Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar AL40 » 29 Oct 2018 11:03

PAKISJAYA, Indonésie (Reuters) - Un avion de la compagnie Lion Air avec à son bord 189 personnes s'est abîmé en mer lundi et a coulé, peu après avoir décollé de la capitale, Djakarta, ont annoncé les autorités indonésiennes.

Image
Le Boeing 737-8MAX immatriculé PK-LQP disparu

Le contact a été perdu avec l'appareil, un Boeing 737 MAX 8, qui assurait le vol JT610, treize minutes après le décollage, selon l'agence indonésienne de recherche et de sauvetage.

L'avion s'est écrasé à 15 kilomètres environ au large des côtes.

"Nous ne savons pas s'il y a des survivants (...) Nous espérons, nous prions, mais nous ne pouvons pas confirmer", a dit Muhmmad Syaugi, le directeur de l'agence.

Aucun signal de détresse n'a été reçu de l'avion, a-t-il ajouté.

Des téléphones portables et des gilets de sauvetage ont été retrouvés dans des eaux d'une profondeur d'environ 30 à 35 mètres près de l'endroit où le Boeing 737 MAX 8 a perdu contact, a-t-il déclaré.

"Nous y sommes déjà (avec nos navires, notre hélicoptère (...)", a déclaré Muhmmad Syaugi. "Nous essayons de plonger pour trouver l'épave."

Au moins 23 responsables gouvernementaux étaient à bord de l'avion, qui, selon un porte-parole de la navigation aérienne, a tenté de faire demi-tour juste avant de perdre le contact.

Edward Sirait, directeur général de Lion Air, a déclaré à la presse que l'avion avait eu un problème technique sur un vol reliant l'île touristique de Bali à Djakarta mais qu'il avait été "résolu conformément à la procédure".

Il a refusé de préciser la nature du problème mais a déclaré qu'aucun de ses autres appareils de ce modèle n'avait le même problème. Lion exploitait 11 Boeing 737 Max 8 avant le crash. La compagnie n'a pas l'intention d'immobiliser les autres au sol, a dit Edward Sirait.

Lion Air explique dans un communiqué que l'appareil avait été mis en service au mois d'août et que son pilote et son copilote avaient 11.000 heures de vol cumulées à leur actif.

C'est le premier accident rapporté impliquant le Boeing 737 MAX, un appareil très vendu, une version mise à jour et plus économe en carburant du biréacteur monocouloir du constructeur.

Les autorités cherchent désormais à récupérer les boîtes noires, c'est-à-dire l'enregistreur de voix du cockpit et l'enregistreur de données, pour déterminer la cause du drame.

Conformément aux règles internationales, le National Transportation Safety Board (NTSB) des États-Unis participera automatiquement à l'enquête sur l'accident de lundi, secondé par les conseillers techniques de Boeing et du fabricant de moteurs franco-américain CFM International, copropriété de l'américain General Electric et du français Safran.

Le vol JT610 avait décollé de Djakarta vers 6h20 et devait atterrir à Pangkal Pinang, capitale de la région de Bangka-Belitung, à 7h20, selon le site Flightradar 24.

Les données de FlightRadar24 montrent que le premier signe d'un problème est survenu environ deux minutes après le début du vol, alors que l'avion avait atteint 2.000 pieds (610 mètres).

Il est ensuite descendu de plus de 500 pieds (152 mètres) et a viré à gauche avant de remonter à 5.000 pieds (1.524 mètres), où il est resté pendant la majeure partie du vol.

Il a commencé à gagner de la vitesse dans les derniers instants et a atteint 345 nœuds (640 km/h) avant que les données ne soient perdues alors qu'il se trouvait à 3.650 pieds (1.113 mètres).

Sa dernière position enregistrée était à environ 15 km au nord de la côte indonésienne, selon une référence de Google Maps des dernières coordonnées données par Flightradar24.

La plus grave catastrophe aérienne en Indonésie remonte à 1997. Un Airbus A300 de la compagnie Garuda Indonesia s'était écrasé sur Medan, une ville du nord de l'île de Sumatra, tuant 214 personnes.

