Aviation et narcotrafic

Incidents , compagnies , constructeurs , voyages , vos questions ...

Aviation et narcotrafic

Message non lupar Berurix » 17 Jan 2021, 20:17

Afin de ne pas surcharger de trop de digressions le dossier Punta Cana déjà bien lourd, (il sera réanimé dans quelques mois !), un topic sur l'aviation et le narcotrafic avec pour commencer, un article sur un phénomène en pleine croissance :

Les trafiquants de drogue accros aux avions d’affaires

Depuis deux ans, en Amérique centrale s’opère une explosion de l’utilisation d’avions d’affaires par les trafiquants de drogue pour les États-Unis. Ils détrônent sous-marins et bateaux de pêche communément utilisés pendant des décennies pour transporter discrètement des cargaisons de fret illicite.

Au cours des cinquante dernières années de lutte contre le trafic de la drogue aux États-Unis, une vérité a prévalu : lorsqu’un moyen de transport est grillé, un nouveau émerge rapidement. Auparavant, les cartels transportaient essentiellement leurs drogues par des sous-marins et des bateaux de pêche. Les gardes côte américain ont mis un terme à cette filière. Depuis deux ans ce sont les avions privés qui ont pris le relais.

Le site « Aviation Safety Network » a dénombré entre 2015 et 2020, 56 avions d’affaires accidentés ou abandonnés par leurs propriétaires en Amérique centrale. Il n’y en a eu que 6 de 2015 à 2018, puis 19 en 2019 et 31 en 2020. Cette liste n’est que la partie visible d’iceberg, celui d’un trafic de stupéfiants endémique.

Initialement, les avions des trafiquants utilisaient le Mexique et le Honduras, jusqu’à ce que ces pays mettent en place des systèmes efficaces de surveillance de leur espace aérien. Maintenant, 90% de la cocaïne vendu aux États-Unis transite par le Guatemala. Les cartels de drogue colombiens, vénézuéliens et mexicains s’associent souvent pour d’importantes expéditions destinées aux USA via le Guatemala.

Cette nouvelle route traverse la « Laguna del tigre », la plus grande forêt tropicale d’Amérique centrale, d’une superficie supérieure à la moitié de celle de la France, et qui fut le berceau de la civilisation maya. Le département d’État guatémaltèque a constaté que les contrôleurs aériens étaient achetés par des trafiquants de drogue. Cette route aérienne est donc aujourd’hui difficile à bloquer avec à un accès direct à la frontière du Mexique.

En 2019, le record de saisie dans le « Laguna del tigre national park » au Guatemala a été de 1.700 kilos de cocaïne pure, l’équivalent de 160 millions de dollars.

Selon le Washington Post qui a enquêté sur cette évolution du trafic, cette industrie est assez riche pour abandonner des avions à un million de dollars (50 l’an dernier) et payer les pilotes jusqu’à 500.000 dollars par vol, compte tenu des risques qu’ils prennent.
En 2020, les forces guatémaltèques ont récupéré dix corps de pilotes tués lors d’atterrissages et décollages manqués et désactivé 16 pistes clandestines en terre.

Les avions sont souvent maquillés (immatriculation) et volent sans plan de vol, ou sous de faux plans de vol, en régime de vol à vue et à basse altitude afin de ne pas être repérés par les radars primaires (militaires), se poser et redécoller sur des pistes d’atterrissages sommaires et illégales, avions parfois volontairement incendiés pour enlever tout indice.

Image

Ils atterrissent au milieu de la nuit, feux et phares éteints, guidés par des drones éclairés et géostationnaires pour s’aligner et suivre un plan de descente jusqu’à une piste illégale, explique le Washington Post qui décrit un système de guidage utilisant 8 drones pour une approche et atterrissage par canalisation : 4 drones pour matérialiser le palier de décélération à 1.500 ft sol. Les 2 premiers en entrée du conduit espacés de 3 km en largeur, les 2 suivants au point de descente finale espacés de 1.000 m. À 800 ft sur un plan à 5% de descente, 2 drones espacés de 500 m et les 2 derniers en entrée de piste à 100 ft et espacés de 100 m.

Le marché de l’aérien aux USA est le plus important au monde, tant en termes de transport public qu’en aviation générale, où la moitié des avions d’affaires du monde y sont immatriculés. Ainsi, il existe 2.500 aéroports pour l’aviation d’affaires et privée dans ce pays continent. Dans la majorité de ces aérodromes, les formalités de police et de douane sont allégées, voire inexistantes.

