L'Iran a mené sa propre enquête. Au moins trois personnes auraient été interpellées par les autorités. Mais leurs identités n'ont pas été communiquées, ni même les raisons de leur arrestations. En avril 2020, un responsable religieux a même affirmé que « contrairement aux informations officielles, personne n'avait été arrêté » en lien avec le crash.

Les experts doutent que trois individus seuls puissent être responsables de la mort des 176 personnes à bord du vol PS 752. Pour Agnès Callamard, la liste des responsables est sans doute bien plus large. « C'est d'abord à l'État iranien de reconnaître sa responsabilité. Mais ce n'est pas vraiment ce que nous avons vu pour le moment. »


https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/2021 ... s-de-l-onu
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 782
Inscrit le: 30 Mai 2011, 22:21

...
 
Précédent

Retour vers Accidents aériens

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 9 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->
cron