Fondée en 1999, Lion Air a connu un seul accident mortel, en 2004: un MD-82 s'était écrasé à l'atterrissage, à Solo City, sur l'île de Java, faisant 25 morts sur les 163 personnes à bord, selon le réseau de la sécurité aérienne de la Flight Safety Foundation.

En avril, la compagnie aérienne a annoncé une commande ferme portant sur l'achat de 50 Boeing 737 MAX 10 à un prix catalogue de 6,24 milliards de dollars. La compagnie est l'un des plus gros clients de l'avionneur américain dans le monde.


https://fr.news.yahoo.com/un-avion-la-c ... nance.html

La fiche avion : https://www.airfleets.fr/ficheapp/plane ... -43000.htm
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 666
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

...
 

Re: Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar volapied » 01 Nov 2018 11:22

... l’une des boîtes noires récupérée

https://www.lemonde.fr/asie-pacifique/a ... _3216.html
volapied
 
Messages: 1091
Inscrit le: 28 Fév 2014 20:55


Re: Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar Jumbofan » 16 Nov 2018 17:39

Venez en aide gratuitement aux animaux qui souffrent en vous connectant sur : www.actuanimaux.com
Avatar du Gaulois
Jumbofan
 
Messages: 1151
Inscrit le: 28 Mai 2011 18:12
Localisation: LGDR

Re: Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar Teledrone » 19 Nov 2018 13:04

Sur le même sujet ,en langue française :

Scandale : Boeing a dissimulé aux pilotes un logiciel mortel l

http://www.jumboroger.fr/scandale-boein ... -lion-air/
Teledrone
 
Messages: 66
Inscrit le: 15 Sep 2018 18:02

Re: Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar AL40 » 28 Nov 2018 23:35

Crash en Indonésie : le Boeing 737 MAX de Lion Air n’aurait pas dû être autorisé à voler

L’Agence de sécurité des transports indonésienne fournit des premiers éléments de l’enquête et formule des recommandations pour la compagnie à bas coût Lion Air.

L’appareil de Lion Air qui s’est abîmé au large de l’Indonésie à la fin d’octobre n’aurait pas dû être autorisé à voler après un problème technique lors du vol précédent, ont estimé, mercredi 28 novembre, les enquêteurs indonésiens. Ceux-ci pointent une série de défaillances de la compagnie.

Le Boeing 737 MAX 8 à destination de Pangkal Pinang avait plongé une dizaine de minutes après avoir décollé de Djakarta le 29 octobre, entraînant dans la mer 189 passagers et membres d’équipage. Aucun n’a survécu.

Publié un mois après le crash, le rapport d’enquête préliminaire n’identifie pas les causes de l’accident, mais il fournit un point d’étape de l’enquête et formule des recommandations. Le rapport définitif n’est pas attendu avant l’année prochaine.

Dans ce rapport, l’Agence de sécurité des transports a souligné que la compagnie aérienne à bas coût Lion Air devait renforcer ses mesures de sécurité. « Au cours du vol de Denpasar à Djakarta » précédant celui qui a eu une issue fatale, « l’appareil a subi un problème technique, mais le pilote a décidé de continuer le vol », a affirmé Nurcahyo Utomo, le responsable de l’agence indonésienne chargée de l’enquête.

Au cours du dernier vol, les pilotes ont demandé aux contrôleurs aériens quelles étaient leur vitesse et leur altitude, en expliquant avoir des « problèmes de commandes de vol », selon le rapport. Les enquêteurs n’ont pas expliqué pourquoi ils n’avaient pas pu passer en pilotage manuel pour reprendre le contrôle de l’appareil.

Lion Air doit prendre des mesures pour s’assurer que « les documents opérationnels » qui répertorient notamment les réparations sur ses appareils « soient bien remplis et documentés », relève le rapport. Il ne formule pas à ce stade de recommandations concernant le constructeur de l’appareil, Boeing.

Le Boeing 737 MAX 8 exploité par la compagnie indonésienne a subi des problèmes récurrents liés à son système antidécrochage, selon les premiers éléments fournis par l’enquête. Ces problèmes avaient été réparés avant le vol Denpasar-Djakarta et après. L’avion, un modèle neuf entré en service en août, avait été autorisé à repartir par les responsables techniques de Lion Air.