En effet, les 330.000 pilotes de l’aviation générale américaine qui possèdent 200.000 avions, exercent un puissant lobby, notamment à travers l’Association des propriétaires et pilotes d’aéronefs (AOPA ou Aircraft Owners and Pilots Association.) pour la liberté de voyager sans contrainte, d’autant qu’il s’agit d’une frange aisée de la population. De plus aux USA, le pilote d’un avion privé, peut refuser à la police ou la douane de monter à bord. Des failles en matière de sûreté que les trafiquants ont su mettre à profit.

Ainsi un avion privé qui arrive d’Amérique centrale fait un stop à l’un de ces aéroports secondaires pour expédier les formalités d’entrée aux USA sans qu’il y ait de passager ou de marchandise débarqué. Plus un plein carburant pour se rendre dans la foulée dans un petit terrain isolé sans tour de contrôle, ce sont alors les pilotes qui font l’autocontrôle à la radio, ou ne la font pas.

Les narcos trafiquants utilisent des avions d’affaires en fin de vie qui ont perdu leur autorisation de vol en Amérique du nord à cause des normes de bruit de plus en plus restrictives, comme la norme 4, qui a accéléré le retrait de vieux jets d’affaires, même lorsqu’ils sont en parfait état de vol. Ils sont alors revendu pour pas grand-chose dans un pays d’Amérique du sud, notamment au Mexique. Par exemple, en 2020, un British Aerospace HS 125-700 de 38 ans d’âge a été vendu 345.000 dollars, alors qu’un appareil équivalent neuf coute plus de 50 millions de dollars. La moyenne d’âge des avions accidentés en 2020 est de 40 ans.

https://www.aerobuzz.fr/breves-aviation ... daffaires/
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2756
Inscrit le: 30 Mai 2011, 23:33

...
 

Re: Aviation et narcotrafic

Message non lupar volapied » 18 Jan 2021, 18:29

Pour suivre le fil info des narconews sur Aviseur International :
https://ns55dnred.fr

et plus précisément les articles phares liés à l’Aéronarcotrafic :
https://ns55dnred.fr/category/narcotraf ... rcotrafic/
volapied
 
Messages: 1335
Inscrit le: 28 Fév 2014, 19:55

Re: Aviation et narcotrafic

Message non lupar Berurix » 04 Juil 2021, 09:36

Trafic de stupéfiants : pour la première fois, un narco-drone a été saisi

Image
Mugin 4450 Vtol Long Flight Time High Payload Drone Carbon Fiber Version

Une dizaine de personnes ont été arrêtées à Orléans et en Espagne. Les enquêteurs pensent qu'ils testaient le transport par les airs de cannabis depuis le Rif marocain jusqu'aux plages andalouses.

Pour les enquêteurs de l'Office antistupéfiants (Ofast), les trafiquants - une dizaine de personnes arrêtées à Orléans et en Espagne - en étaient encore à la phase de test. Objectif : transporter par les airs plusieurs dizaines de kilos de résine de cannabis depuis le Rif marocain jusqu'aux plages de la Costa del Sol, à plus de 150 kilomètres au nord, à l'aide d'un drone.

Avec ses 5 mètres d'envergure, ses quatre rotors, ses sept heures d'autonomie et une vitesse de pointe de l'ordre de 170 km/h, le modèle découvert le mois dernier en perquisition dans une maison isolée de Vélez-Málaga en Andalousie, un Mugin 4 450 VTOL made in China, pouvait remplir ces conditions.

Pour le commissaire William Hippert, du service d'information, de renseignement et d'analyse stratégique de la criminalité organisée (Sirasco), cette saisie constitue une première.

"Jusqu'à présent, l'utilisation de drones par les malfaiteurs français se résumait à des parachutages de drogue ou de téléphones en prison ou pour sécuriser une zone de livraison, indique le commissaire. Des transports de drogue par drones ont été signalés au Maroc mais ça concernait de très courtes distances pour atteindre l'enclave espagnole de Ceuta."

https://www.lejdd.fr/Societe/Faits-dive ... si-4055857
"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." Georges Clemenceau
Avatar du Gaulois
Berurix
 
Messages: 2756
Inscrit le: 30 Mai 2011, 23:33

Re: Aviation et narcotrafic

Message non lupar Pilotix » 04 Juil 2021, 19:36

Il existe aussi ce site, très informé ^^
https://www.centpapiers.com/coke-en-sto ... or-bout-h/
Pilotix
 
Messages: 4041
Inscrit le: 08 Sep 2014, 10:18


Retour vers L'actualité aérienne

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : yawdumper et 23 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->
cron