Boeing a mis en place un nouveau système antidécrochage sur les derniers modèles de ses moyen-courriers 737 MAX. Un dysfonctionnement sur les sondes d’incidence, qui mesurent l’angle entre le vent et l’axe de l’avion, peut conduire l’ordinateur de bord à mettre l’appareil en piqué alors qu’il faudrait, au contraire, le redresser. Et les pilotes doivent alors reprendre la main sur la machine pour éviter une issue fatale.

Après l’accident, les syndicats de pilotes américains s’étaient émus d’apprendre que Boeing avait procédé à des changements dans le système de contrôle de l’appareil sans en informer les transporteurs aériens et leurs équipages.

En réponse à la publication du rapport, Boeing a déclaré dans un communiqué « prendre toutes les mesures pour comprendre complètement tous les aspects de cet accident, en collaborant étroitement avec l’agence fédérale américaine pour la sécurité dans les transports (NTSB) en tant que conseiller technique » de l’agence indonésienne pour son enquête.

L’une des deux boîtes noires, celle qui collecte les données de vol, a été retrouvée, mais celle qui enregistre les sons dans le cockpit est toujours recherchée. Cent vingt-cinq victimes du crash, sur 189, ont été formellement identifiées à ce jour par les autorités indonésiennes à partir des restes récupérés en mer par les services de secours. Plusieurs familles de victimes du crash ont déposé des plaintes en justice contre Boeing.


https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 666
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar AL40 » 31 Déc 2018 20:33

Crash de Lion Air: plainte déposée contre Boeing

La famille d’un homme qui a été tué lors du crash d’un vol Lion Air du 29 octobre dernier a poursuivi Boeing Co., affirmant que l’appareil 737 MAX 8 était «déraisonnablement dangereux» et il exige un procès devant un jury à Chicago, où se trouve le fabricant américain.
La plainte allègue que l’avion Boeing, âgé de deux mois, était excessivement dangereux, car ses capteurs ont fourni des données inexactes à son système de commandes de vol, ce qui a entraîné un engagement incorrect de son système anti-décrochage. Boeing aurait également omis de donner aux pilotes les instructions nécessaires pour réagir et désengager le système anti-décrochage de l’avion.

« C’était comme si Boeing avait eu les yeux bandés, puis avait ligoté les pilotes », a déclaré l’avocat Thomas Demetrio de Corboy & Demetrio, qui représente la famille de l’une des 189 victimes, Onggo Wardoyo.


https://www.air-journal.fr/2018-12-30-c ... 09156.html
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 666
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar Pilotix » 02 Jan 2019 13:54

Les deux grandpas s en donnent a coeur joie sur leur blog respectif ! roger et HL
Pilotix
 
Messages: 3139
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar AL40 » 08 Jan 2019 12:10

Nouvelles recherches de la seconde boîte noire de l'avion Lion Air

DJAKARTA (Reuters) - De nouvelles opérations vont être menées pour retrouver la seconde boîte noire du Boeing 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air qui s'est abîmé le 29 octobre dernier en mer de Java, faisant 189 morts, a annoncé mardi la commission d'enquête de l'autorité publique des transports (KNKT).

"Si la météo le permet, un bateau commencera (les recherches) aujourd'hui" pour retrouver l'enregistreur de voix dans le cockpit, a déclaré à Reuters le directeur de la KNKT, Soerjanto Tjahjono.

La première boîte noire, l'enregistreur de données, a été retrouvée intacte au fond de la mer en novembre dernier.

Lion Air avait annoncé la semaine dernière avoir mis fin à ses recherches de la seconde boîte noire. Un porte-parole de la KNKT avait alors indiqué que des négociations étaient en cours avec la marine indonésienne pour relancer les recherches.


https://www.challenges.fr/monde/nouvell ... air_635148
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 666
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar AL40 » 14 Jan 2019 14:56

Crash de Lion Air : la deuxième boite noire retrouvée

Des plongeurs ont récupéré l’enregistreur des conversations du cockpit (CVR) du Boeing de la compagnie aérienne low cost Lion Air, qui s’était écrasé en octobre 2018 en Indonésie, entrainant la mort des 189 personnes à bord.

La première boite noire (enregistreur des données de vol, FDR) avait été récupérée trois jours après le crash du Boeing 737 MAX 8 assurant le vol JT610 le 29 octobre 2018 entre Jakarta-Soekarno Hatta et l’aéroport de Pangkal Pinang.
Mais les autorités avaient interrompu les recherches pour le CVR apparemment enfoui dans la boue, avant de lancer une nouvelle campagne de recherche avec des équipements plus performants.
La Marine a annoncé le 14 janvier 2019 l’avoir repéré grâce à un localisateur de « pings » sous environ 8 mètres de boue, à une profondeur de 30 mètres et à moins de 50 mètres de l’endroit de l’impact.
L’enregistreur est en route vers Jakarta, ont précisé les autorités ce lundi matin, tandis que le vice-ministre de la Marine Ridwan Djamaluddin déclaré que d’autres reste humains avaient également été découverts sur les fonds marins.


Suite ici : https://www.air-journal.fr/2019-01-14-c ... 09669.html

Image

https://www.bbc.com/news/world-asia-46860074
Avatar du Gaulois
AL40
 
Messages: 666
Inscrit le: 30 Mai 2011 23:21

Re: Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar volapied » 21 Mars 2019 14:26

Le Point.fr a écrit:
La veille de l'accident indonésien ayant fait 189 victimes, un drame avait été évité grâce à l'intervention d'un pilote hors service qui a su désactiver le système défaillant.
....
La première fois, l'avion a été sauvé par un pilote hors service qui avait pris place sur le siège central du cockpit, rapporte Bloomberg, qui a rencontré deux experts indonésiens proches de l'enquête. Ce pilote, faute de siège disponible en cabine, l'avion étant complet, avait pris place sur le jump seat du cockpit, un strapontin situé devant la console centrale où sont les manettes de puissance, les commandes des volets, des aérofreins, etc. Quand le système automatique abaissant excessivement le nez de l'avion s'est manifesté, le pilote-passager a correctement diagnostiqué le problème. Il connaissait la marche à suivre, apprise lors d'une formation. Il l'a expliquée à l'équipage et a montré comment désactiver un système de contrôle de vol défectueux. Cela a sauvé l'avion, selon les deux personnes proches de l'enquête en Indonésie.
........
https://www.lepoint.fr/monde/chez-lion- ... 35322#xtor
volapied
 
Messages: 1091
Inscrit le: 28 Fév 2014 20:55

Re: Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar Pilotix » 21 Mars 2019 16:10

...peut être parceque leur collegue jumpseater qui les a sauvé avait lu le manex ou les memory items.
L'accident a eu lieu dans deux sous compagnies merdiques, pas chez les exploitants de 350 autres -8Max , ça devrait aussi interpeller.
Je rappelle une nouvelle fois que les crash d'habsheim et mt st odile avaient peu ou prou les mêmes causes ...i-e une méconnaissance de l'avion(les 2clowns de mulhouse ) et/ou une mauvaise ergonomie (strasbourg)
Pilotix
 
Messages: 3139
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

Re: Indonésie : un Boeing 737 de Lion Air s'abîme en mer

Message non lupar Pilotix » 21 Mars 2019 16:22

volapied a écrit: le pilote-passager a correctement diagnostiqué le problème. Il connaissait la marche à suivre, apprise lors d'une formation.


C'est exactement le même cas de figure que 447 : l'OSV secteur 330-340 avait clairement expliqué dans une note que personne n'a lu chez les aigles les manières de palier le pb constaté à moult reprises chez eux et chez air caraibes ...
Si un jumpseater ayant lu la note de l'OSV avait été présent dans le poste ce soir là pour botter le cul du stew passé opl rien ne se serait passé ...
so it goes ...
Pilotix
 
Messages: 3139
Inscrit le: 08 Sep 2014 11:18

...
 

Retour vers Accidents aériens

Quel Gaulois est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant PDG : Aucun Gaulois inscrit et 13 futurs Gaulois invités

  • Annonces Google
  • -->
    -->
cron